Brussels Airlines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bruxelles (homonymie).
Brussels Airlines
Logo de cette compagnie

We go the extra smile

AITAOACIIndicatif d'appel
SNBELBEELINE
Repères historiques
Date de création
Dates clés  : Fusion avec Virgin Express
Généralités
Basée à Aéroport international de Bruxelles
Programme de fidélité Miles & More
LOOP
Alliance Star Alliance
Taille de la flotte 48
Nombre de destinations 120
Siège social Bruxelles, Drapeau de la Belgique Belgique
Société mère Lufthansa Group
Filiales Sabena technics
Effectif 3500 (2017)
Dirigeants Christina Foerster (PDG)
Site web www.brusselsairlines.com
Données financières
Chiffre d'affaires 1.271 milliards d'€ (2016)
Résultat net 20,4 millions d’€ (2016)

Brussels Airlines est une compagnie aérienne belge basée à l'aéroport de Bruxelles Zaventem où elle dessert plus de 120 destinations en Europe, Amérique du Nord, Afrique et Asie. Elle travaille en partage de code avec de nombreuses compagnies aériennes internationales afin d'offrir des destinations supplémentaires à ses passagers. La compagnie est membre de l'Association internationale du transport aérien (IATA) ainsi que de la Star Alliance.

Lufthansa a acheté 45 % de Brussels Airlines en 2009 et, en septembre 2016, elle a annoncé le rachat total de la compagnie[1]. L'achat s'est concrétisé en janvier 2017.

En 2018, Brussels Airlines a transporté environ 10 millions de passagers[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

b.house, le siège de Brussels Airlines, sur le site de l'aéroport de Bruxelles

Brussels Airlines est issue de la fusion entre SN Brussels Airlines (SN) (elle-même issue directement de la faillite de la Sabena) et Virgin Express (TV). Les actionnaires des deux compagnies ont revendu leurs titres à un nouveau holding en échange de titres dans celui-ci. Annoncée le , la fusion devint plus concrète aux yeux du public le , jour de l'annonce du nom de la nouvelle compagnie.

C'est le que la compagnie a démarré ses opérations sous son nouveau nom. Brussels Airlines a gardé le code IATA "SN" qui était utilisé par la Sabena. Brussels Airlines est donc une nouvelle compagnie mais qui hérite des plus de 80 ans d'expérience de la Sabena, créée en 1923. Brussels Airlines a par ailleurs participé au lancement, en , d'une compagnie aérienne de droit congolais: Korongo Airlines, basée à Lubumbashi, qui a cessé ses activités en .

En 2008 Lufthansa acquiert 45 % de la société-mère de Brussels Airlines, SN Air Holding, pour 65 millions d'euros. Brussels Airlines a alors été acceptée en pour faire partie de Star Alliance, alliance qu'elle a intégré le en en devenant la 26e compagnie aérienne membre. C'est à ce moment qu'elle a abandonné son programme de fidélisation Privilège pour adopter celui de Lufthansa, Miles & More.

Le , Lufthansa annonce vouloir acquérir les 55 % restants de SN Air Holding, société mère de Brussels Airlines, et cela à partir de janvier 2017. L'accord pour cette acquisition est effectué en décembre 2016[3] et la transaction est conclue en début janvier 2017.

En mars 2017 Brussels Airlines annonce qu'elle veut racheter la totalité des parts de Thomas Cook Airlines Belgium et l'intégrer. En septembre, les actionnaires de Thomas Cook Airlines Belgium acceptent la reprise et annoncent l'intégration de deux Airbus A320 dans cette dernière et les trois restant seront repris par son ancien actionnaire le groupe Thomas Cook.

En 2018, Lufthansa commence la procédure d'intégration de Brussels Airlines dans sa compagnie Low cost, Eurowings[4],[5]. La marque Brussels airlines doit disparaître sur le réseau court et moyen courrier. L'ensemble des vols seront opérés aux couleurs d'Eurowings. Par contre, les vols long courrier auraient du continuer de voler aux couleurs de Brussels Airlines.

Le , Lufthansa annonce que Brussels Airlines ne serait plus intégrée dans Eurowings[6], gardant ainsi son identité propre. En effet l'intégration est un échec. Eurowings avait commencé d'opérer des vols long courrier vers des destinations touristiques dont les Caraïbes. Les vols étaient exploités par Brussels Airlines qui affrétait le personnel ainsi que les avions. Deux Airbus A340-300 et 3 A330-300, tous aux couleurs d'Eurowings[7]. Lufthansa va mettre fin à ces vols et fin à l'intégration de Brussels Airlines dans la compagnie low cost allemande et laisser ainsi toute autonomie à Brussels airlines. Cette dernière pourra ainsi avoir des liens plus étroits avec les autres compagnies du groupe tels Swiss international airlines et Austrian airlines[6]. L’échec est du à une importante perte de prés de 250 millions d'euros au premier trimestre de 2019[8]. Pour Lufthansa, une restructuration de Brussels Airlines sera nécessaire afin d'améliorer sa rentabilité; celle-ci est faible [9] (un bénéfice de quelques millions d'euros chaque années, insuffisant pour le groupe).

