Aéroport international de Washington-Dulles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport international de Washington-Dulles
Image illustrative de l'article Aéroport international de Washington-Dulles
Localisation
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ville Washington, D.C.
Coordonnées 38° 56′ 49″ nord, 77° 27′ 19″ ouest
Superficie 47,9 km2
Altitude 95 m (313 ft)

Géolocalisation sur la carte : Virginie

(Voir situation sur carte : Virginie)
IAD
IAD

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
IAD
IAD
Pistes
Direction Longueur Surface
01L/19R 2 865 m (9 400 ft) béton
01C/19C 3 505 m (11 499 ft) béton
01R/19L 3 505 m (11 499 ft) béton
12/30 3 200 m (10 499 ft) béton
12R/30L 3 200 m (10 499 ft) En projet
Informations aéronautiques
Code AITA IAD
Code OACI KIAD
Type d'aéroport Public
Gestionnaire Autorités métropolitaines aéroportuaires de Washington

L'aéroport international de Washington-Dulles (code AITA : IAD • code OACI : KIAD) est le principal aéroport de Washington, D.C. (États-Unis). Il est situé à Dulles en Virginie, à 40 km à l'ouest du centre de Washington. C'est le vingt-et-unième aéroport nord-américain, avec plus de 23 millions de passagers qui y ont transité en 2008[1] et le dixième aéroport américain quant au nombre de passagers pour les vols internationaux.

Il porte le nom de John Foster Dulles, ancien secrétaire d'État des États-Unis sous la présidence de Dwight D. Eisenhower. L'aéroport international de Washington-Dulles dessert l'aire métropolitaine de Baltimore-Washington en plus de l'aéroport national Ronald Reagan et l'aéroport international Thurgood Marshall de Baltimore-Washington.

L'aéroport international de Washington-Dulles est une plate-forme de correspondance importante pour United Airlines et sa filiale United Express.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'aéroport en 1970.

Après la Seconde Guerre mondiale, le besoin d'un deuxième aéroport dans la région de Washington se fut ressentir. Le président de l'époque Dwight D. Eisenhower décida alors de la construction d'un nouvel aéroport, plus grand, sur l'actuel site de l'aéroport international Washington-Dulles en 1958[2].

La firme d'ingénierie civile Ammann & Whitney, de New York, fut mandatée pour construire ce projet. L'architecture de l'aérogare principale fut l'œuvre de l'architecte Eero Saarinen[2]. On opta pour une salle d'attente mobile pour transporter les passagers de l'aérogare jusqu'aux avions, comme ce fut le cas avec l'aéroport international Montréal-Mirabel au Canada. La construction de l'aéroport international Washington-Dulles dura de 1958 à 1962. Il fut inauguré le par le président John F. Kennedy[2].

Avec son aérogare, ses infrastructures aéroportuaires, sa tour de contrôle et ses trois pistes équipées d'un système moderne d'atterrissage aux instruments, ce nouvel aéroport symbolisait alors l'Amérique nouvelle, le progrès de l'aviation, et offrait une importante porte d'entrée sur la capitale fédérale[2]. Le premier vol officiel fut l'arrivée d'un Lockheed L-188 Electra d'Eastern Air Lines provenant de l'aéroport international de Newark à New York[2]. À cette époque, il était un des plus modernes aéroports au monde.

En 1962, l'aéroport était desservi par American Airlines, Braniff, Delta Air Lines, Eastern Air Lines, Trans World Airlines et Northwest Orient Airlines[2]. En 1966, il accueillit plus d'un million de passagers[3]. Le , deux Concordes — un d'Air France arrivant de Paris et l'autre de British Airways arrivant de Londres — y atterrirent en parallèle[4].

Connu jusqu'alors sous le nom de Dulles International Airport, on le renomma Washington Dulles International Airport en 1984[2]. En 1986, l'aéroport a accueilli plus de dix millions de passagers, passant à plus de vingt millions en 2000[3]. Le vit l'inauguration du tout premier vol commercial du Boeing 777 de United Airlines sur la route aérienne Londres-Washington DC[5]. En novembre 2008, la quatrième piste (1L/19R) fut ouverte[3]; la construction d'une cinquième piste (12/30) est envisagée[6].

Culture[modifier | modifier le code]

L'action du film Die Hard 2 : 58 minutes pour vivre de Renny Harlin se déroule au sein de l'aéroport de Washington-Dulles.

