Aéroport international de Nagasaki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aéroport de Nagasaki
Nagasaki Kūkō
Aéroport international de Nagasaki
Localisation
Pays Drapeau du Japon Japon
Ville Nagasaki
Date d'ouverture 1975
Coordonnées 32° 55′ 01″ nord, 129° 54′ 49″ est
Altitude 2 m (7 ft)

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
NGS
NGS
Pistes
Direction Longueur Surface
14/32 3 000 m (9 843 ft) Béton/Bitume
18/36 1 200 m (3 937 ft) Béton/Bitume
Informations aéronautiques
Code AITA NGS
Code OACI RJFU
Type d'aéroport Militaire/Civil
Gestionnaire Ministère japonais du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme
Terminal building.

L’aéroport international de Nagasaki (長崎空港, Nagasaki Kūkō?) (code AITA : NGS • code OACI : RJFU) est un des principaux aéroports de Kyushu au Japon.

Historique[modifier | modifier le code]

L'aéroport international de Nagasaki a été construit en 1975 sur l’île de Mino[l 1], dans le Sud-Est de la baie d'Ōmura, un territoire qui appartient à la ville d'Ōmura[1]. Au centre de la préfecture de Nagasaki, c’était le premier aéroport au monde construit sur l’eau, avant celui du Kansai, de Kobe et celui du Chubu (ouvert en 2005) — même si ce n’est pas une île artificielle à proprement parler, mais bien une île transformée et élargie.

Mino-shima avait une superficie initiale de 0,92 km2 et un diamètre de 7 km[1]. Elle était habitée par 74 personnes (seize foyers) jusqu’en 1972 quand la construction de l’aéroport débuta[1]. Après trois ans et dix-huit milliards de yens, Mino-shima fut agrandie pour atteindre 2,4 km2. Un pont de 970 m, le pont Mino, fut construit pour relier l’île à Kyushu[1].

L’aéroport, dont le premier nom était aéroport d’Ōmura, ouvrit son service le avec une piste de 2 500 m. Dès que les liaisons avec Tokyo et Osaka débutèrent, l’aéroport fut rebaptisé aéroport de Nagasaki. Puis avec des vols à destination de Shanghai en septembre 1979, il devint l’aéroport international de Nagasaki. Depuis lors, la piste a été allongée (3 000 m) et des terminaux pour les vols intérieurs et internationaux ont été construits (rénovation de 1993). Des vols le relient à Séoul en Corée du Sud depuis 1988 — il est bien plus proche de Séoul que de l’aéroport international de Narita à Tokyo. Son trafic annuel est actuellement de trois millions de passagers transportés environ — un peu moins depuis 2001.

Situation[modifier | modifier le code]

Compagnies aériennes et destinations[modifier | modifier le code]

CompagniesDestinations
Air Seoul En saison: Séoul-Incheon[2]
All Nippon Airways Nagoya-Chūbu, Okinawa-Naha, Osaka, Tokyo-Haneda
China Eastern Airlines Shanghaï - Pudong
Japan Airlines Osaka, Tokyo-Haneda
Myanmar Airways International Charter: Rangoun (Yangon)
Oriental Air Bridge Fukue (en), Iki (en), Tsushima (en)
Peach Osaka-Kansai
Skymark Airlines Kobe, Tokyo-Haneda
Solaseed Air Tokyo-Haneda

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes lexicales bilingues[modifier | modifier le code]

  1. L'île de Mino (箕島, Mino-shima?).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (ja) Asahi Shinbun, « 箕島 » [« Île de Mino »], sur Kotobank,‎ (consulté le 19 janvier 2019).
  2. (ko) « 에어서울, 10월부터 아시아나 日 노선 순차 인수 », NEWSIS.COM,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :