Portail:Voile

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portail   Arborescence   Suivi   Projet   Bar des marins


Le Belem par petit vent.jpg
D big lodz 2 20060508 0907.jpg
Galeon turystyczny a4 ubt.jpeg
Bienvenue sur le portail de la voile

L'origine de la navigation remonte aux premiers âges de l'humanité. Aux esquifs de papyrus succèdent des bateaux de mer, dérivés des embarcations fluviales (env. 2 500 av. J.-C.). La coque étroite est relevée aux extrémités comme celle des gondoles ; une vingtaine d'avirons et une voile carrée, hissée sur un mât rabattable, assurent la propulsion ; la direction s'obtient au moyen d'une rame-gouvernail placée à l'arrière le long du bord et maintenue dans une position proche de la verticale par un cordage fixé à plat bord, dispositif rustique conservé jusqu'à l'apparition du gouvernail d'étambot au XIIIe siècle.

Ensuite vint l'heure des grands explorateurs. Les Portugais, sous l'impulsion d'Henri le Navigateur, s'engagèrent à la conquête des océans, Bartolomeu Dias reconnaît le Cap de Bonne-Espérance en 1487, Vasco de Gama rallie les Indes en 1498 ; les Espagnols découvrent l'Amérique (Christophe Colomb, 1492). La route des Indes par l'ouest s'ouvrait plus tard après que Magellan eut reconnu le passage du sud de l'Amérique (1520). Les Grandes Découvertes consacraient ainsi le perfectionnement des navires et les progrès de l'art nautique qui les avaient rendues possibles.

L'ère des Grandes Découvertes avait donné à la marine à voile ses lettres de créance; l'ère suivante, celle des compétitions pour l'exploration des richesses et la maîtrise des mers, consacre le grand voilier à vocation militaire. Au XVIIe siècle, celle-ci s'affirme partout et dans tous les genres : moins de nefs, mais des caravelles et des galions espagnols. La courbure du pont s'atténue, tandis que les châteaux s'abaissent, puis s'arrondissent à l'avant et à l'arrière (fin du XVIIIe siècle). L'amélioration la plus notable concerne le gréement : le vaisseau est gréé en trois mâts carré ; chacun des deux mâts principaux porte trois voiles carrées étagées : misaine ou grand-voile, hunier, perroquet, surmontées d'une quatrième voile carrée, le cacatois (fin XVIIIe siècle). Le mât d'artimon reçoit une grande voile trapézoïdale, l'artimon, que dominent deux ou trois voiles carrées : perroquet de fougue, perruche, cacatois de perruche ; diverses voiles sont fixées à l'extrémité du beaupré pour améliorer les facultés d'évolution avant que n'apparaissent les focs triangulaires (XVIIIe siècle).

Le sport de la voile est différent des autres sports, car il nécessite l'utilisation de bateaux à voile (qui peuvent être très petits, comme dans le cas des planches à voile, ou très imposants, comme les maxi yachts, les multicoques ou les multimâts). Ces bateaux doivent recevoir leur propulsion par une ou plusieurs voiles, et être actionnés manuellement par des équipages constitués d'une ou de plusieurs personnes.

1 361 articles sur les 1 540 026 que compte Wikipédia sont actuellement liés à ce portail.
Gitana 11 (1).JPG

Gaebler catamaran.jpg
Ok dinghy pol32.jpg


modifier
 Icône Lumière sur
Une trirème

Une trière ou trirème, ce dernier terme étant l’appellation latine, est une galère de combat antique, développée à partir du pentécontère.

Plus court que son prédécesseur, c’est un navire équipé d’une voile dans lequel prennent place 170 rameurs étagés sur trois rangs, d’où son nom. Léger et agile, il permet le développement de la manœuvre d’éperonnage grâce au rostre de bronze monté sur sa proue, technique qui donne lieu aux premières batailles à caractère réellement naval.

