WestJet Airlines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
WestJet Airlines Ltd.
Logo de cette compagnie

L'esprit du Canada

AITAOACIIndicatif d'appel
WSWJAWestJet
Repères historiques
Date de création 1996
Généralités
Basée à Aéroport international de Calgary
Aéroport international Pearson de Toronto
Programme de fidélité Récompenses Westjet
Taille de la flotte 170 (incl. les filiales)
Nombre de destinations 105 (incl. les filiales)
Siège social Calgary, Alberta
Filiales WestJet Encore, Swoop, WestJet Vacations Inc., WestJet Link
Effectif Plus de 12 000 [1]
Dirigeants Ed Sims [2]
Site web https://www.westjet.com/fr-ca/index
Données financières
Chiffre d'affaires en augmentation 3 662 millions $ (2013)[3]
Résultat net en augmentation 268 millions $ (2013) [3]


Siège social à Calgary

WestJet Airlines Ltd. (TSX : WJA) est une compagnie aérienne canadienne à bas coûts (low-cost) qui fournit des services de vols réguliers et nolisés à 86 destinations du Canada, des États-Unis, du Mexique ainsi que des Caraïbes. Fondée en 1996, WestJet est actuellement le deuxième transporteur aérien en importance au Canada, derrière Air Canada. Elle a transporté 17 453 352 passagers en 2012 [4], ce qui en fait la neuvième compagnie en Amérique du Nord en nombres de passagers.

WestJet est une société publique avec plus de 9 000 employées, et une rareté dans l'industrie aérienne puisqu'elle est non-syndiquée. Cotée à la bourse de Toronto sous le symbole WJA, la compagnie exploite uniquement des Boeing, soit le Boeing 737 Next Generation, le Boeing 737 MAX, le Boeing 767 et dès 2019 le Boeing 787. Le siège social et principal centre de WestJet se situe à l'aéroport international de Calgary, en Alberta, avec une base secondaire à l'Aéroport international Pearson de Toronto, en Ontario.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un Boeing 737-700 de WestJet Airlines en approche finale pour l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal.

WestJet a été créée en 1996 par quatre hommes d'affaires de Calgary, dont Clive Beddoe, qui voulaient importer dans l’ouest canadien le modèle des Américaines Southwest Airlines et Morris Air. L'achat des trois premiers Boeing 737-200 s'effectue rapidement, une deuxième offre aux investisseurs particuliers et institutionnels a été faite en 1996 et a permis de réunir les fonds suffisants au lancement de l'exploitation. Le 29 février 1996, avec 220 employés et trois appareils, la société commence à exploiter des vols vers Vancouver, Kelowna, Calgary, Edmonton et Winnipeg. Au cours de la même année, WestJet ajoute Victoria, Regina et Saskatoon à la liste de ses destinations. En 1997, elle dessert Abbotsford et la vallée du Fraser et, en 1999, Thunder Bay, Prince George et Grande Prairie.

WestJet franchit une étape importante en juillet 1999 avec sa première émission publique de 2,5 millions d'actions ordinaires. Elle permet de réunir le capital nécessaire à l'expansion de la société, via l'achat de nouveaux appareils, la construction d'un nouveau siège social et d'installations à Calgary. L'année 1999 est marquée par une restructuration et des changements inédits dans le secteur de l'aviation canadienne. WestJet saisit l'occasion d'élargir ses services au-delà de son réseau, et en décembre annonce qu'elle offrira des services à faibles coûts dans l'ensemble du Canada.

Entre mars et juin 2000, elle commence à desservir l'est du Canada, notamment Hamilton, Moncton et Ottawa, faisant de Hamilton sa plaque tournante (hub) régionale. En 2001, WestJet a lance des vols vers Fort McMurray, Comox et Thompson, Manitoba tout en ajoutant d’autres vers Brandon. En 2001, la compagnie prend possession de quatre nouveaux Boeing 737. En 2002, WestJet a ajouté des liaisons sur deux nouvelles destinations en Ontario, notamment London et Toronto. En février 2002, la société fait une offre de trois millions d'actions ordinaires, ramassant 78,9 millions de dollars. Cette somme financera d'autres appareils, des pièces de rechange et un troisième simulateur de vol. En 2003, WestJet a obtenu la deuxième place parmi les sociétés les plus respectées au Canada selon un sondage Ipsos-Reid sur un échantillonnage de 255 dirigeants au Canada. Elle ajoute de nouvelles lignes vers Halifax, Windsor, Montréal, Saint John et Gander. Et elle signe un accord avec Air Transat pour opérer des vols nolisés vers le Mexique et les Caraïbes, accord qui tiendra jusqu’en 2009[5].

