Aéroport international Haneda de Tokyo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aéroport international Haneda
東京国際空港 (ja)
Haneda International Airport (en)
Tour de contrôle.
Tour de contrôle.
Localisation
Pays Drapeau du Japon Japon
Ville Tokyo
Coordonnées 35° 33′ 09″ nord, 139° 46′ 47″ est
Altitude 6 m (21 ft)
Géolocalisation sur la carte : Japon
(Voir situation sur carte : Japon)
HND
HND
Géolocalisation sur la carte : Tokyo
(Voir situation sur carte : Tokyo)
HND
HND
Pistes
Direction Longueur Surface
16R/34L 3 000 m (9 843 ft) revêtue
16L/34R 3 000 m (9 843 ft) revêtue
04/22 2 500 m (8 202 ft) revêtue
05/23 [1] 2 500 m (8 202 ft) revêtue
Informations aéronautiques
Code IATA HND
Code OACI RJTT
Type d'aéroport Public
Gestionnaire Multiple

L'aéroport international Haneda de Tokyo (東京国際空港, Tōkyō kokusai kūkō?) ou plus simplement aéroport de Haneda (羽田空港, Haneda Kūkō?) (code IATA : HND • code OACI : RJTT) est situé dans le quartier de Haneda, à 30 km au sud-ouest de Tokyo, dans l'arrondissement d'Ōta, au Japon. Il est l'un des deux principaux aéroports du Grand Tokyo, l'autre étant l'aéroport international de Narita situé à une soixantaine de kilomètres à l'est de Tokyo.

L'aéroport international de Tokyo-Haneda constitue la principale plate-forme de correspondance pour les vols intérieurs de Japan Airlines et All Nippon Airways ainsi que plusieurs compagnies aériennes à bas prix japonaises, Hokkaido International Airlines, Skymark Airlines, Skynet Asia Airways et StarFlyer. Il reçoit également quelques vols internationaux, principalement d'Asie. L'aéroport international de Tokyo-Haneda était le 5e aéroport du monde en 2011 avec 62 263 025 passagers, loin devant l'aéroport international de Tokyo-Narita[réf. nécessaire].

Situation[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Construit sur un remblai de la baie de Tokyo, l'aéroport de Haneda ouvre en 1931. À cette époque, il est l'aéroport principal du Japon et dessert des vols vers le Japon, la Corée et la Mandchourie. En 1939, on rallonge la piste principale et une deuxième piste de 800 m est construite. En 1945, l'armée américaine prend possession de l'aéroport et le renomme Haneda Army Air Base. Opérant comme aéroport militaire, Haneda reçoit ses premiers vols internationaux en 1947 quand la Northwest Orient Airlines (devenue Northwest Airlines puis rachetée par Delta Air Lines) commence ses vols vers les États-Unis, la Chine, la Corée du Sud et les Philippines. Japan Airlines effectue son vol intérieur en 1951. En 1952, l'armée américaine restitue une partie de la base militaire au Japon, cette portion devient officiellement Tokyo International Airport. Plus tard en 1958, l'armée américaine restitue le reste de la base militaire au Japon.

Durant les années 1950, les compagnies aériennes européennes commencent à desservir Haneda, la BOAC opérant avec des de Havilland Comet depuis Londres via la route du Sud en 1952 ainsi que SAS opérant avec des DC-7 depuis Copenhague via Anchorage en 1957. Japan Airlines et Aeroflot commencent des vols entre Haneda et Moscou en 1967. Durant la même période, d'autres compagnies aériennes commencent à desservir Haneda, la Pan Am, Sabena, Swissair, Canadian Pacific Airlines, Cathay Pacific et Air Siam.

Construit à temps pour les Jeux olympiques d'été de 1964, le monorail relie Haneda au centre-ville de Tokyo, la même année. En 1970, une nouvelle piste et un terminal international sont construits mais la demande et le trafic continuent d'augmenter. Le gouvernement japonais refuse une nouvelle expansion dans la baie de Tokyo à cause des coûts et problèmes d'ordre technique et on décide donc de construire un nouvel aéroport pour répondre à la croissance des vols internationaux. En 1978, le New Tokyo International Airport (maintenant Narita) ouvre et relègue les vols intérieurs et quelques vols internationaux d'Asie à Haneda.

