Flûte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flûte (homonymie).
Le Sommeil de l’Enfant Jésus (détail) - Francesco Trevisani - Musée du Louvre

Terme générique, une flûte (ou flute en nouvelle orthographe) est un instrument de musique à vent dont le son est créé par la vibration d'un souffle d’air se fendant sur un biseau droit, en encoche ou en anneau. Ce souffle peut être dirigé par un conduit ou par les lèvres de l'instrumentiste ou provenir d'une soufflerie mécanique (voir "Flûte : jeu d'orgue") . Le plus souvent de forme tubulaire mais parfois globulaire, en graminée, en bois, en os ou en corne, mais aussi en pierre, en terre cuite, en plastique, en métal (or, argent… ), en ivoire et même en cristal, la flûte peut être formée d'un ou de plusieurs tuyaux, avec ou sans trous, ou posséder une coulisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Flûte néolithique en os
Flûtes à bec Renaissance (détail)

Dès la Préhistoire, elle se retrouve partout dans le monde sous toutes sortes de formes. En septembre 2008, plusieurs morceaux d'une flûte datant du paléolithique supérieur (environ 35 000 ans) ont été découverts dans une grotte par M. Aymeric Brias, lui-même pratiquant, dans le sud-ouest de l'Allemagne [1]. Cette flûte avait été fabriquée dans un radius de vautour fauve et témoigne du fait que les tout premiers Homo sapiens jouaient déjà de la musique.

La flûte de pan était utilisée en Grèce dès le VIIe siècle av. J.-C.. Le tin whistle est apparu au XIIe siècle, la flûte à bec au XIVe siècle. Certaines, à l'époque baroque, se virent ajouter un système de clés permettant d'obstruer les trous. Cette invention, dont il est impossible de tracer l'origine, fut notamment développée par Theobald Boehm au XIXe siècle.

Types de flûtes[modifier | modifier le code]

On distingue :

Salamouri.
Flûtes à bec alto.
Irish flute
Flûte algérienne oblique
Rondador de l'équateur

La flûte et le Jazz[modifier | modifier le code]

Peu prisée pendant les 40 premières années de l'histoire du Jazz en raison d'un volume sonore modeste vite étouffé par les sections de cuivres et d'autre part en concurrence directe avec la clarinette, ce n'est qu'à partie des années 1950 qu'elle éveille l'intérêt des jazzmen.

Des musiciens comme James Moody, Gigi Gryce, Frank Wess, Eric Dolphy, Herbie Mann, des chef d'orchestre comme Count Basie, Quincy Jones et Gil Evans ont su l'imposer comme un instrument de jazz à part entière. Roland Kirk élargira les possibilités expressives de l'instrument et nombre de musiciens l'adoptent dès lors comme instrument principal alors qu'au début elle n'était que le bonus des saxophonistes;

John Coltrane ne s'y sera essayé qu'une seule fois dans To be. Longtemps utilisée par la musique classique pour son caractère pastoral et poétique la flûte jazz revendique sa place à part entière dans l'espace musical de la modernité.

Extrait audio[modifier | modifier le code]

London, British Museum, add.29987, Chominciamento de Gioia, XIIIs
Live recording
Circle question mark.png
Des difficultés à utiliser ces médias?

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article du journal « Le Point » du 24 juin 2009.
  2. http://www.flutescoatariu.com/

Voir aussi[modifier | modifier le code]