Aircalin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne Aircalin, la compagnie aérienne internationale de Nouvelle-Calédonie. Pour la compagnie domestique, voir Air Calédonie.
Aircalin
Logo de cette compagnie
AITAOACIIndicatif d'appel
SBACIAIRCALIN
Repères historiques
Date de création 1983
(Entant qu'Air Calédonie International)
Généralités
Basée à Aéroport international de Nouméa - La Tontouta
Autres bases Aéroport de Wallis-Hihifo
Programme de fidélité Flying Blue
Taille de la flotte 6
Nombre de destinations 11
Siège social Drapeaux de la Nouvelle-Calédonie Nouméa
Société mère Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie
Effectif 548 (2018)
Dirigeants
  • Martine Lagneau : Présidente du conseil d'administration
  • Didier Tappero : Directeur général
Site web www.aircalin.com
Données financières
Chiffre d'affaires en augmentation 150 millions € (2018)


Aircalin (anciennement Air Calédonie International), est une compagnie aérienne française (code IATA : SB ; code OACI : ACI ; indicatif radio : aircalin) opérant essentiellement dans la zone Pacifique. Basée en Nouvelle-Calédonie, sa plate-forme de correspondance est l'aéroport international de Nouméa - La Tontouta, situé sur le territoire de la commune de Païta.

Organisation et résultats[modifier | modifier le code]

Le siège social d'Aircalin est situé au 8, rue Frédéric Surleau à Nouméa, Nouvelle-Calédonie.

Capital et actionnaires[modifier | modifier le code]

Son capital est est actuellement détenu par :

Résultats[modifier | modifier le code]

Les chiffres sont ceux de 2007 :

  • Chiffre d'affaires : 11,6 milliards CFP (98 millions d'euros).

Les chiffres sont ceux de 2011 :

  • Chiffre d'affaires : 16,4 milliards CFP (137 millions d'euros).

Les chiffres sont ceux de 2017 :

  • Chiffre d'affaires : 18,2 milliards CFP (151 millions d'euros).

Histoire[modifier | modifier le code]

Années 80 : Les débuts d'une compagnie calédonienne[modifier | modifier le code]

Le Boeing 737-33A (F-GFUC), le premier à avoir porté la livrée d'Air Calédonie International, en 1989 à Paris

En 1983, Air Calédonie International est créée comme l'extension internationale de la compagnie domestique Air Calédonie (Aircal). Le 2 décembre, elle opère son premier vol commercial Melbourne - Nouméa - Melbourne en Boeing 747 en association avec Qantas. Cette même année, elle loue un Boeing 737-200 à Air Nauru qui lui permettra d'assurer des vols réguliers vers Brisbane, Nadi, Port-Vila et Wallis. 1984, une Caravelle 10B3 est louée à Corsair. Aircalin la rachète l'année suivante, ce qui autorisera l'ouverture de liaisons vers Sydney en 1985 et Auckland en 1987.

En 1987 La compagnie opère un DHC 6-300 Twin Otter (F-OCQZ) baptisé "Ville de Paris" pour la desserte Wallis-Futuna.

1988 La Caravelle laisse la place à un Boeing 737-33A (F-GFUC) qui devient le premier appareil aux couleurs d'Air Calédonie International. Une nouvelle ligne à destination de Papeete (via Nadi) est créée. L'année suivante le Boeing 737-33A (F-GFUC) est revendu au profit d'un Boeing 737-300 (F-ODGX).

Années 90 : Vers une expansion régionale[modifier | modifier le code]

En 1990, Air Calédonie International reprend la ligne Nouméa - Melbourne en créant la liaison « le Calédonien express ». Le 30 mars 1991, Air Calédonie International lance sa classe affaires « Hibiscus ». Elle est également cette année transporteur officiel des IXe Jeux du Pacifique de Port Moresby.

1992 lancement du Club 500, de son salon V.I.P. Hibiscus à Tontouta et du magazine de bord Altitude et l'année suivante un nouvel uniforme est créé, aux tons roses. Le Boeing 737-300 arbore une nouvelle décoration.

En 1995 un DC 10-30 d'AOM est affrété pour la ligne Nouméa - Auckland - Papeete. La compagnie est alors transporteur officiel des délégations de Nouvelle-Calédonie et Wallis aux Xe Jeux du Pacifique à Tahiti.

1996, un Boeing 767 de Qantas est affrété pour opérer des vols directs vers Papeete. Cette année est également marquée par le nouveau logo, transformant Air Calédonie International en Aircalin. Fréquence Plus (maintenant Flying Blue) devient le programme de fidélité de la compagnie l'année suivante.

Années 2000 : Début du long-courrier et difficultés financières[modifier | modifier le code]

L'airbus A310 d'Aircalin à Sydney en 2001

2000, Aircalin ouvre sa première liaison long-courrier vers Osaka grâce à un A310-300.