En mai 2010, le département des Transports des États-Unis accorde aux compagnies aériennes américaines American Airlines, Delta Air Lines et Hawaiian Airlines de voler vers Haneda à partir d'octobre 2010 et l'ouverture d'un nouveau terminal[2].

Une nouvelle piste (D) et un nouveau terminal ouvrent au sud de l'aéroport le [3]. Cette nouvelle piste permettra de passer de 285 000 à 407 000 mouvements par an, d'ouvrir de nouvelles destinations, et d'augmenter les fréquences sur les destinations existantes, au détriment de Narita[4],[5],[6],[7],[8].

La piste D est une piste construite sur la mer, en partie sur pilotis et en partie sur une île artificielle. Cette première piste hybride au monde mesure 2 500 m × 60 m[réf. nécessaire][9].

Du fait de la demande forte des compagnies aériennes d'atterrir à Haneda, avant même l'ouverture de la quatrième piste, une cinquième piste est envisagée[10].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Haneda est le cinquième aéroport mondial, avec 64 211 074 passagers qui y ont transité en 2010, mais seulement le 29e pour le nombre de mouvements (342 804 en 2010)[réf. nécessaire]. C'est le deuxième plus important aéroport d'Asie, récemment dépassé par l'aéroport international de Pékin[réf. nécessaire].


Voir la requête brute et les sources sur Wikidata.


Zoom sur l'impact de la pandémie de Covid-19[modifier | modifier le code]

Voir la requête brute et les sources sur Wikidata.


Compagnies aériennes et destinations[modifier | modifier le code]

CompagniesDestinations
Drapeau de la Russie Aeroflot Moscou Chérémétiévo
Drapeau de la Malaisie AirAsia X Kuala Lumpur
Drapeau du Canada Air Canada Toronto (Pearson)
Drapeau de la Chine Air China Pékin-Capitale
Drapeau du Japon Air Do Asahikawa (en), Hakodate, Kushiro (en), Memanbetsu (en), Obihiro (en), Shin-Chitose
Drapeau de la France Air France Paris-Charles de Gaulle
Drapeau de l'Italie Alitalia Rome Léonard-de-Vinci/Fiumicino
Drapeau du Japon All Nippon Airways
Drapeau des États-Unis American Airlines Dallas-Fort Worth, Los Angeles
Drapeau de la Corée du Sud Asiana Airlines Séoul-Gimpo, Séoul-Incheon
Drapeau du Royaume-Uni British Airways Londres-Heathrow
Drapeau de Hong Kong Cathay Pacific Hong Kong
Drapeau de la République de Chine China Airlines Taïpei-Songshan
Drapeau de la Chine China Eastern Airlines Pékin-Daxing, Shanghai-Hongqiao, Shanghai-Pudong
Drapeau de la Chine China Southern Airlines Canton-Baiyun, Pékin-Daxing
Drapeau des États-Unis Delta Air Lines Atlanta H.-Jackson, Détroit, Honolulu, Los Angeles, Minneapolis-Saint-Paul, Portland (Oregon), Seattle-Tacoma
Drapeau des Émirats arabes unis Emirates Dubaï
Drapeau de la République de Chine EVA Air Taïpei-Songshan
Drapeau de la Finlande Finnair Helsinki-Vantaa
Drapeau de l'Indonésie Garuda Indonesia Djakarta-S.-Hatta
Drapeau de la Chine Hainan Airlines Pékin-Capitale
Drapeau des États-Unis Hawaiian Airlines Honolulu, Kona[11]
Drapeau de Hong Kong HK Express Hong Kong
Drapeau du Japon Japan Airlines
Drapeau de la Chine Juneyao Airlines Shanghai-Pudong
Drapeau de la Corée du Sud Korean Air Séoul-Gimpo, Séoul-Incheon
Drapeau de l'Allemagne Lufthansa Francfort, Munich-F. J. Strauß
Drapeau de la Chine Okay Airways Tianjin Binhai
Drapeau du Japon Peach Séoul-Incheon, Shanghai-Pudong, Taïwan-Taoyuan
Drapeau des Philippines Philippine Airlines Manille-N. Aquino
Drapeau de l'Australie Qantas Melbourne-Tullamarine, Sydney-K. Smith
Drapeau du Qatar Qatar Airways Doha-Hamad
Drapeau de la Russie S7 Airlines Vladivostok
Scandinavian Airlines Copenhague-Kastrup
Drapeau de la Chine Shandong Airlines Jinan
Drapeau de la Chine Shanghai Airlines Shanghai-Hongqiao, Shanghai-Pudong
Drapeau de Singapour Singapore Airlines Singapour-Changi
Drapeau du Japon Skymark Airlines Fukuoka, Kagoshima, Kitakyūshū, Kobe, Okinawa-Naha, Shin-Chitose, Shimojishima, Ube (en)
Drapeau du Japon Solaseed Air Kagoshima, Kumamoto, Miyazaki, Nagasaki
Drapeau de la Chine Spring Airlines Shanghai-Pudong
Drapeau du Japon StarFlyer Fukuoka, Kitakyūshū, Osaka-Kansai, Ube (en)
Drapeau de la Thaïlande Thai Airways Bangkok-Suvarnabhumi
Drapeau de la Chine Tianjin Airlines Tianjin Binhai
Drapeau de la République de Chine Tigerair Taiwan Taïwan-Taoyuan
Drapeau de la Turquie Turkish Airlines Istanbul
Drapeau des États-Unis United Airlines Chicago-O'Hare, Los Angeles, Newark-Liberty, San Francisco, Washington-Dulles
Drapeau du Viêt Nam VietJet Air Đà Nẵng
Drapeau du Viêt Nam Vietnam Airlines Hanoï-Nội Bài

