Altice Média

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Altice Média
logo de Altice Média
Logo d'Altice Média

Création
Dates clés 2005 : lancement de BFMTV, NextRadio devenant NextRadioTV
2015 : rachat par Altice
2020 : grèves et suppression de 245 postes
2021 : NextRadioTV devient Altice Média
Fondateurs Alain Weill
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Paris
Drapeau de la France France
Direction Arthur Dreyfuss (président-directeur général)
Marc-Olivier Fogiel (directeur général de BFM TV)
Arnaud de Courcelles (directeur général de BFM Business)
Karim Nedjari (directeur général de RMC et RMC Sport)
Stéphane Salle de Chou (directeur général de RMC Découverte et RMC Story)
Actionnaires Altice France
Activité Édition et diffusion de programmes radio (APE 6010Z)
Produits Médias de masse (radio, télévision, pure player)
Société mère Altice France
Filiales Radio : RMC, BFM Business et BFM Radio
Télévision : RMC Découverte, RMC Story, BFM TV, BFM Business, BFM Paris Île-de-France, BFM Lyon, BFM Grand Lille, BFM Grand Littoral, BFM DICI Alpes du Sud, BFM DICI Haute-Provence, BFM Marseille Provence, BFM Toulon Var, BFM Nice Côte d'Azur, BFM Alsace, BFM Normandie, RMC Sport, Tech & Co
Autres : Groupe 01, RMC Sport et NextRégie
Effectif 107 en 2019 (effectif moyen annuel déclaré)
Site web (fr) alticefrance.com/medias

Chiffre d'affaires 37 212 700 euros (2018)
Résultat net −174 800 euros (2018)[1]

Altice Média, parfois orthographié « Altice Media », est une filiale d'Altice France, groupe de télécommunications et de médias français.

Cette entreprise, évoluant à l'origine dans le monde de la radio, fut créée en 2000 par Alain Weill, ancien directeur général de NRJ Group. Elle s'est d'abord appelée NextRadio puis NextRadioTV quand elle a lancé la télévision BFM TV. En 2021, NextRadioTV est devenu Altice Média. Son activité est alors centrée sur l'information autour de cinq thématiques : l'information générale, l'économie, le sport, le high-tech et la découverte, en utilisant les supports médias tels que la radio, la télévision et les supports numériques.

Historique[modifier | modifier le code]

Constitution d'un groupe radiophonique (2000-2002)[modifier | modifier le code]

Le , NRJ Group rachète la radio nationale RMC[2], dont l'audience est alors en chute libre en raison d’un format inadapté et d’une couverture du territoire imparfaite, pour en faire une radio tout info. Mais la loi française interdisant à un même groupe de desservir par le biais de ses différents réseaux radiophoniques plus de 150 millions d'auditeurs potentiels, NRJ Group (qui abrite déjà NRJ, Chérie FM, Nostalgie et Rire et Chansons) annonce le qu'il renonce à RMC pour se mettre en conformité avec la loi[3].

En décembre 2000, Alain Weill, alors directeur général du groupe NRJ, démissionne de ses fonctions pour créer Nextradio (dont il prend la présidence du directoire) et rachète la radio RMC. Sur le modèle des radios « talk » américaines, il organise le repositionnement de la station autour de trois piliers : informations, talk-shows et sports. Le nouveau format est mis en place le et la station est rebaptisée RMC Info en juin 2001. Alain Weill achète l'exclusivité des droits de diffusion de la Coupe du Monde de Football 2002 pour 564 000 euros[4]. En février 2002, le groupe NextRadio créé RMC Régie. La station de radio reprendra définitivement son nom de RMC courant 2003. En 2003, la station renoue pour la première fois depuis 20 ans avec les bénéfices[réf. nécessaire].

En 2002, NextRadio reprend la radio BFM (qui prend le nom de BFM Radio en 2009), alors en redressement judiciaire[5],[6]. Deux tiers des salariés de la station sont licenciés et les programmes sont recentrés avec succès sur l'économie et la finance. La station est à nouveau rentable.

Constitution d'un groupe de média diversifié (2005-2015)[modifier | modifier le code]

En 2005, avec l'arrivée de la TNT en France, Alain Weill manifeste son désir de créer une chaîne d'information sportive RMC Sports, mais le projet n'est pas retenu par le CSA. Le , le CSA retient la candidature de son projet de chaîne d'information en continu à vocation économique BFM TV dans le cadre de l’appel à candidatures lancé le , relatif à l’attribution des licences de TNT. La chaîne est officiellement lancée le à 18 h. NextRadio devient alors NextRadioTV[réf. nécessaire].

Le , NextRadioTV a fait son entrée en bourse dans l'Eurolist d'Euronext Paris[réf. nécessaire].

Le , NextRadioTV a fait l'acquisition du Groupe Tests (propriétaire des sites Internet 01Net, 01Men et CadresOnline et des magazines Micro Hebdo, L'Ordinateur individuel et 01 Informatique) pour 80 millions d'euros. Selon le communiqué du groupe[7], cette acquisition permet à NextRadioTV de devenir « un acteur majeur de la publicité sur Internet et le premier opérateur de la presse nouvelles technologies ».

En 2008, NextRadioTV cède Cadres On Line et crée l'agence de presse RMC Sport[8].

En , le groupe annonce son intention de créer en 2009 TBFM (ou Tribune BFM), une chaîne de télévision payante diffusée sur le câble, le satellite, et par ADSL. Cette nouvelle chaîne consacrée à l'information économique et financière devrait s'appuyer sur les équipes de BFM Radio et du quotidien La Tribune racheté par Alain Weill en 2008[9].

En , Michel Moulin a lancé Le 10 Sport, un quotidien sportif avec une forte dominante footballistique. NextRadioTV détient 19 % du capital de ce concurrent de L'Équipe et fournit — à travers l'agence RMC Sport — une douzaine de pages du quotidien[10].

En , Guillaume Dubois, directeur de la rédaction de BFM TV et BFM, devient également directeur de l'information du pôle audiovisuel de NextRadioTV (RMC, BFM et BFM TV) tandis que Christophe Jakubyszyn, journaliste politique au quotidien Le Monde, devient rédacteur en chef de RMC[11].

En , NextRadioTV rachète le groupe de presse Volnay Publication France qui édite plusieurs magazines dans le domaine de l'informatique (SVM, SVM Mac, SVM iPod et PC Expert)[12]. En , NextRadioTV annonce l'arrêt au mois de juin de la publication de SVM et de PC Expert, « afin de concentrer [les] moyens [du groupe] sur les magazines à grande diffusion ou à fort potentiel, disposant de perspectives de croissance plus solides », selon Alain Weill[13].

En , Alain Weill annonce qu'il cède 80 % du capital de La Tribune à sa directrice générale tout en conservant une part minoritaire de 20 %[14].

En , le tribunal de commerce de Paris accepte que le groupe NextRadioTV rachète la chaîne Cap 24[15]. Elle cesse rapidement d'émettre et NextRadioTV lance, en , la chaîne économique et financière BFM Business sur le canal TNT ainsi libéré.

En , le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) accorde un canal sur la TNT à une nouvelle chaîne au groupe : RMC Découverte. Elle est lancée le et propose principalement des documentaires[16],[17]. Depuis en audience, RMC Découverte est devenue la première des nouvelles chaînes de télévision française en HD.

Le , la Web TV La Chaîne Techno est acquise par Next Interactive Media, filiale de NextRadioTV, devenant la chaîne officielle du site 01net[18]. Le , les magazines Micro Hebdo et l'Ordinateur individuel fusionnent pour lancer le bimensuel 01net magazine[19]. Le , Alain Weill annonce la cession des magazines papier 01 net et 01 Business, qui font partie du Groupe 01 acquis en 2007[20], au groupe She Three de Marc Laufer, afin de se recentrer sur la télévision, la radio et le web. NexRadioTV conserve le site 01net.

En , grâce aux émissions Alien Theory, Top Gear et aux matinales présentées par Jean-Jacques Bourdin, RMC Découverte devient en termes d'audience la première des nouvelles chaînes de télévisions françaises en HD.

En le groupe annonce avoir dépassé les 100 millions d'euros de chiffre d'affaires pour l'année2014, soit une hausse de 23 % par rapport à 2013, notamment grâce aux performances de RMC Découverte (dont les recettes ont plus que doublé), BFMTV et BFM Business TV[21].

