Enid Markey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Enid Markey

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Avec Elmo Lincoln, dans Le Roman de Tarzan (1918)

Nom de naissance Enid Virginia Markey
Naissance 22 février 1894
Dillon (en)
Colorado, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 15 novembre 1981 (à 87 ans)
Bay Shore (Long Island)
État de New York, États-Unis
Profession Actrice
Films notables Civilisation (1916)
Tarzan chez les singes (1918)
La Cité sans voiles (1948)
L'Étrangleur de Boston (1968)
Séries notables Alfred Hitchcock présente (1956)
Les Accusés (1962)
Avec Elmo Lincoln, sur l'affiche de Tarzan chez les singes (1918)

Enid (Virginia) Markey est une actrice américaine, née le 22 février 1894 à Dillon (en) (Colorado), morte le 15 novembre 1981 à Bay Shore (Long Island, État de New York).

Biographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma, Enid Markey joue principalement durant la période du muet, avec soixante-deux films américains (y compris de nombreux courts métrages) sortis de 1911 à 1920. Parmi eux, figurent des productions de la Triangle Film Corporation, dont le western The Devil's Double de (et avec) William S. Hart, et le film de guerre Civilisation de Reginald Barker, Thomas H. Ince et Raymond B. West (où elle partage la vedette avec Howard C. Hickman), tous deux sortis en 1916.

Elle forme avec Elmo Lincoln un duo d'acteurs qui personnifie pour la première fois à l'écran le couple Tarzan-Jane, avec deux films sortis en 1918, Tarzan chez les singes de Scott Sidney et Le Roman de Tarzan (en) de Wilfred Lucas.

Très active au théâtre durant sa carrière, Enid Markey joue notamment à Broadway (New York) entre 1919 et 1967, principalement dans des pièces, dont Happy Birthday (en) d'Anita Loos, mise en scène par Joshua Logan, avec Helen Hayes, représentée 563 fois d'octobre 1946 à mars 1948. L'avant-dernière est La Ballade du café triste, adaptation par Edward Albee de la nouvelle éponyme de Carson McCullers, avec Colleen Dewhurst, jouée 123 fois d'octobre 1963 à février 1964.

Elle est à l'affiche en 1938 de l'opérette The Two Bouquets, mise en scène à Broadway par Marc Connelly, avec Alfred Drake et Patricia Morison.

Les planches l'accaparant, elle ne revient au cinéma qu'à l'occasion de quatre films parlants, le premier sorti en 1945 (Snafu, où elle reprend un rôle qu'elle venait de créer à Broadway). Le deuxième est La Cité sans voiles de Jules Dassin (1948, avec Barry Fitzgerald et Howard Duff). Le dernier est L'Étrangleur de Boston de Richard Fleischer (avec Tony Curtis et Henry Fonda), sorti en 1968, après lequel elle se retire.

À la télévision enfin, Enid Markey contribue à un téléfilm diffusé en 1951, puis à dix-huit séries de 1951 à 1966, dont Alfred Hitchcock présente (un épisode, 1956) et Les Accusés (un épisode, 1962). Un de ses rôles notables au petit écran reste toutefois celui de la tante Violet Flower, au long des trente-cinq épisodes de la sitcom Bringing Up Buddy (en), diffusée en 1960 et 1961.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Période du muet (1911-1920) - sélection
Avec Doro Merande (à g.) et Frank Aletter, dans la sitcom Bringing Up Buddy (1960-1961, photo promotionnelle)
Période du parlant (1945-1968) - intégrale

À la télévision[modifier | modifier le code]

(sélection de séries)

Théâtre à Broadway (intégrale)[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]