Organisation et résultats[modifier | modifier le code]

Siège social[modifier | modifier le code]

La société a son siège dans la zone aviation générale (bâtiment 26) de l'aéroport de Bruxelles et à Diegem, Machelen, Brabant flamand. La compagnie aérienne a demandé à l'agence de design belge MAXIMALdesign de concevoir l'intérieur des installations[10].

Propriété structurelle[modifier | modifier le code]

Brussels Airlines est la dénomination sociale de Brussels Airlines SA / NV (anciennement Delta Air Transport SA / NV) [11]dont le siège social est situé à Ixelles (Bruxelles).

Brussels Airlines appartient presque à 100% à SN Airholding SA / NV (1 811 308 actions sur 1 811 309), une société de portefeuille belge. Lufthansa détient 100% de SN Airholding SA / NV après avoir pris le contrôle du reste des actions qu'elle ne détenait pas encore à compter de janvier 2017[12].

Christina Foerster en est la directrice générale depuis le 1er avril 2018. Le comité exécutif est composé de Christina Foerster, Thibault Demoulin (CCO) et Dieter Vranckx (CFO).

Passagers transportés[modifier | modifier le code]

En 2008, Brussels Airlines a transporté un total de 5,5 millions de passagers. En 2010, elle en a transporté 4,89 millions, et en 2012 5,748 millions[13].

En 2013, 5,87 millions de passagers ont voyagé avec Brussels Airlines, en augmentation de 2 % comparé à 2012. En 2015, c'est plus de 7,5 millions de passagers qui ont pu s'envoler à bord de la compagnie belge, soit une croissance de +12,1 % par rapport à 2014 et de +30 % par rapport à 2013.

En 2016, Brussels Airlines transporte 7,7 millions de passagers, en croissance de 7 % par rapport à 2015. Son nombre de passagers a augmenté malgré l'attentat à l'aéroport de Bruxelles Zaventem (sa seule base) ce qui a beaucoup affecté son réseau.

En mai 2017, la compagnie a enregistré un nombre mensuel de passagers record, avec 849 000 passagers, soit une croissance de 36 % par rapport à 2016 et de 17 % par rapport à 2015.

Brussels Airlines a transporté 9,07 millions de passagers en 2017 soit une croissance de 17 % par rapport à 2016[14].

En 2018, Brussels Airlines a dépassé le cap des 10 millions de passager en une année[2].

Destinations[modifier | modifier le code]

En plus d'un réseau européen, Brussels Airlines possède un réseau long courrier vers l'Afrique, hérité de la Sabena, l'ancienne compagnie nationale belge.

Depuis juin 2012, Brussels Airlines effectue des liaisons transatlantiques vers les États-Unis, dans un premier temps vers New York et l'Aéroport international John-F.-Kennedy puis, depuis le vers l'aéroport de Washington Dulles à Washington DC[15],[16],[17]. Depuis le 7 avril 2016, elle dessert une troisième destination nord-américaine, Toronto Pearson[18] (Canada).

En 2014, un total de neuf nouvelles destinations estivales est annoncé[19] en parallèle avec deux nouvelles destinations desservies tout au long de l’année. C’est la plus grande expansion de réseau dans l’histoire de cette jeune compagnie.

Le 12 août 2016, la compagnie annonce une nouvelle liaison entre Bruxelles et Bombay qui entre en vigueur le 30 mars 2017[20],[21].

En 2017, Brussels Airlines rachète l'entreprise Thomas Cook Airlines Belgium et l'intègre entièrement dans Brussels Airlines; la marque de Thomas Cook Airlines Belgium disparaît au profit de celle de Brussels Airlines. Ainsi, 24 destinations de vacances sont ajoutées au réseau de la compagnie. Deux A320 et 180 employés ont également intégré Brussels Airlines[22].