En 2001, deux A330-200 sont commandés à Airbus pour remplacer l'A310-300 et reprendre la ligne Nouméa - Tokyo, jusque-là desservie par Air France avec un A340-300. Ils sont financés par deux augmentations successives de capital : une première de 12 milliards de Francs CFP (100,56 millions d'euros) le essentiellement souscrit par le Groupe Caisse d'épargne, et un deuxième de 8,6 milliards de Francs CFP (72,068 millions d'euros) est signé le , avec cette fois-ci surtout la participation de l'Agence pour la desserte aérienne de la Nouvelle-Calédonie (ADANC, entreprise publique territoriale financée par la taxe sur le fret aérien). Finalement, le capital total de la compagnie passe à 21,8 milliards de Francs (182,684 millions d'euros), détenu à 72 % par le Groupe Caisse d'épargne, 27 % par l'ADANC et 1 % pour les autres actionnaires[1]. L'année suivante marquera l'arrivée et le début de l'exploitation des deux Airbus A330-200.

2003, commande d'un A320-200 pour remplacer le Boeing 737-300 et qui sera mis en service dès 2004[2].

En 2006, mise en place d'une cinquième rotation hebdomadaire sur Tokyo et d'une troisième sur Osaka. Aircalin est choisie pour transporter les ouvriers Philippins de la future usine Goro Nickel en Calédonie. L'année suivante un nouveau site internet et mise en place du système de billet électronique[3].

En 2008, suppression d'une des cinq rotations hebdomadaires sur Tokyo et mise en place de deux vols par semaine sur Séoul. Le vol inaugural Nouméa - Séoul a eu lieu le . Le , le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a fixé le calendrier de rachat par l'ADANC des actions Aircalin détenues par les investisseurs métropolitains, dont surtout celles du Groupe Caisse d'épargne. Fixé à 21,9 milliards de Francs CFP (183,522 millions d'euros) soit 66 % des fonds déboursés par ce dernier pour l'achat des deux Airbus[4], le remboursement s'échelonnera jusqu'en 2020 (contre 2015 initialement prévu en 2001)[5].Cette même année, elle loue un Boeing 767-300 de flyglobespan pour remplacer les deux A330-200 en révision à Hong-Kong[6]. En septembre, la compagnie recevra un deuxième DHC 6-300 Twin Otter (F-OIAQ) baptisé "Manulele" pour la desserte Wallis-Futuna[7].

2009, nouveau site internet réalisé par imag'in productions. Cette même année elle loue un Airbus A320-200 de CSA Czech Airlines pour remplacer l'Airbus A320-200 en révision en Nouvelle-Zélande[8].

2010 à aujourd'hui : Redressement de la compagnie et nouvelles ambitions[modifier | modifier le code]

Airbus A320 d'Aircalin en 2011 portant le logo des XIVème Jeux du Pacifique, Aircalin étant le transporteur officiel cette année là

En 2010, Aircalin prévoit la rénovation complète des cabines de ses deux A330-200 pour le premier trimestre 2012. La classe affaires sera dotée de sièges "lie flat" s'inclinant à 180°, tandis que les sièges de la classe économique seront améliorés. La VOD sera également installée sur les écrans individuels des deux classes[9].

En 2011, la compagnie fait évoluer son logo et adopte une nouvelle charte graphique pour sa communication. La raison sociale de l’entreprise, « Air Calédonie International », qui figurait précédemment sous la marque « AIRCALIN » disparaît au profit de la simple mention « Nouvelle-Calédonie »[10]. Cette année là, la compagnie est également transporteur officiel des XIVème Jeux du Pacifique qui se déroulent en Nouvelle-Calédonie.

En septembre 2012, Aircalin présente pour la première fois ses nouveaux sièges et ses nouveaux uniformes. En octobre le premier Airbus A330-200 s'envole pour Hong Kong afin d’être réaménagé il est remis en service le 17 novembre, Le second appareil reviendra réaménagé le 17 décembre. (durant cette période un Airbus A340-300 d'Air Tahiti Nui a effectué le remplacement.) L'année suivante la compagnie prévoit un plan de redistribution de ses lignes en 4 phases. La première phase est la signature d'un nouvel accord avec Air France dans lequel ses vols Nouméa-Tokyo atterriront et décolleront le matin à Tokyo au lieu du soir, ce qui permettra aux passagers de continuer leur itinéraire vers Paris avec l'A380 d'Air France et leur ouvrira la possibilité de nouvelles connexions vers l'Europe avec d'autres compagnies membres de SkyTeam telle que Alitalia ou KLM[11]. la deuxième phase est la suppression de la ligne Nouméa-Séoul dès avril 2014, cette ligne étant trop déficitaire. La troisième est l'ouverture d'une ligne Nouméa-Melbourne en juin 2014 à raison de deux vols par semaine. La quatrième et dernière phase consiste en l’acquisition et la mise en service d'un nouvel Airbus A320-200 dès septembre 2014, ce qui permettra d'augmenter en novembre 2014 les vols sur Melbourne à 3 vols par semaine mais également sur Auckland qui passera de 4 à 5 vols par semaine. Cela montre bien la nouvelle ambition de la compagnie Aircalin de se concentrer sur le développement des lignes régionales. Ce programme se poursuivra jusqu'en 2015 avec l'ouverture possible de nouvelles lignes vers la Nouvelle-Zélande.