En , NextRadioTV annonce le rachat à Pascal Houzelot de la chaîne TNT : Numéro 23 pour 90 millions d'euros (dont 50 millions en liquide et 40 millions en actions NextRadioTV, soit jusqu’à 5 % du groupe)[22]. L'opération est surtout vue comme une manière simple pour le groupe NextRadioTV de mettre la main sur l'une des 24 fréquences TNT[23]. Avant lui, ce genre d'opération s'est déjà produit, comme les groupes AB ayant vendu leurs chaînes à TF1 (vente de TMC et NT1) ou encore le groupe Bolloré ayant vendu ses chaînes à Canal+ (vente de D8 et D17). L'opération échoue dans un premier temps, le CSA ayant suspendu l'autorisation d'émettre de la chaîne, mais le , après invalidation de cette décision par le Conseil d'État, une prise de participation dans le capital de la chaîne à hauteur de 39 % est annoncée[24].

Contestations de la part de plusieurs syndicats (2008)[modifier | modifier le code]

En , les syndicats de RMC, BFM et BFM TV ont dénoncé la mise en place de journalistes « cross-média », amenés à traiter un même évènement sur différents supports (radio, presse écrite, télévision…) : « le journaliste ne sera pas un fournisseur de contenu corvéable à merci pour les grands groupes multimédias, il en va de l’avenir de la profession et de la crédibilité des informations données au public »[25].

« Ce n'est pas tant la paye qui nous inquiète, que le rythme de travail. En effet, s'il faut enchaîner quotidiennement les sujets pour RMC Radio et BFM TV, la masse de travail sera trop lourde. D'autant qu’actuellement, nous avons déjà un rythme plus que soutenu. La qualité de l’info va en pâtir, car il faut du temps pour la vérifier… » expliquera fin 2008 Céline Bruel, reporter et déléguée du personnel de BFM TV[26].

Alain Weill considère que « l'information est un produit marketing comme un autre » et souhaite utiliser ces synergies pour assurer la rentabilité de son groupe. La mutualisation « est le seul moyen de financer certains reportages… Mais le risque principal, […] c'est de tout faire et ne rien faire correctement. Nous sommes très vigilants. », reconnait début 2009 François Pesenti, directeur de RMC Sport[27].

Fin 2008, les syndicats de NextRadioTV, La Tribune et du Groupe 01 réclament la création d'un « comité de groupe », afin que les 650 salariés qu'ils représentent « puissent être informés clairement sur la politique de la direction et les choix qu'elle opère pour l'avenir de l’ensemble des activités du groupe »[28],[29].

Rachat par Altice et intégration à SFR Media (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

En , Alain Weill et Altice (Patrick Drahi) acquièrent des participations dans NextRadioTV à travers une nouvelle structure appelée News Participation détenue à 51 % par Alain Weill et à 49 % par Altice. En parallèle, une seconde société est créée sous le nom de Altice Content, détenue en majorité par Altice et à 24 % par Alain Weill. Pour financer cette opération, Altice prévoit de faire une augmentation de capital de 200 millions d'euros et d'émettre une obligation de 600 millions d'euros[30]. En et en , News Participation acquiert les actifs que détient Alain Weill dans NextRadioTV ; à la suite de cet accord News Participation détiendra une participation majoritaire dans NextRadioTV[31].

En , la prise de contrôle par SFR des activités d'Altice dans les médias (Altice Media Group et NextRadioTV, participation valorisée à 741 millions d'euros) est annoncée, sous le nom de SFR Media, filiale dirigée par Alain Weill. Dans le même temps, un bouquet de cinq chaînes de sport est annoncé, pour diffuser notamment les matchs de la Premier League anglaise de football, dont les droits ont été acquis par SFR, ainsi que la création de deux nouvelles chaînes : BFM Sport, une chaîne d'information sportive s'appuyant sur les équipes de RMC, et BFM Paris, une chaîne d'information locale en Île-de-France[32].

Le , le CSA autorise la prise de contrôle de NextRadioTV par SFR, SFR devenant le 1er acteur de la convergence télécoms-médias en France[33],[34]. Le , on apprend que l'ensemble du groupe NextRadioTV déménagera à l'automne pour rejoindre le groupe Altice-SFR dans un gigantesque ensemble à Paris[35].

Le , Damien Bernet, membre du comité exécutif d'Altice France, est nommé directeur général d'Altice Média, le pôle média d'Altice France[36].

Au mois de , après plusieurs mois marqués par des grèves et des protestations à l'encontre d'un plan de départs volontaires, syndicats et direction du groupe trouvent un accord sur un plan qui prévoit la suppression de 245 postes au lieu des 330 à 380 souhaités à l'origine par la direction[37],[38]. Ces départs devront avoir lieu avant le [39].

Le 28 février 2022, Altice annonce être en négociations exclusives pour les acquisitions des chaînes 6ter et TFX, l'une appartenant au groupe TF1 (TFX) et l'autre appartenant au groupe M6 (6ter)[40].

Le , l’Autorité de la concurrence valide le rachat de 6ter et TFX par Altice Média[41].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Direction[modifier | modifier le code]

  • Arthur Dreyfuss : président-directeur général d'Altice Média
  • Hervé Beroud : directeur général délégué, chargé de l’information et du sport du pôle audiovisuel
  • Marc-Olivier Fogiel : directeur général de BFM TV
  • Karim Nedjari : directeur général de RMC et RMC Sport
  • Stéphane Salle de Chou : directeur général de RMC Découverte et RMC Story
  • Arnaud de Courcelles : directeur général de BFM Business
  • Pierre-Henry Medan : directeur général de Altice Média Ads and Connect
  • Clément Courvoisier : directeur des technologies
  • Valérie Pourvendier : directrice des ressources humaines
  • Laetitia Quet : directrice administratif et financier

Actionnariat[modifier | modifier le code]

Aux termes de l'article 40 de la Loi de 1986 modifié[42], aucune personne physique ou morale de nationalité étrangère ne peut procéder à une acquisition ayant pour effet de porter directement ou indirectement la part du capital détenu par des étrangers à plus de 20 % du capital social ou des droits de vote de la société titulaire d'une autorisation relative à un service de radio ou de télévision par voie hertzienne terrestre.

En , les principaux actionnaires de NextRadioTV sont Alain Weill (35,44 %) et Alpha Radio (23,7 %)[43].

En 2011, Alpha Radio revend ses parts, mais Alain Blanc-Brude conserve 4,4 % à titre personnel. Alain Weill détient alors 36,3 % du capital et 49,8 % des droits de vote. Le flottant s'établit au total à 59,6 % du capital de la société[44] dont Fimalac (6,8 % du capital).

En , NextRadioTV a conclu un accord avec la Principauté de Monaco concernant sa participation dans Radio Monte-Carlo. Selon les termes de cet accord, NextRadioTV acquiert 4,56 % de RMC en échange de 1,77 % du capital de NextRadioTV. À l'issue de cette transaction, NextRadioTV détient 99,9 % de RMC. La Principauté de Monaco conserve 0,1 % de RMC et détient désormais 3 % du capital de NextRadioTV. Alain Weill, Président de NextRadioTV se réjouit de cette opération qui permet de renforcer le statut d'actionnaire de référence de la Principauté de Monaco[45].

En 2014, Alain Weill contrôle encore 37,8 % du capital. Fimalac a toujours 6,8 % du capital, mais 8,9 % des droits de vote.

Le , le CSA autorise la prise de contrôle de NextRadioTV par SFR, SFR devenant le 1er acteur de la convergence Télécoms-Médias en France[33],[34]. Le , on apprend que l'ensemble du groupe NextRadioTV déménagera à l'automne pour rejoindre le groupe Altice-SFR dans un gigantesque ensemble à Paris[35].

Activités[modifier | modifier le code]

Division Radio[modifier | modifier le code]

Altice Média possède quatre stations de radios diffusés sur le FM et le DAB+. Avec deux réseaux nationaux l'ensemble des réseaux d'Altice Média couvre une population entre 54 et 67 millions d’habitants en 2010/2012[46].

Logo Radio Format Catégorie Date de création Thématique Fréquences Diffusion FM Diffusion DAB+
Logo RMC 2002.svg RMC Généraliste nationale Catégorie E Informations, Sport Toutes les fréquences RMC  Oui  Oui
Mux National "M2"
Logo BFM-Business.svg BFM Business Informations en continu, affaires Catégorie D Économie Toutes les fréquences BFM Business  Oui
BFM Radio.svg BFM Radio ___ Catégorie D Informations -  Non
BFM Grand Lille ___ Catégorie B Locale BFM Grand Lille en DAB+  Non  Oui
Lille local #2 (7D)

Division TV[modifier | modifier le code]

Altice Média possède six chaînes de télévision gratuites diffusées sur la TNT et les opérateurs télécoms.

Actuelles[modifier | modifier le code]

Logo Chaîne Date de création Date d'acquisition Date de lancement Remarque
RMC Story logo 2018.svg RMC Story
Chaîne généraliste
(39 %)
(100 %)
RMC Story remplace Numéro 23
RMC Découverte logo 2017.svg RMC Découverte
Chaîne thématique consacrée aux documentaires
BFM TV
Chaîne d'information en continu
Logo BFM-Business.svg BFM Business
Chaîne d'information économique
(version TV)
BFM-Paris-IDF-2022.svg BFM Paris Île-de-France
Chaîne d'information régionale
BFM Paris Île-de-France remplace BFM Business sur la TNT Francilienne
BFM Lyon
Chaîne d'information locale
BFM Lyon remplace Télé Lyon Métropole
BFM Grand Lille
Chaîne d'information locale
(45 %) BFM Grand Lille remplace Grand Lille TV
BFM Grand Littoral
Chaîne d'information locale
BFM Grand Littoral remplace Grand Littoral TV
BFM DICI Alpes du Sud
Chaîne d'information locale
BFM DICI Alpes du Sud remplace D!CI TV Alpes
BFM DICI Haute-Provence
Chaîne d'information locale
Printemps 2018 BFM DICI Haute-Provence remplace D!CI TV Provence
BFM Marseille Provence
Chaîne d'information locale
BFM Marseille Provence remplace Provence Azur
BFM Toulon Var
Chaîne d'information locale
BFM Toulon Var remplace Var Azur
BFM Nice Côte d'Azur
Chaîne d'information locale
BFM Nice Côte d'Azur remplace Azur TV
valt=
BFM Alsace
Chaîne d'information locale
BFM Alsace remplace Alsace 20
BFM Normandie
Chaîne d'information locale
BFM Normandie remplace La Chaîne Normande
RMC Sport
Chaîne consacrée aux sports
RMC Sport remplace SFR Sport
Tech & Co
Chaîne thématique consacrée aux nouvelles technologies
Tech & Co remplace 01TV

Abandonnées[modifier | modifier le code]

Logo Chaîne Date de création Disparition
Logo RMC Sport News 2018.svg RMC Sport News
Chaîne d'information sportive
My Cuisine logo.png My Cuisine
Chaîne culinaire

Division Digitale[modifier | modifier le code]

La Division Digitale regroupe les activités d'information sur l'internet fixe et mobile de 01net.com et des autres marques audiovisuelles du groupe Altice Média.

Site Thématique Supports
bfmtv.com Information continue Web, mobile, tablette
bfmbusiness.com Informations Business High Tech
bfmtv.com/tech Informations High Tech
rmc.fr Opinion - Débat
rmcsport.fr Sport
rmcdecouverte.bfmtv.com Découverte
rmcstory.bfmtv.com Généraliste

Lancé en , le portail bfmtv.com est le site d'information générale comportant une section d'information politique et internationale (bfmtv.com), une section d'information économique (bfmbusiness.com), une section sport (rmcsport.fr), une section communautaire d'opinions et de débats (rmc.fr) et une section découverte (rmcdecouverte.com). Avec ses sites 01net.com et 01business.com, le groupe NextRadioTV propose un service dédié au high-tech en ligne. Le site assure également un service de téléchargement gratuit (telecharger.com). En 2013, ce sont près de 200 millions de téléchargements qui ont été recensés sur Telecharger.com, intégré à 01net.com. Les sites sont également disponibles sur mobiles et tablettes ou sous la forme d'application. Les applications Windows phone sont désormais inutilisables, elles ne sont plus développées depuis .

RMC Sport[modifier | modifier le code]

Créée en 2008 par NextRadioTV, RMC Sport est une agence de presse multimédia spécialisée dans l'actualité sportive. Elle alimente les rubriques sportives des sites web du groupe et produit des programmes dédiés au sport pour RMC, BFMTV ainsi que le JT sport de RMC Découverte. Disponible sur tablette depuis 2010, RMC Sport produit son propre quotidien gratuit d'information sportive. Enfin, l'agence fournit également des contenus à des médias externes.