En 2004, WestJet déménage sa base d’Hamilton vers Toronto en avril[6], et commence son expansion à l’international avec l’ouverture de liaisons vers Los Angeles, San Francisco, Phoenix, Fort Lauderdale, Tampa, Orlando et New York. 2005 voit la création de services desservant Palm Springs, San Diego, Fort Myers ou Las Vegas, et en décembre elle lance deux routes vers Hawaï, reliant l’Aéroport international de Vancouver à Honolulu et Maui. Le premier vol de WestJet vers les Caraïbes a lieu en 2006, à destination de Nassau, et l’année suivante elle annonce sept nouvelles liaisons vers Sainte-Lucie, la Jamaïque, la République dominicaine ou le Mexique. L’Aéroport international Jean-Lesage de Québec est ajoutée à la liste en 2008.

Fin 2009, WestJet représente 38 % de parts de marché sur les lignes intérieures canadiennes contre 55 % à Air Canada[7], alors qu’elle n’en détenait que 7 % au début de la décennie.

Westjet a annoncé le 27 Septembre 2017 sa nouvelle compagnie aérienne à bas-prix, Swoop. Elle sera aussi basée à Calgary, comme sa compagnie parente. Les opérations devraient débuter à la moitié de 2018.

Le WestJet a présenté son Boeing 787 Dreamliner nommé « L'esprit du Canada ». Ceux-ci seront aménagés en trois sections soit la section affaires, la section économie privilège et la section économie. Tous les sièges auront un écran tactile. La compagnie a profité de cet évènement pour dévoiler une nouvelle livrée avec un nouveau logo. Les caractères du logo ont été mis à jour pour les rendre uniformes et de la même couleur. Le premier appareil avec la nouvelle livrée sera un Boeing 737 MAX 8, puis les Boeing 787 Dreamliner. Les autres appareils de la flotte seront repeints[8].

Filiales[modifier | modifier le code]

WestJet Encore[modifier | modifier le code]

WestJet Encore est une filiale régionale qui a effectué son premier vol le . Sa flotte compte 45 Bombardier Q400[9].

WestJet Link[modifier | modifier le code]

WestJet Link est une filiale régionale qui effectura son premier vol le [10]. Elle connectera ses hub avec des petites villes. Les premières destinations sont Cranbrook, Lloydminster, Lethbridge, Medecine Hat et Prince George, tous à partir du hub de Calgary. Tous les vols seront exploités par Pacific Coastal Airlines avec une flotte de Saab 340B avec 34 sièges[11].

Swoop[modifier | modifier le code]

Swoop Airlines est une compagnie aérienne à très faible coût (ou Ultra Low Cost Carriers ULCC en anglais). Le premier vol sera le même jour que WestJet Link, le . Les destinations initiales seront Abbotsford, Edmonton, Halifax et Winnipeg. Le hub sera l'aéroport d'Hamilton. Les vols seront assurés par des anciens appareils de WestJet, des Boeing 737-800, configuré en une seule classe avec 189 sièges.

Flotte[modifier | modifier le code]

En mai 2018, les appareils suivants sont en service au sein de la flotte de WestJet Airlines[12],[9].

Appareils En service Commandes Options Nombre de sièges Notes
Boeing 737-600 13 113
Boeing 737-700 54 134
Boeing 737-800 48 174 Certains seront transférés à la filiale Swoop.
Boeing 737 MAX 7 23 25 AC Livraison à partir de 2019[13]
Boeing 737 MAX 8 6 14 174[14] Livraison en cours[13]. Premiers appareils à aborder la nouvelle livrée.
Boeing 737 MAX 10 12 AC Livraison à partir de 2021[13]
Boeing 767-300ER 4 262
Boeing 787-9 10 10 AC Séparés en trois classes, affaires, économie privilège et économie. Livraison à partir de 2019[15]
Bombardier Q400 NextGen
45

78
Exploités par WestJet Encore
Total 170 59 35

Flotte historique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. WestJet en un coup d’œil
  2. La Presse
  3. a et b Données financières 2013
  4. (en)WestJet reports record full-year earnings, WestJet, 6 février 2013
  5. « Transat and WestJet agree amiably to terminate air transportation agreement », WestJet,
  6. (en) « WestJet shifts operations to Toronto from Hamilton », CBC News,
  7. Brent Jang, « WestJet closing gap with Air Canada », The Globe and Mail, Toronto,‎ (lire en ligne)
  8. « Communiqués de presse », News Release Archive,‎ (lire en ligne)
  9. a et b (en) « WestJet Encore Fleet Details and History », sur www.planespotters.net (consulté le 9 mai 2018)
  10. (en) « WestJet Link launch delayed », sur www.newswire.ca (consulté le 9 mai 2018)
  11. (en) « News Releases », News Release Archive,‎ (lire en ligne)
  12. (en) « WestJet Fleet Details and History », sur www.planespotters.net (consulté le 9 mai 2018)
  13. a, b et c (en) « 2017 Third Quarter Report », sur westjet.com, (consulté le 6 novembre 2017)
  14. (en) « C-FRAX WestJet Boeing 737 MAX 8 », sur www.planespotters.net (consulté le 7 novembre 2017)
  15. WestJet fera l'acquisition d'appareils Boeing 787-9 Dreamliner, WestJet, 2 mai 2017

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :