Anything Goes (comédie musicale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anything Goes.
Anything Goes
Image décrite ci-après
Anything Goes à l'affiche du Stephen Sondheim Theatre, New York

Livret Guy Bolton
P. G. Wodehouse
Howard Lindsay
Russel Crouse
Lyrics Cole Porter
Musique Cole Porter
Mise en scène Howard Lindsay
Chorégraphie Robert Alton
Décors Donald Oenslager
Costumes Jenkins
Producteur(s) Vinton Freedley
Première 21 novembre 1934
Alvin Theatre, Broadway
Dernière 16 novembre 1935
Nb. de représentations 420
Langue d’origine Anglais
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis

Anything Goes est une comédie musicale américaine créée à Broadway[1] en 1934.

Argument[modifier | modifier le code]

Acte I[modifier | modifier le code]

Billy Crocker, courtier à Wall Street, s'embarque clandestinement sur un navire faisant la liaison New York - Londres, dans l'espoir d'y retrouver une jeune femme dont il est amoureux. Au nombre des passagers, on trouve : Elisha J. Whitney, patron de Billy, parti négocier un gros contrat ; Hope Harcourt, héritière d'une grosse entreprise familiale, et sa mère Mme Wadsworth T. Harcourt ; Sir Evelyn Oakleigh, fils aîné d'un lord anglais ; Reno Sweeney, ancienne chanteuse de cabaret et amie de Billy, "reconvertie" en évangéliste ; 'Moonface' Martin, gangster de seconde zone, et son amie Bonnie Letour, travestis en ecclésiastiques. Un véritable évêque également à bord, Henry T. Dodson, pris pour 'Moonface', est débarqué par la police juste avant le départ du navire…

Acte II[modifier | modifier le code]

Billy, d'abord pris pour "l'ennemi public no 1" et de ce fait, "courtisé" par tous, est finalement emprisonné à bord comme imposteur, lorsqu'il révèle être un simple courtier. 'Moonface', qui s'est proclamé "ennemi public no 13", est mis au cachot avec lui. Lorsque le navire accoste en Angleterre, les deux hommes parviennent à s'évader et, accompagnés par Reno, se rendent au domaine de la famille Oakleigh, pour des raisons diverses révélées à l'acte I : la jeune femme que Billy aime (et réciproquement) est Hope, dont le mariage a été arrangé avec Sir Evelyn, afin d'éviter à l'entreprise Harcourt de tomber en faillite ; Reno, de son côté, est tombée amoureuse d'Evelyn (et vice-versa) ; quant à 'Moonface', finalement bien inoffensif et sympathique, il s'est lié d'une forte amitié avec Billy. Dans la demeure des Oakleigh, on retrouve Elisha, dont le "gros contrat" consiste à racheter très cher la maison Harcourt. Le mariage arrangé, devenu inutile, est donc annulé, ce qui permet à Billy et Hope d'une part, à Reno et Evelyn d'autre part, de projeter leurs mariages respectifs...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution originale[modifier | modifier le code]

Numéros musicaux (Songs)[modifier | modifier le code]

Acte I
  • I Get a Kick Out of You (Reno, Billy)
  • Bon Voyage (There's No Cure Like Travel) (ensemble)
  • All Through the Night (Hope, Billy)
  • Sailor's Chantey (There'll Always Be a Lady Fair) (The Foursome)
  • Where Are the Men ? (Bonnie, l'officier en second, ensemble féminin)
  • You're the Top (Reno, Billy)
  • Anything Goes (Finale) (Reno, The Foursome, ensemble)
Acte II
  • Public Enemy Number One (ensemble)
  • Blow, Gabriel, Blow (Reno, ensemble)
  • Be Like the Bluebird ('Moonface')
  • All Through the Night (reprise : Hope, Billy)
  • Buddie, Beware (Reno)
  • The Gypsy in Me (Hope, ensemble féminin)
  • You're the Top / Anything Goes (Finale Ultimo) (reprises : ensemble)

Reprises (sélection)[modifier | modifier le code]

Adaptations au cinéma[modifier | modifier le code]

Adaptations à la télévision[modifier | modifier le code]

Récompenses (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Trois Tony Awards gagnés lors de la 42e cérémonie des Tony Awards :
    • De la "meilleure reprise d'une comédie musicale" ("Tony Award for Best Revival of a Musical") ;
    • Du "meilleur second rôle masculin dans une comédie musicale" ("Tony Award for Best Performance by a Featured Actor in a Musical") pour Bill McCutcheon (en) ('Moonface') ;
    • De la "meilleure chorégraphie" ("Tony Award for Best Choreography") pour Michael Smuin (en).
  • 1988 : Trois Drama Desk Awards décernés lors de la 34e cérémonie des Drama Desk Awards :
    • De la "reprise la plus marquante d'une comédie musicale" ("Drama Desk Award for Outstanding Revival of a Musical") ;
    • De "l'actrice la plus marquante dans une comédie musicale" ("Drama Desk Award for Outstanding Actress in a Musical") pour Patti LuPone ;
    • De la "chorégraphie la plus marquante" ("Drama Desk Award for Outstanding Choreography") pour Michael Smuin.
  • 1988 : Theatre World Award (décerné au "meilleur espoir" du théâtre) pour Linda Hart (en) (Bonnie).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Note[modifier | modifier le code]

  1. La création à Broadway fut précédée d'une première au Colonial Theatre de Boston, par la même équipe, le 5 novembre 1934.