Altice Média Ads and Connect[modifier | modifier le code]

Altice Média Ads and Connect, anciennement NextRégie puis Next Média Solutions, est l'enseigne commerciale du groupe Altice Média dont l'activité principale est la commercialisation de ses propres espaces publicitaires. Altice Média Ads and Connect développe ses offres sur les différents supports du groupe (TV, radio, web et mobile), mais également sur du hors média. Sa filiale RMC-BFM Production prend en charge la création, la conception, la rédaction, la réalisation et la production des campagnes publicitaires.

Actuellement, Altice Média Ads and Connect vend les espaces publicitaires des chaînes du groupe Altice France (les chaînes BFM et les chaînes RMC dont RMC Sport).

Audiences du groupe[modifier | modifier le code]

Audiences des chaînes gratuites du groupe NextRadioTV (en %)
Année BFM TV RMC Story RMC Découverte Total groupe
2007 0,2 Chaîne inexistante Chaîne inexistante 0,2
2008 0,4 0,4
2009 0,7 0,7
2010 0,9 0,9
2011 1,4 1,4
2012 1,8 0,2 0,3 2,3
2013 1,9 0,3 0,5 2,7
2014 2,0 0,5 1,0 3,5
2015 2,2 0,7 1,3 4,4
2016 2,3 0,8 1,8 4,9
2017 2,7 1,2 2,1 6,0
2018 4,6 1,4 2,2 8,2

Données chiffrées[modifier | modifier le code]

Chiffre d'affaires[modifier | modifier le code]

Année Chiffre d'affaires Croissance
2007[47] 106,3 millions d'euros[48] -
2008[49] 120,7 millions d'euros en augmentation 14 %
2009[50] 123,8 millions d'euros en augmentation 3 %
2010[51] 138,9 millions d'euros en augmentation 12 %
2011[52] 157,3 millions d'euros en augmentation 13 %
2012[53]
Avant norme IFRS5
172,3 millions d'euros en augmentation 10 %
2012
Après norme IFRS5
157,2 millions d'euros -
2013 173,6 millions d'euros en augmentation 10 %

Après l'application de la Norme IFRS5, le chiffre d'affaires est retraité de l'activité Print cédée au .

Effectifs[modifier | modifier le code]

L'effectif se lit en équivalent temps plein.

