Aéroport de Qamdo Bamda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport de Qamdo Bamda
Localisation
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Région autonome Tibet
Ville Bamda
Coordonnées 30° 33′ 13″ nord, 97° 06′ 31″ est
Altitude 4 334 m (14 219 ft)

Géolocalisation sur la carte : Région autonome du Tibet

(Voir situation sur carte : Région autonome du Tibet)
BPX
BPX

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
BPX
BPX
Pistes
Direction Longueur Surface
14/32 5 500 m (18 045 ft) Asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA BPX
Code OACI ZUBD

L'aéroport de Qamdo Bamda (code AITA : BPX • code OACI : ZUBD), aussi appelé aéroport Changdu Bangda, est un aéroport desservant Qamdo (Changdu) dans l'Est du Tibet. Il est situé dans le village de Bamda (Bangda).

À une altitude de 4 334 m au-dessus du niveau de la mer, l'aéroport Qamdo Bamba a été le plus haut aéroport du monde avant d'être dépassé par l'aéroport Daocheng Yading, situé à 4 411 m, le 16 septembre 2013[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le tarmac de la piste est posé en 1994. L'aéroport entre en service en 1995. La piste est fermée de juin à août 2013 pour une mise à niveau[1],[2].

La construction d'une deuxième piste d'atterrissage longue de 4km a démarré en 2015, son ouverture étant prévue pour 2018.

Activités[modifier | modifier le code]

Deux compagnies aériennes utilisent l'aéroport de Qamdo Bamda: Tibet Airlines et Air China[1].

L'aéroport comporte des dangers en lien avec l'oxygène raréfié de son altitude : En sortant de la cabine pressurisée, les voyageurs peuvent expérimenter des vertiges soudains[3].

Longue de 5,5km, la piste de l'aéroport de Qamdo Bamda est la plus longue piste d'atterrissage bétonnée au monde. Cette distance s'explique par la haute altitude qui nécessite des distances de lancement plus longues pour l'atterrissage et le décollage[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c François Duclos, « L’aéroport le plus haut du monde – pas pour longtemps », sur Air-journal.fr, (consulté le 2 mai 2017)
  2. (en) « Aircraft engineer’s story in Tibet », sur Shanghaidaily.com, (consulté le 2 mai 2017)
  3. « 10 aéroports les plus dangereux du monde », sur Leral.net, (consulté le 2 mai 2017)
  4. (en) Ben Blanchard, « China opens world's highest civilian airport », sur Reuters.com, (consulté le 2 mai 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]