Partages de codes[modifier | modifier le code]

Brussels Airlines a des partages de code avec les compagnies suivantes (* indique que la compagnie fait partie de Star Alliance):

Flotte[modifier | modifier le code]

Airbus A330 opérant les liaisons vers l'Afrique et l'Amérique
A319-100 de Brussels Airlines

En Octobre 2019, les appareils suivants sont en service au sein de la flotte de Brussels Airlines[23]:

Type Motorisation Nombre d'avion Commandés Passagers

Business / Premium / Economy

Routes Remarques
Airbus A319 CFM56
22
141
Europe,

Afrique du Nord,

Proche-Orient

La configuration de la classe de voyage varie selon la destination

OO-SSC aux couleurs de Star Alliance

Airbus A320 CFM56
16
180
Europe, Afrique

Du nord, Asie

La configuration de la classe de voyage varie selon la destination

OO-SNA (Trident) aux couleurs des Diables Rouges [24]

OO-SNB (Rachkham) aux couleurs de Tintin [25]

OO-SNC (Magritte) aux couleurs de Magritte [26]

OO-SND (Aerosmurfs) aux couleurs des Schtroumpfs [27]

OO-SNF (Amare) aux couleurs de Tomorrowland [28]

OO-SNE (Bruegel) aux couleurs de Pieter Bruegel [29]

OO-SNN encore aux couleurs d'Eurowings [30]


Airbus A330-200 Pratt & Whitney PW4168A
4
257 22 / 21 / 214
Afrique,

Amerique du nord

Seront remplacés par des A330-300
Airbus A330-300 Rolls-Royce Trent 700

Pratt & Whitney PW4168A

General Electric CF6

6
1
295 30 / 21 / 244
Afrique,

Amerique du nord

+3 aux couleurs d'Eurowings[31].
Un ex-Cathay Pacific attendu
Total 48 1

Flotte Historique[modifier | modifier le code]

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Livrées spéciales[modifier | modifier le code]

Brussels Airlines habille parfois ses avions de divers décors, la plupart en rapport avec la Belgique.

La compagnie dévoile en mars 2015 la livrée de son Airbus A320 basée sur les dessins d'Hergé pour son personnage Tintin. La livrée illustre un requin noir de 37 m de long lié au sous-marin du professeur Tournesol dans l'aventure Le Trésor de Rackham le Rouge. Le décor est réalisé par le peintre André Eisele et comprend au total 1 500 heures de travail. L'intérieur de l'avion reprend des scènes du Trésor de Rackham le Rouge en montrant le capitaine Haddock et Tintin. La bande dessinée originale est également disponible à bord de cet avion. Cette livrée spéciale Tintin devrait être utilisée jusqu'en 2019[32],[33].

Un an plus tard, Brussels Airlines présente un second A320, peint aux couleurs d'une autre «icône belge», René Magritte; trois de ses peintures : La Belle Société (1965-1966), La Clairvoyance (1936) et Le Retour (1940) sont visibles sur l'avion. Cette livrée « Magritte » devrait être utilisée jusqu'en 2022[34].

La compagnie établit en 2014 un partenariat avec l’Union Royale Belge des Sociétés de Football - Association (URBSFA). Brussels Airlines devient le transporteur aérien officiel des Diables rouges. Durant la Coupe du Monde, la même année, le vol SN2014, spécialement relooké pour l’occasion, emmène ces Diables rouges à São Paulo avec 150 supporters. Deux ans plus tard, pour le Championnat d'Europe en France, Brussels Airlines créé une livrée spécifique sur un de ses Airbus A320, baptisé «Trident». L'extérieur de l'avion est peint en rouge, avec un trident sur fond jaune. L'intérieur reprend des photos de 33 joueurs et des entraîneurs. L’avion devrait porter cette livrée jusqu'en 2020[35].

Durant l'été 2016, la compagnie affrète 108 vols, à partir de 68 aéroports, destinés à transporter environ 10 000 personnes au festival Tomorrowland[36] ; là encore, Brussels Airlines décore l'un de ses avions aux couleurs de l'évènement[37],[38] et réitère l'opération l'année suivante[39].

En mars 2018, pour célébrer les 60 ans des Schtroumpfs, la compagnie a repeint son avion immatriculé OO-SND et l'a baptisé Aerosmurf[40].

En avril 2019, un sixième avion doté d'une livrée spéciale a été dévoilé par la compagnie. Cette sixième livrée rend hommage au peintre Bruegel, l'avion immatriculé OO-SNE est baptisé Bruegel[41].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lufthansa rachète Brussels Airlines, louera 40 avions d’Air Berlin », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juin 2017)
  2. a et b Maxime Vande Weyer, « Brussels Airlines dépasse pour la première fois le seuil des 10 millions de passagers », sur L'Écho, (consulté le 29 juin 2019)
  3. Lufthansa reaches deal for Brussels Airlines, Reuters, 14 décembre 2016
  4. « Nouvelle structure organisationnelle pour le groupe Eurowings », sur press.brusselsairlines.com (consulté le 24 juin 2019)
  5. Travel Inside, « Brussels Airlines (très) bientôt aux couleurs d'Eurowings | Pagtour » (consulté le 24 juin 2019)
  6. a et b « Brussels Airlines: l'intégration au sein d'Eurowings n'ira pas plus loin », sur RTBF Info, (consulté le 25 juin 2019)
  7. « Privacy settings », sur myprivacy.dpgmedia.be (consulté le 25 juin 2019)
  8. « Brussels Airlines dans le flou financier d’Eurowings », sur Le Soir Plus, (consulté le 25 juin 2019)
  9. « Brussels Airlines seule mais à assainir », sur www.lavenir.net (consulté le 25 juin 2019)
  10. « Site Entreprise | Brussels Airlines », sur www.brusselsairlines.com (consulté le 28 juin 2019)
  11. « Brussels Airlines - General Conditions of Carriage », sur web.archive.org, (consulté le 28 juin 2019)
  12. « Organisation | Brussels Airlines », sur www.brusselsairlines.com (consulté le 28 juin 2019)
  13. Croissance du nombre de passagers en 2012, Brussels Airlines, 10 janvier 2013
  14. François Duclos, « Groupe Lufthansa : 130 millions de passagers en 2017 », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 11 janvier 2018)
  15. « Brussels airlines volera vers Washington en juin 2013 »
  16. (en) « Brussels Airlines taps D.C. as second U.S. destination », USA TODAY,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mai 2017)
  17. (en-GB) « brussels airlines Converts Washington Service to Summer Seasonal from late-Oct 2014 », Routesonline,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mai 2017)
  18. « 20151218 - Brussels Airlines investit dans sa croissance intercontinentale », sur www.brusselsairlines.com (consulté le 14 février 2016)
  19. « Présentation des nouvelles destinations de Brussels Airlines pour 2014. », sur Site internet d'Air Journal.
  20. « Brussels Airlines lance sa nouvelle desserte Mumbai le 6 mars 2017 » (consulté le 22 août 2016)
  21. « Brussels Airlines détaille Mumbai, Bruxelles dans l’antiterrorisme » (consulté le 6 septembre 2016)
  22. « Le partenariat Thomas Cook Belgium et Brussels Airlines obtient le feu vert de l'Autorité belge de la Concurrence », sur press.brusselsairlines.com (consulté le 24 juin 2019)
  23. « Brussels Airlines Fleet Details », sur planespotters.net (consulté le 27 mars 2017)
  24. « Privacy settings », sur myprivacy.dpgmedia.be (consulté le 24 juin 2019)
  25. « TINTIN / Un avion de Brussels Airlines aux couleurs de Tintin », sur fr.tintin.com (consulté le 24 juin 2019)
  26. « Découvrez Magritte », sur brusselsairlines.com (consulté le 24 juin 2019)
  27. « Brussels Airlines révèle Aerosmurf », Brusselsairlines Press,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mars 2018)
  28. « Privacy settings », sur myprivacy.dpgmedia.be (consulté le 24 juin 2019)
  29. « Un avion aux couleurs de Bruegel », sur Le site de l'Eglise Catholique en Belgique, (consulté le 24 juin 2019)
  30. La Libre.be, « À quoi ressembleront les nouveaux avions de Brussels Airlines? », sur www.lalibre.be, (consulté le 24 juin 2019)
  31. « Brussels Airlines rajeunit sa flotte long-courrier A330 », sur press.brusselsairlines.com (consulté le 24 juin 2019)
  32. « Brussels Airlines fait voler Tintin sur son Airbus », sur latribune.fr, (consulté le 16 janvier 2017)
  33. « Brussels Airlines et Moulinsart dévoilent un avion aux couleurs de Tintin », sur lalibre.be, (consulté le 16 janvier 2017)
  34. « René Magritte prend l'air sur un Airbus de Brussels Airlines », sur lalibre.be,
  35. (en) « Trident », sur aeroweb.fr
  36. « Tomorrowland, des chiffres fous », DJ Magazine, Lyon, no 15,‎ octobre - novembre 2016, p. 39 (ISSN 2271-006x)
  37. « Brussels Airlines prête pour Tomorrowland », sur air-journal.fr
  38. « 69 vols de Brussels Airlines transformés en "party flights" transporteront des festivaliers à Tomorrowland », sur rtl.be,
  39. « Un avion aux couleurs de Tomorrowland pour Brussels Airlines », sur lecho.be,
  40. http://www.avionslegendaires.net/2018/03/actu/aerosmurf-lairbus-a320-schtroumpfement-chouette/
  41. « Meet Bruegel. », sur brusselsairlines.com (consulté le 9 mai 2019)

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]