Gabon 24

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Gabon 24
Création
Langue français
Pays Drapeau du Gabon Gabon
Statut Information en continu

NTVCA Afrique = le meilleur divertissement

Diffusion

Gabon 24 est une chaîne de télévision d’information en continu gabonaise lancée le [1],[2].

Gabon 24 est une filiale de la chaîne publique Gabon Télévision[2]. Elle est diffusée sur le bouquet Canal Plus Afrique[2]. Elle a pour vocation de suivre l'actualité gabonaise et internationale[2].

Diffusion[modifier | modifier le code]

La chaîne est diffusée en direct pendant trois tranches horaires : 6h-9h, 12h-15h et 18h-21h[2]. Selon une source ayant participé au lancement, l'ambition de la chaîne est à terme d’émettre en continu de 6h à 21h[2]. Selon cette même source, la chaîne compte dix journalistes à Libreville et huit correspondants dans le pays[2].

Financement[modifier | modifier le code]

Lors de son lancement, la chaîne attendait les investissements publicitaires du secteur privé et s'appuyait sur les subventions publiques[2].

Polémique[modifier | modifier le code]

La chaîne a été lancée quelques mois avant l'élection présidentielle d'août 2016. Pour certains opposants, cette chaîne était alors « un outil électoral » aux mains du chef de l'État, Ali Bongo, qui était candidat à sa succession. Notamment, pour René Ndemezo’Obiang (ancien ministre de la Communication du PDG passé dans le camp de l'opposant Jean Ping, « C’est une chaîne de plus au service du pouvoir qui alimente le monopole médiatique du PDG ». Au contraire, pour Ali Bongo, l'arrivée d'une nouvelle chaîne « à trois mois d'une échéance présidentielle » est « tant mieux pour tous les candidats qui vont avoir la possibilité d'atteindre un auditoire beaucoup plus important ». Pour le rédacteur en chef de Gabon Review, « il s’agit d’un espace démocratique supplémentaire. Certains y voient un outil électoral, mais il faut attendre de voir de que cela va donner »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]