Situation[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Compagnies et destinations[modifier | modifier le code]

Compagnies Destinations
Drapeau de l'Irlande Aer Lingus
opéré par ASL Airlines Ireland
Dublin
Drapeau de la Russie Aeroflot Moscou Chérémétiévo
Drapeau du Mexique Aeroméxico Mexico-B. Juárez
Drapeau du Canada Air Canada Express Montréal-P. E. Trudeau, Toronto-L. B. Pearson
Drapeau de la République populaire de Chine Air China Pékin-Capitale
Drapeau de la France Air France Paris-Charles de Gaulle
Drapeau de l'Inde Air India Delhi-Indira Gandhi
Drapeau du Japon All Nippon Airways Tokyo-Narita
Drapeau des États-Unis Alaska Airlines Seattle-Tacoma
Drapeau des États-Unis American Airlines Dallas/Fort Worth, Los Angeles, Miami
En saison: Charlotte-Douglas
Drapeau des États-Unis American Eagle Charlotte-Douglas
Drapeau de l'Autriche Austrian Airlines Vienne-Schwechat
Drapeau de la Colombie Avianca [n 1] Bogota-El Dorado, La Paz-El Alto
Drapeau du Salvador Avianca El Salvador San Salvador-M. O. A. Romero y Galdámez
Drapeau du Royaume-Uni British Airways Londres-Heathrow

Drapeau de la Belgique Brussels Airlines

En saison: Bruxelles-National
Drapeau du Panama Copa Airlines Panama-Tocumen
Drapeau des États-Unis Delta Air Lines Atlanta H.-Jackson, Minneapolis/St. Paul, Salt Lake City
En saison: Cancún, Détroit
Drapeau des États-Unis Delta Connection Détroit, Minneapolis/St. Paul, New York-John F. Kennedy
Drapeau des Émirats arabes unis Emirates Dubaï
Drapeau de l'Éthiopie Ethiopian Airlines [n 2] Addis-Abeba Bole
Drapeau des Émirats arabes unis Etihad Airways Abou Dabi
Drapeau des États-Unis Frontier Airlines [n 3] Austin-Bergstrom, Las Vegas-McCarran, Ontario, Orlando, San Antonio[8]
En saison: Chicago O'Hare (débute avril 8, 2018),[9]Colorado Springs, Denver (Stapleton)
Drapeau de l'Islande Icelandair Reykjavik-Keflavík
Drapeau des États-Unis JetBlue Airways Boston Logan, New York-John F. Kennedy
Drapeau des Pays-Bas KLM Amsterdam-Schiphol
Drapeau de la Corée du Sud Korean Air Séoul-Incheon
Drapeau du Pérou LATAM Perú Lima-J. Chávez
Drapeau de l'Allemagne Lufthansa Francfort, Munich-F. J. Strauß
Drapeau du Canada Porter Airlines Owen Sound (en)
Drapeau du Qatar Qatar Airways Doha-Hamad
Drapeau du Maroc Royal Air Maroc Casablanca-Mohammed V
Drapeau de l'Arabie saoudite Saudia Djeddah - Roi-Abdelaziz, Riyad-roi Khaled
Charter: Médine-Prince M. Bin Abdulaziz
Scandinavian Airlines Copenhague-Kastrup
Drapeau de l'Afrique du Sud South African Airways Accra-Kotoka, Dakar-L. Sédar Senghor, Johannesbourg OR Tambo
Drapeau des États-Unis Southwest Airlines Atlanta H.-Jackson, Denver (Stapleton), Fort Lauderdale-Hollywood, Orlando
Drapeau de la Turquie Turkish Airlines Istanbul-Atatürk
Drapeau des États-Unis United Airlines
En saison:
Drapeau des États-Unis United Express
En saison:Nassau L. Pindling
Drapeau des États-Unis Virgin America Los Angeles, San Francisco
Drapeau du Royaume-Uni Virgin Atlantic Londres-Heathrow

Édité le 01/11/2017

Accès[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Pour l'instant, l'aéroport de Washington-Dulles ne dispose pas de connexion aux réseaux de chemin de fer ou de métro. Depuis la mise en service de la Silver Line en , une navette d'autobus relie l'aéroport à la station « Wiehle-Reston East » du métro de Washington (temps de trajet de 10-15 minutes environ, prix 5 $, départ porte 4).

De plus, la ligne de bus régulière 5A relie l'aéroport aux stations de métro « Rosslyn » et « L'Enfant Plaza ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les vols d'Avianca pour La Paz font escale à Bogotá.
  2. les vols d'Ethiopian Airlines d'Addis Abeba vers Dulles font escale à Dublin[7] alors que les vols Dulles - Addis Abeba sont directs.
  3. Les vols de Frontier Airlines Ontario - Dulles et Dulles - Ontario font une escale à San Antonio.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]