Lady, Be Good ! (comédie musicale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lady Be Good (homonymie).
Lady, Be Good !
Livret Guy Bolton
Fred Thompson
Lyrics Ira Gershwin
Musique George Gershwin
Mise en scène Felix Edwardes
Chorégraphie Sammy Lee
Décors Norman Bel Geddes
Costumes Kiviette
Jenkins
P. Leone
Producteur(s) Alex A. Aarons
Vinton Freedley
Première 1er décembre 1924
Liberty Theatre, Broadway
Dernière 12 septembre 1925
Nb. de représentations 330
Langue d’origine Anglais
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis

Lady, Be Good ![1] est une comédie musicale américaine créée à Broadway en 1924.

Argument[modifier | modifier le code]

  • Acte I : Quartier de Beacon Hill (Rhode Island). Expulsés dans la journée de leur vieille propriété familiale, Dick Trevor et sa sœur Susie se retrouvent le soir même à une fête organisée par la riche Joséphine 'Jo' Vanderwater. Ils y retrouvent notamment leur avocat, 'Watty' Warkins, ainsi que le musicien Jeff White. Il s'avère que Jo a "commandité" l'expulsion, espérant de cette façon "récupérer" Dick dont elle est amoureuse. Mais Shirley, l'amie de Dick, ne l'entend pas ainsi, ni Susie. Watty propose alors à cette dernière une combine lucrative, en se faisant passer pour la veuve de feu Jack Robinson, seul héritier de l'Hôtel du même nom ; de son côté, Dick annonce ses fiançailles avec Jo...
  • Acte II : Trois jours après à Eastern Harbor (Connecticut), Watty et la "veuve" rencontrent, à l'Hôtel Robinson, les membres du Conseil d'Administration. Dick se présente également, ignorant tout de la combine, et s'étonnant de la présence de sa sœur. Arrive aussi à l'hôtel un vagabond, dont Susie est tombée amoureuse à l'Acte I. Mais celui-ci est en réalité Jack Robinson que l'on croyait mort. Il "reconnaît" Susie comme son épouse, au moment où elle et Watty allaient être arrêtés. Plus tard, les protagonistes se retrouvent dans un Yacht Club, à une nouvelle fête où tout s'arrange, avec notamment des projets de mariages...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution originale[modifier | modifier le code]

Numéros musicaux[modifier | modifier le code]

("Songs", excepté un numéro)

Acte I
  • Overture (orchestre)
  • Hang on to Me (Dick, Susie)
  • A Wonderful Party (Ensemble)
  • End of a String (Ensemble)
  • We're Here Because (Bertie, Daisy, Ensemble)
  • Fascinating Rhythm (Jeff, Dick, Susie)
  • So Am I (Jack, Susie)
  • Oh, Lady Be Good ! (Watty, Susie, Ensemble féminin)
  • Finale (Ensemble)
Acte II
  • Weatherman / Rainy Afternoon Girls (Ensemble)
  • The Half of it, Dearie, Blues (Dick, Shirley)
  • Juanita (Susie, Ensemble masculin)
  • Leave It to Love (Susie, Jack, Shirley, Dick)
  • Little Jazz Bird (Jeff)
  • Insufficient Sweetie[2] (Jeff)
  • Who Takes Care of the Caretaker's Daughter ? / It's All the Same to Me [3] (Jeff)
  • Carnival Time (Ensemble)
  • Swiss Miss [4] (Susie, Dick)
  • Finale Ultimo (Ensemble)

Création au Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Le Song I'd Rather Charleston (Dick, Susie), lyrics de Desmond Carter, écrit pour cette production londonienne (s'insérant à l'Acte II, après le Song Juanita), fut alors interprété.

Adaptation au cinéma[modifier | modifier le code]

Lady Be Good, film musical réalisé par Norman Z. McLeod en 1941, avec Eleanor Powell, Robert Young, Ann Sothern, a un sujet complètement différent de la comédie musicale, lui en empruntant seulement le titre, et utilisant le Song de l'Acte I Fascinating Rhythm, à l'occasion d'un célèbre numéro chanté et dansé, mis en scène par Busby Berkeley.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit du titre original de la création, avec un point d'exclamation ; souvent, ce dernier n'est pas mentionné (y compris sur la fiche IBDB).
  2. Musique et lyrics de Cliff Edwards et Gilbert Wells.
  3. Musique et lyrics de Chick Endor.
  4. Lyrics d'Arthur Jackson et Ira Gershwin.