James Whale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir James et Whale.

James Whale

Naissance 22 juillet 1889
Dudley, Worcestershire,
Angleterre
Nationalité britannique
Décès 29 mai 1957 (à 67 ans)
Hollywood, Los Angeles,
États-Unis
Profession réalisateur
Films notables Frankenstein
Une soirée étrange
La Fiancée de Frankenstein

James Whale, né le 22 juillet 1889 à Dudley dans le Worcestershire en Angleterre au Royaume-Uni et mort le 29 mai 1957 à Hollywood à Los Angeles aux États-Unis, est un cinéaste britannique, connu pour avoir mis en scène Frankenstein, L'Homme invisible ainsi que Show Boat.

Biographie[modifier | modifier le code]

Atteint d’une grave maladie, il mit fin à ses jours, le 29 mai 1957 à l'âge de soixante-sept ans, en se noyant dans la piscine dans sa villa de Los Angeles. Il a été inhumé au cimetière du Forest Lawn Memorial Park, à Glendale en Californie (USA).

Adaptation biographique[modifier | modifier le code]

Sa vie, à peine romancée, a été illustrée en 1998 par le film Ni dieux ni démons (Gods and Monsters) écrit et réalisé Bill Condon d'après une biographie Le Père de Frankenstein (Father of Frankenstein, 1995) de Christopher Bram, avec Ian McKellen dans le rôle du réalisateur et Brendan Fraser, le jardinier Clayton Boone qu'il avait embauché et dont il tomba amoureux. Ce film a reçu plusieurs dizaines de prix, dont le Prix de la critique à Festival du cinéma américain de Deauville en 1998 et l'Oscar du meilleur scénario en 1999.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il s'est fait connaître au cinéma en 1930, en réalisant l'adaptation d'une pièce de théâtre célèbre : La fin du voyage. Cette même année, Howard Hughes l'embaucha pour l'aider dans la réalisation de son film Les Anges de l'enfer. On lui attribue la réalisation de la plupart des séquences parlantes[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

À la Prima Esposizione Internazionale d'Arte Cinematografica, The Invisible Man fut récompensé d'une Recommandation spéciale en 1934 et Show Boat d'une Coupe Mussolini en 1936.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christopher Bram (trad. François Delzors et François Rosso), Le Père de Frankenstein [« Father of Frankenstein »], Paris, 10/18,‎ 2002, 375 p. (ISBN 978-2-2640-3221-9[à vérifier : ISBN invalide])

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.dvdclassik.com/critique/hell-s-angels-hughes

Annexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]