Année Effectif Croissance
2007 718 -
2008 728 en augmentation 1 %
2009 708 en diminution -3 %
2010 759 en augmentation 7 %
2011 821 en augmentation 8 %
2012 895 en augmentation 9 %
2013 860 en diminution -4 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.societe.com/societe/next-radio-tv-433671054.html
  2. « Le groupe NRJ rachète RMC », sur nouvelobs.com,
  3. « NRJ renonce à racheter RMC », sur Nouvelobs.com,
  4. (fr) Alain Constant, « RMC Info force la porte des grands », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. BFM BUSINESS, « Alain WEILL », BFM BUSINESS,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Comment la radio BFM Business est devenue une télé », sur Le Monde.fr (consulté le )
  7. (fr) [PDF] « NextRadioTV contrôle le groupe Tests », communiqué officiel de NextRadioTV,
  8. « Le meilleur du football européen et les plus grands combats sont sur RMC Sport ! », sur www.rmcsport.tv (consulté le )
  9. (fr) M.-C. B., « Le nouveau projet télé de BFM prévu en 2009 » Le Figaro,
  10. (fr) Julien Mielcarek, « Le concurrent de "L'Équipe" sera "Le 10 sport" » sur Ozap.com,
  11. (fr) « Changements annoncés à RMC, BFM et BFM TV » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  12. (fr) « RMC et BFM TV autorisées à reprendre les magazines SVM » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  13. Olivier Chicheportiche, « Presse informatique : fin de parcours pour SVM et PC Expert », sur ZDNet.fr,
  14. Xavier Ternisien, « M. Weill cède "La Tribune" à sa directrice générale pour 1 euro symbolique », sur Le Monde,
  15. « BFM TV et RMC rachètent la chaîne Cap 24 », sur jeanmarcmorandini.com,
  16. (fr) Fabienne Schmitt, « Six nouvelles chaînes TNT émettront en France avant la fin de l'année », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  17. (fr) Grégoire Poussielgue, « RMC Découverte », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  18. « NextRadioTV : Micro Hebdo et l'Ordinateur Individuel fusionnent pour lancer 01net magazine », sur Boursier.com,
  19. « La Chaîne Techno rejoint le groupe 01net », sur La Chaîne Techno,
  20. (fr) Fabienne Schmitt, « NextRadioTV sort de la presse papier », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  21. Nicolas Madelaine, « Le pôle télé de NextRadioTV dépasse les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  22. Grégoire Poussielgue, « NextRadioTV va racheter Numéro 23 », Les Echos,‎ (lire en ligne)
  23. Richard Sénéjoux, « Numéro 23 : comment une chaîne aux programmes foutraques a été revendue au prix fort », Télérama,‎ (lire en ligne)
  24. CB News, « NextRadioTV prend 39 % de Numéro 23 », sur www.cbnews.fr (consulté le )
  25. (fr) [PDF] communiqué de presse SNJ – SNJ CGT Audiovisuel – USJ CFDT - CFDT Médias, « Next Radio TV : Non au journaliste-orchestre ! Non au projet d’agence de journalistes multimedias ! » sur le site officiel du Syndicat national des journalistes,
  26. (fr) Charlotte Clidi, « Alain Weill mise tout sur le marketing, et ça marche », Le Nouvel Observateur,
  27. (fr) Emmanuelle Anizon, « Les OS de l’info », Télérama no 3083,
  28. (fr) Frédérique Roussel, « Journalistes en état de Weill », Libération,
  29. (fr) « Communiqué des syndicats de NextRadioTV, Groupe Tests (01net, Micro Hebdo) » sur zataz.com,
  30. Rachat de NextRadioTV : comment l’opération est-elle financée ?, Marina Alcaraz, Les Échos, 27 juillet 2015
  31. Altice et NextRadioTV concrétisent leur rapprochement, Usine Nouvelle, 4 décembre 2015
  32. « SFR fait le pari du mariage des médias et des télécoms », sur Le Monde,
  33. a et b « Avec la validation par le CSA de la prise de contrôle de BFM TV, Numéro 23 et RMC, SFR s'annonce comme le 1er acteur de la convergence télécoms-medias en France », sur Univers Freebox, (consulté le ).
  34. a et b http://www.csa.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse/Prise-de-controle-de-NextRadioTV-par-SFR-agrement-du-CSA-et-nouveaux-engagements-en-faveur-de-la-diversite
  35. a et b « RMC déménagera à l'automne au Altice Campus à Paris », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  36. BFMTV, « Organisation du pôle média de Altice France », sur BFMTV (consulté le )
  37. « NextRadioTV réduit un peu l’ampleur de son plan de départs », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  38. « BFMTV et RMC annoncent 245 suppressions de postes », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  39. « BFMTV / RMC : accord pour un plan de départ volontaire, 245 postes supprimés », sur SudOuest.fr (consulté le )
  40. Nicolas Madelaine, « TF1 et M6 veulent garder la chaîne enfants Gulli mais céderont 6Ter et TFX à Altice » Accès libre, sur Les Echos,
  41. Pierre Garrigues, « L'autorité de la concurrence valide le rachat de 6Ter et TFX par Altice » Accès payant, sur Ecran Total, (consulté le )
  42. « Art.40 Loi 1986 modifié », sur Legifrance.gouv.fr,
  43. (fr) « NextRadioTV » sur Boursorama, consulté le 24 septembre 2009
  44. Gwénaelle Barzic (Reuters), « Nextradiotv : L'actionnaire historique de NextRadioTV sort du capital », sur tradingsat.com,
  45. http://www.boursier.com/actions/cours/nextradio-FR0010240994,FR.html
  46. « Publication des chiffres de couverture des principaux groupes radiophoniques », sur Conseil supérieur de l'audiovisuel (France),
  47. (fr) « NextRadioTV a presque doublé en 2007 son chiffre d'affaires » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  48. À la suite du rachat du Groupe Tests. Le chiffre d'affaires est en progression de 17,3 % à périmètre constant.
  49. (fr) Julien Lalande, « NextRadioTV : chiffre d'affaires en nette hausse en 2008 » sur Ozap.com,
  50. « NextRadioTV affiche un résultat net de -6M€ en 2009 », sur cerclefinance.com,
  51. (fr) « NextRadioTV: chiffre d'affaires en hausse de 14 % en 2010, porté par la radio » sur Boursereflex.com,
  52. (fr) « NextRadioTV : publie un chiffre d'affaires 2011 en hausse de 14 % » sur Boursier.com,
  53. (fr) « NextRadioTV : publie un chiffre d'affaires 2012 en hausse de 12 % » sur Boursier.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]