Victor Herbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Herbert.
Victor Herbert

Victor August Herbert1er février 1859 – † 26 mai 1924 (à 65 ans)), compositeur populaire d'opérettes, violoncelliste et chef d'orchestre. Il participa à la fondation de l'American Society of Composers, Authors, and Publishers (ASCAP).

Biographie[modifier | modifier le code]

Herbert naquit en Irlande à Dublin. À l’âge de trois ans et demi, peu après le décès de son père, il fut recueilli chez son grand-père où il reçut de nombreux encouragements dans le domaine artistique. Ensuite, sa mère se remaria avec un physicien et ses activités musicales furent mises de côté pendant de nombreuses années.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Herbert reçut ses premiers cours de musique en Europe au conservatoire de Stuttgart où il apprit le violoncelle. Il joua ensuite du violoncelle dans l’orchestre de Johann Strauss à Vienne. Il arriva aux États-Unis en 1886 lorsque sa femme, la soprano Therese Förster, fut engagée par le Metropolitan Opera. Il y joua également du violoncelle alors que sa femme chantait Aida de Verdi.

Conducteur d’Opéra[modifier | modifier le code]

En 1892, Victor Herbert se lança dans la direction d’orchestre en devenant le chef d'orchestre du 22e régiment de la New York National Guard succédant ainsi à Patrick Gilmore. Herbert devint chef de l'Orchestre symphonique de Pittsburgh de 1898 à 1902 et il réalisa de nombreuses représentations dans des grandes villes du pays comme par exemple New York et Chicago. En 1901, il participa à la célébration du douzième anniversaire de l’Auditorium Theatre de Chicago. Six ans plus tard, Herbert fonda le Victor Herbert Orchestra et dirigea durant plusieurs années de nombreux concerts lors de tournées.

Compositeur[modifier | modifier le code]

Herbert composa deux opéras du nom de Natoma et de Madeleine, une cantate, 43 opérettes, 31 compositions pour orchestre dont celle de Auditorium Festival March (1901), neuf compositions de violoncelle, cinq de violon accompagné de piano, 22 compositions pour piano, une composition pour flûte, 54 chansons, 12 compositions pour choral.

En 1894, Herbert composa la première de ses opérettes du nom de Prince Ananias. Elle fut suivie par The Wizard of the Nile, The Serenade et The Fortune Teller. Après 1903, Il créa les opérettes Babes in Toyland, Mlle. Modiste, The Red Mill, Naughty Marietta, qui le rendirent célèbres dans le milieu musical américain. Il réalisa finalement une opérette irlandaise du nom de Eileen en 1917. Sa dernière opérette fut The Dream Girl en 1924. Ses principales opérettes sont entre autres :

  • Prince Ananias (1894)
  • The Wizard of the Nile (1895) (Son plus gros succès international) . . .
  • The Serenade (1897)
  • The Fortune Teller (1898)
  • Babes in Toyland (1903)
  • It Happened in Nordland (1904)[1]
  • Mlle. Modiste (1905)
  • The Red Mill (1906)
  • Little Nemo (1908)
  • Naughty Marietta (1910)
  • The Enchantress (1911)
  • Sweethearts (musical)|Sweethearts (1913)
  • The Princess Pat (1915)
  • Eileen (1917)
  • Angel Face (1919)
  • Orange Blossoms (1921)
  • The Dream Girl (1924)

Certaines de ces œuvres sont toujours interprétées de nos jours dans différents opéras.

Le premier opéra d’Herbert Natoma fut créé à Philadelphie le 25 février 1911 et à New York le 28 février 1911. Le rôle principal était interprété par Mary Garden et par le ténor irlandais John McCormack. Son opéra Madeleine fut produit au Metropolitan Opera en 1914.

ASCAP[modifier | modifier le code]

Au début des années 1900, Herbert fut actif pour la défense des droits des compositeurs pour que ceux-ci profitent mieux de leurs travaux. Il travailla ainsi avec John Philip Sousa, Irving Berlin et d’autres à la fondation le 13 février 1914 de l’American Society of Composers, Authors, and Publishers (ASCAP). Cette organisation protège toujours de nos jours les droits des musiciens. Herbert fut le vice-président de l’organisation durant une dizaine d’années.

Enregistrements récents[modifier | modifier le code]

  • The Music of Victor Herbert enregistrée par le soprano Beverly Sills et le conducteur Andre Kostelanetz chez Angel records SFO-37160 (1976)
  • Concert de violoncelles no 2 enregistré par Julian Lloyd Webber avec le London Symphony Orchestra et conduit par Charles Mackerras chez EMI Classics 747 622-2
  • Victor Herbert Eileen Romantic Comic Opera in Three Acts (1917) enregistré en 1998 par l’Ohio Light Opera chez Newport Classic, (NPD 85615/2)
  • Victor Herbert: Beloved Songs and Classic Miniatures (1999) enregistré par la soprano Virginia Croskery et le conducteur Keith Brion avec le Slovak Radio Symphony Orchestra chez Naxos CD 8.559.26
  • The Red Mill: Romantic Opera in Two Acts by Victor Herbert enregistré en 2001 par l’Ohio Light Opera et conduit par L. Lynn Thompson chez Albany Records (Troy 492/493).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Victor Herbert, Victor Herbert Song Album, New York, M. Witmark & Sons,‎ 1927, Vol. 1 éd. (OCLC 8022756)
  • Victor Herbert, Victor Herbert Song Album, New York, M. Witmark & Sons,‎ 1938, Vol. 2 éd. (OCLC 38229555)
  • (en) Victor Herbert, The Music of Victor Herbert, New York, Warner Bros. Publications,‎ 1976 (OCLC 3551867)
  • (en) Joseph Kaye, Victor Herbert: The Biography of America's Greatest Composer of Romantic Music, New York, G. Howard Watt,‎ 1931 (OCLC 871263)
  • Claire Lee Purdy, Victor Herbert: American Music Master, New York, Julian Messner, Inc.,‎ 1944 (OCLC 3898217)
  • (en) Edward N. Waters, Victor Herbert: A Life in Music, New York, Macmillan,‎ 1955 (OCLC 1293405) (reprinted in 1978 by Da Capo Press)
  • American Society of Composers, Authors and Publishers. Victor Herbert. A bibliography of his recordings, compositions, operettas, instrumental, choral and other works. New York, 1959.
  • Barnes, Edwin N. C. Near Immortals: Stephen Foster, Edward MacDowell, Victor Herbert. Washington : Music Education Publications, c1940.
  • Crouse, Russel. The Great Victor Herbert. Hollywood, 1939.
  • Forbes, Douglas L. Some Serious Compositions of Victor Herbert. A study in musical style. 1957. (Dissertation)
  • Ganzl, Kurt. The Encyclopedia of Musical Theatre (3 Volumes). New York: Schirmer Books, 2001.
  • Traubner, Richard. Operetta: A Theatrical History. Garden City, NY: Doubleday & Company, 1983
  • Bordman, Gerald. American Operetta. New York: Oxford University Press, 1981.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]