Édité le 10/10/2018 Actualisé le 20/06/2021

Cargo[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Train[modifier | modifier le code]

Monorail[modifier | modifier le code]

Le monorail de Tokyo relie l'aéroport de Haneda à la gare d'Hamamatsuchō, près de la Tour de Tokyo. À l'aéroport, il dessert les terminaux 1, 2 et international. Le temps de trajet varie selon qu'il s'agit d'un service Haneda Express, rapide ou local, et du terminal choisi, c'est donc entre 13 minutes et 24 minutes[13]. Le ticket coûte 490 yens[14].

Ligne Keikyū[modifier | modifier le code]

La ligne Keikyū Aéroport relie l'aéroport à la gare de Shinagawa (ligne Yamanote), mais aussi à la station Sengakuji (ligne Asakusa du métro de Tokyo).

Route[modifier | modifier le code]

Depuis 1998, la ligne de bus du réseau Keikyu mène à l'aéroport[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tokyo Haneda’s new runway and terminal welcome more international services; almost 50 domestic routes served sur anna.aero.
  2. (en) « U.S. Taps Carriers for Haneda », sur online.wsj.com, (consulté le ).
  3. Benjamin Gauducheau, « Ouverture d'un terminal international à l'aéroport Tokyo-Haneda »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le ).
  4. (en) « Haneda Airport’s fourth runway under construction », sur www.metro.tokyo.jp, (consulté le ).
  5. (en) « Domestic civil engineering » [PDF], sur www.metro.tokyo.jp (consulté le ).
  6. (en) « Ultra-High Strength Fiber Reinforced Concrete "Ductal (R)" To Be Used in the Pier Slabs of the Haneda Airport Runway D » [PDF], sur www.taiheiyo-cement.co.jp, (consulté le ).
  7. (en) « Tokyo International Airport (HANEDA Airport) - HANEDA Airport Construction Office » [PDF], sur www.pa.ktr.mlit.go.jp, (consulté le ).
  8. (ja) « 羽田空港再拡張及び首都圏第3空港について (Ministry of Land, Infrastructure and Transport) », sur www.mlit.go.jp.
  9. (en) « Center for domestic air traffic », sur www.mlit.go.jp (consulté le ).
  10. (en) Transport Ministry Considering Haneda Airport 5th Runway, Tokyo Tomo Travel Guide, le .
  11. PR Newswire, « Hawaiian Airlines débute Ticket Sales for New Kona-Haneda Route », Drapeau des États-Unis Hawaiian Airlines, Honolulu, (consulté le ).
  12. ga=2.82229718.1114753324.1536247410-1688298120.1512383184/ Japan Airlines Expands International Network in Southeast Asia.
  13. (en) « Monorail guide », sur www.tokyo-monorail.co.jp (consulté le ).
  14. (en) « Monorail tickets », sur www.tokyo-monorail.co.jp (consulté le ).
  15. (en) « Haneda transports », sur wwww.haneda-tokyo-access.com (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]