Un Airbus A330-200 d'Aircalin arborant la nouvelle livrée

En 2014, le 1er vol Nouméa-Melbourne est effectué par Aircalin le 06 juin 2014. Aircalin met en service un nouvel Airbus A320-200 immatriculé F-OZNC le 02 septembre 2014. Ce nouvel appareil est loué auprès de la société ILFC/aerCap[12] pour une durée de 6 ans et arbore la nouvelle livrée, affichant clairement l'appartenance de la compagnie à la Nouvelle-Calédonie[13]. Cette nouvelle livrée sera apposée progressivement sur les autres appareils de la flotte en 2014 sur les deux Airbus A330-200 qui seront repeints à l'occasion de leur chantier de grande révision entre août et octobre (un Airbus A340-300 d'Air Tahiti Nui est loué durant cette période), tandis que l'autre Airbus A320-200 sera à son tour repeint en 2015 à l'occasion de son chantier de grande révision. À noter que le nouvel avion est équipé d'un système de divertissement à la demande par wifi interne, ce système permet aux passagers de profiter des programmes de divertissement offert par Aircalin sur leur tablette, smartphone ou ordinateur portable.

En 2016, il y a une commande de 2 Airbus A330-900 neo et de 2 Airbus A320 neo en renouvellement des appareils du même type pour une livraison prévue entre 2019 et 2021[14].

Le , la compagnie réalise son premier vol charter entre la Nouvelle-Calédonie et la Chine pour se rendre à Hangzhou en A330-200. Elle renouvellera l’expérience et signera pour trois nouveaux vols charter à destination de Tianjin[15]. En septembre 2018 un DHC 6-400 Twin Otter immatriculé (F-OVEA) est arrivé en remplacement du deuxième DHC 6-300 Twin Otter (F-OIAQ) pour assurer la desserte Wallis-Futuna[16].

Partenariats[modifier | modifier le code]

Partage de codes[modifier | modifier le code]

Aircalin partage ses codes avec les compagnies suivantes :

Destinations[modifier | modifier le code]

Aircalin dessert directement une dizaine de destinations dans le Pacifique Sud et en Asie. Elle a également développé des accords commerciaux vers plus de 100 destinations avec plus de 30 compagnies aériennes.

Réseau[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Asie de l'Est

Océanie[modifier | modifier le code]

Australasie

Pacifique Sud

Collectivités françaises

Prix[modifier | modifier le code]

Aircalin est élue meilleure compagnie de l'Outre-mer pour sa classe Économie par le site Flight-report en 2016[17].

Flotte[modifier | modifier le code]

Flotte actuelle[modifier | modifier le code]

Aircalin possède une flotte composée de quatre appareils Airbus et de deux appareils DHC-6 Twin Otter de 19 places.

Flotte Airbus d'Aircalin
Appareils En Service Commandes Passagers Remarques
Nombre Configuration C Y+ Y Total
Airbus A320-200 2 1 8 138 146 Utilisés sur les vols moyen-courriers
1 150 158
Airbus A320neo 2 8 160 168 En remplacement des A320-200
Airbus A330-200 1 1 24 242 266 Doit être remplacé par un second A330neo
Utilisé sur les vols long-courriers vers le Japon, Tahiti mais également vers Sydney
Airbus A330-900 1 1 1 26 21 244 291 En remplacement des A330-200
Utilisé sur les vols long-courriers vers Tokyo mais également vers Sydney
Total 4 3

Flotte historique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Aircalin : le financement des Airbus est bouclé », Les Nouvelles Calédoniennes, 02/03/2002
  2. « Premier décollage pour le troisième Airbus d'Aircalin », LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  3. « Aircalin ouvre son site de réservation en ligne », LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  4. [PDF] Communiqué de la présidence du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, Réunion du 22/01/2008
  5. P. FRÉDIÈRE, « Les deux Airbus d’Aircalin rachetés comme prévu », Les Nouvelles Calédoniennes, 24/01/2008
  6. « Un Boeing chez Aircalin », LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  7. « Un deuxième Twin Otter attendu bientôt », LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  8. « Un Airbus tchèque pour Aircalin », LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  9. « Aircalin se refait une beaut », LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  10. « Un nouveau logo pour Aircalin », Quotidien du tourisme,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  11. François Duclos, « Nouvel accord entre Air France et Aircalin », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  12. François Duclos, « ILFC loue un A320 à Aircalin et change de mains », A,‎
  13. François Duclos, « Le nouvel Airbus A320 d’Aircalin est arrivé », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  14. « Aircalin commande deux A330neo et deux A320neo », sur Airbus (consulté le 14 août 2017)
  15. « Aircalin : trois nouveaux charters vers la Chine », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 13 août 2018)
  16. « Dernier vol pour Manulele entre Wallis et Futuna, le twin otter s'envole vers de nouveaux horizons », Wallis et Futuna la 1ère,‎ (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2018)
  17. « AirCalin : meilleure classe Economie des DOM TOM », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 13 août 2018)

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :