Of Thee I Sing (comédie musicale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Of Thee I Sing.
Of Thee I Sing
Livret George S. Kaufman
Morrie Ryskind
Lyrics Ira Gershwin
Musique George Gershwin
Mise en scène George S. Kaufman
Chorégraphie Chester Hale
Décors Jo Mielziner
Costumes Charles Le Maire
Producteur(s) Sam H. Harris
Première
Music Box Theatre, Broadway
Dernière
Nb. de représentations 441
Langue d’origine Anglais
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis

Of Thee I Sing[1] est une comédie musicale satirique américaine créée à Broadway en 1931.

Argument[modifier | modifier le code]

  • Acte I : L'action débute lors d'une campagne électorale à la présidence des États-Unis, durant laquelle s'affairent les membres du comité de soutien à John P. Wintergreen, qui a pour seul mérite d'avoir un "nom présidentiable". Afin d'intéresser l'électorat, un concours de beauté est organisé à Atlantic City, dont la gagnante épousera le candidat Wintergreen. Celui-ci tombe amoureux de Mary Turner, alors que le concours est remporté par Diana Devereaux ; mais le jury, conquis par les talents de patissière de Mary, la proclament finalement vainqueur. Puis, la campagne du comité bat son plein, sur le thème de l'amour qui remporte tous les suffrages. Wintergreen, élu président, décide d'épouser Mary le jour de son investiture...
  • Acte II : Alors que l'équipe présidentielle est installée depuis quelque temps à la Maison-Blanche, Diana rallie à elle l'opinion publique en faisant valoir une rupture de promesse de mariage. Sur intervention de l'ambassadeur de France (Diana ayant des origines françaises) et de son propre parti, le président Wintergreen est sommé de faire annuler son mariage, ce à quoi il se refuse. Il est alors mis en accusation devant le Sénat, le vice-président Alexander Throttlebottom étant chargé du suivi de la procédure. Mary déclare être enceinte de jumeaux au moment même où les sénateurs vont rendre leur décision, qui sera en définitive l'abandon des poursuites, au motif qu'un futur père ne saurait être destitué...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution originale[modifier | modifier le code]

Numéros musicaux[modifier | modifier le code]

("Songs", excepté un numéro)

Acte I
  • Overture (orchestre)
  • Wintergreen for President (ensemble)
  • Who is the Lucky Girl to Be ? (Diana, ensemble)
  • The Dimple on My Knee (Diana, Jenkins, ensemble)
  • Because, Because (Diana, Jenkins, ensemble)
  • As the Chairman of the Committee (Fulton, ensemble)
  • How Beautiful (ensemble)
  • Never Was There a Girl So Fair (ensemble)
  • Some Girls Can Bake a Pie (Wintergreen, Mary, ensemble)
  • Love is Sweeping the Country (Jenkins, Emily, ensemble)
  • Of Thee I Sing (Wintergreen, Mary, ensemble)
  • (Here's) a Kiss for Cinderella (Wintergreen, ensemble)
  • I Was the Most Beautiful Blossom (Diana)
  • Some Girls Can Bake a Pie (reprise : Wintergreen, Diana, ensemble)
Acte II
  • Hello, Good Morning (Jenkins, Emily, ensemble)
  • Who Cares ? (Wintergreen, Mary, ensemble)
  • Garçon, s'il vous plaît (ensemble)
  • The Illegitimate Daughter (l'ambassadeur, ensemble)
  • Because, Because (reprise : Diana, ensemble)
  • We'll Impeach Him (Lyons, Gilhooley, ensemble)
  • Who Cares ? (reprise : Wintergreen, Mary)
  • The (Senatorial) Roll Call (Throttlebottom, ensemble)
  • Garçon, s'il vous plaît (reprise : l'ambassadeur, ensemble)
  • The Illegitimate Daughter (reprise : l'ambassadeur, ensemble)
  • Jilted (Diana, ensemble)
  • Who Could Ask for Anything More ? (I'm About to Be a Mother) (Mary, ensemble)
  • Posterity (Is Just Around the Corner) (Wintergreen, ensemble)
  • Trumpeter, Blow Your (Golden) Horn (ensemble)
  • Finale ultimo (On That Matter No One Budges) (ensemble)

Adaptation à l'écran[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. Of Thee I Sing a fait l'objet d'une suite, intitulée Let 'Em Eat Cake, créée par la même équipe à Broadway en 1933.