Gare de Calais-Ville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Calais-Ville
Image illustrative de l'article Gare de Calais-Ville
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Ville Calais
Adresse 46, Avenue Wilson
62100 Calais
Coordonnées géographiques 50° 57′ 12″ N 1° 51′ 01″ E / 50.953367, 1.850143 ()50° 57′ 12″ Nord 1° 51′ 01″ Est / 50.953367, 1.850143 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV et TERGV
TER Nord-Pas-de-Calais
Caractéristiques
Ligne(s) Boulogne-Ville à Calais-Maritime
Transit annuel 1,48 million[1] (2007)
Altitude 3 m
Historique
Mise en service 1er septembre 1848
Architecte Sidney Dunnett
première gare
Correspondances
Bus et cars voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Calais-Ville

Géolocalisation sur la carte : Nord-Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Nord-Pas-de-Calais)
Calais-Ville

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Pas-de-Calais)
Calais-Ville

La gare de Calais-Ville est une gare ferroviaire française de la ligne de Boulogne-Ville à Calais-Maritime, située à proximité du centre-ville de Calais sous-préfecture du département du Pas-de-Calais, en région Nord-Pas-de-Calais.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des TGV, TERGV, et des trains TER Nord-Pas-de-Calais.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 3 mètres d'altitude, la gare de Calais-Ville est située au point kilométrique (PK) 294,552 de la ligne de Boulogne-Ville à Calais-Maritime après la gare des Fontinettes. Elle est le terminus de la ligne depuis la fermeture de la gare de Calais-Maritime.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dénommée « station de Saint-Pierre-lès-Calais »[2], la gare terminus de la ligne est mise en service le 1er septembre 1848 par la Compagnie des chemins de fer du Nord, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation les 39 kilomètres de l'embranchement de Calais[3].

En 1880, on installe des taquets d'arrêts sur les voies transversales, afin de prévenir les accidents que pourrait occasionner le mouvement des wagons sur ces voies et on pose deux nouvelles voies de garage dans le chantier aux bois[4].

Ancien bâtiment voyageurs vers 1900
Ancien bâtiment voyageurs vers 1900.
 Intérieur de la gare vers 1910
Intérieur de la gare vers 1910

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[5] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. C'est une gare « Accès Plus » disposant d'aménagements, d'équipements et services pour les personnes à la mobilité réduite.

Une passerelle permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

Desserte[modifier | modifier le code]

Calais-Ville est desservie[5] par : des TGV (Paris-Nord) ; des TERGV (Lille_Europe) ; des trains TER Nord-Pas-de-Calais qui effectuent des missions entre Calais-Ville et les gares : d'Amiens, de Rang-du-Fliers - Verton, d'Étaples - Le Touquet, de Boulogne-Ville, de Lille-Flandres, de Saint-Omer, d'Hazebrouck, de Dunkerque, et des Fontinettes.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[5]. Elle est desservie par des bus urbains et des cars à tarification SNCF (lignes de Boulogne-Ville à Dunkerque)[5].

L'ancienne gare de Calais-Maritime n'étant plus utilisée pour une activité ferroviaire, une navette bus effectue la correspondance Calais Ville vers le Port de Calais pour les bateaux P&O Ferries destinés au Port de Douvres. À Douvres une navette bus permet une correspondance avec la Gare de Dover Priory.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les liaisons possibles entre Troyes et le réseau ferroviaire à grande vitesse p13, Ministère de l'écologie, mars 2010
  2. Jacob Émile Pereire, « 3. Embranchement de Calais », dans Compagnie du Chemin de fer du Nord. Assemblée générale du 29 avril 1848, Rapport présenté au nom du Conseil d'Administration par M. E. Pereire, 1848, p. 9 (consulté le 12 février 2014).
  3. François Caron, « 2.6 Le Nord », dans Les grandes compagnies de chemin de fer en France: 1823-1937, Librairie Droz, 2005 (ISBN 9782600009423), p. 71
  4. Gallica.bnf.fr : « Gare de Calais », dans Rapports et délibérations - Pas-de-Calais, Conseil général, 1880/08, p. 228 intégral (consulté le 4 octobre 2013).
  5. a, b, c et d Site SNCF TER Nord-Pas-de-Calais, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare de Calais-Ville lire (consulté le 22 janvier 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Paris-Nord Calais-Fréthun TGV Terminus
ou Boulogne-Ville
Terminus
ou Rang-du-Fliers - Verton
Lille-Flandres Lille-Flandres TERGV Terminus Terminus
Étaples - Le Touquet Boulogne-Ville TERGV Terminus Terminus
Amiens Les Fontinettes
ou Calais-Fréthun
TER Picardie /
Nord-Pas-de-Calais
Terminus Terminus
Rang-du-Fliers - Verton
ou Étaples - Le Touquet
ou Boulogne-Ville
Les Fontinettes
ou Calais-Fréthun
TER Nord-Pas-de-Calais Terminus Terminus
Lille-Flandres
ou Saint-Omer
ou Hazebrouck
Les Fontinettes
ou Pont-d'Ardres
ou Nortkerque
ou Audruicq
TER Nord-Pas-de-Calais Terminus Terminus
Dunkerque Les Fontinettes TER Nord-Pas-de-Calais Terminus Terminus
Boulogne-Ville Boulogne-Tintelleries TER Nord-Pas-de-Calais Terminus Terminus
Les Fontinettes Les Fontinettes TER Nord-Pas-de-Calais Terminus Terminus