Les trières apparaissent en Ionie et deviennent le navire de guerre dominant en Méditerranée de la fin du VIe siècle av. J.-C. au IVe siècle av. J.-C. puis à nouveau, du fait de leur efficacité, durant l’Empire romain jusqu’au IVe siècle.

modifier
 Icône Le saviez-vous ?
  • Les trois sportifs les plus médaillés en voile olympique sont le Britannique Ben Ainslie avec cinq médailles dont quatre titres consécutifs (entre 2000 et 2012), le Danois Paul Elvstrøm avec quatre titres consécutifs (entre 1948 et 1960) et le Brésilien Torben Grael avec un total de cinq médailles en six olympiades. Paul Elvström détient aussi le record de longevité avec huit participations olympiques entre 1948 (à l'âge de 20 ans) et 1988 (à 60 ans).
modifier
 Icône Image du jour

LPZ 20110519 0141.JPG

Le TP 52 allemand Container lors d'une étape de l'Audi Med Cup 2011 à Cascais

modifier
 Icône Sélection d'articles
modifier
 Icône Multimâts

Les multimâts sont des grands voiliers au gréement traditionnel, de plus de 60 m de long (hors tout). On trouve ainsi :

Les multimâts qui ont marqué l'histoire de la navigation:

Santa Maria, caraque navire amiral de Christophe Colomb lors de son premier voyage, et La Niña et La Pinta, caravelles l'accompagnant, (1492); Mayflower, navire qui transporta les premiers colons en Amérique du Nord (1620); Hermione, frégate qui ramena le marquis de La Fayette vers les États-Unis d'Amérique en 1780; l'Astrolabe et la Boussole, navires de Jean-François de La Pérouse 1785; HMS Victory, navire amiral de la flotte de Nelson (1805, bataille de Trafalgar); La Méduse, célèbre pour l'évocation de son naufrage en 1816 (1810); L’Astrolabe, navire de Jules Dumont d'Urville (années 1820); America, premier vainqueur de la coupe qui porte son nom (1851); Cutty Sark, célèbre Clipper de la course au thé (1869); Pourquoi-Pas ?, plusieurs navires d'exploration polaire du commandant Charcot (1893), Belem, dernier trois-mâts barque français (1896); Pamir, quatre-mâts barque allemand (1905); Duchesse Anne, premier voilier-école allemand et le plus grand voilier (trois-mâts carré) conservé en France (1901); Amerigo Vespucci, voilier école de la Marine italienne 1931.

modifier
 Icône Séries Olympiques
Vele londra 2012 orizzontale.JPG

La liste des classes admissibles aux Jeux est constamment mise à jour afin de suivre l'évolution du sport dans la pratique internationale. La tendance s'est manifestée ces dernières années à suivre deux directions principales : d'une part la nécessité d'encourager des bateaux relativement peu coûteux, pour aider à apporter à ce sport, traditionnellement considéré comme une élite, même les classes moyennes (par exemple la tendance poursuivie avec l'introduction du Laser et l'exclusion des Flying Dutchman)​​, et d'autre part le désir d'accroître le spectacle dans ce sport. Pour les compétitions prévues aux Jeux olympiques de Londres de 2012, huit séries ont été retenues et dont les régates auront lieu sur les sites de Weymouth et de l'Île de Portland en Angleterre:

  • Dériveur :
  • Quillard :
  • Windsurf : RS:X (hommes et femmes)
modifier
  Courses à la voile
Eric Tabarly.JPG
VitoDumas.JPG
Thomas Coville.JPG
Transat Jacques Vabre - 20111029 Michel Desjoyeaux.jpg
Francis-Joyon.jpg
Ellen McArthur RdR2002.jpg
Loick Peyron P1070033.jpg
Dean-Barker.jpg
Paul-Cayard.jpg

Bateaux
Pour les courses au large ou les courses de format « olympique » (tours d'un parcours formé de bouées), il existe 3 types de bateaux :

Monocoques
Catamarans

Alinghi 5 Cheyenne Décision 35 Commodore Explorer Gitana 13 Orange Team Adventure Techniques Avancées

Trimarans

Les ORMA (60 pieds) : Banque Populaire II Banque Populaire IV Fujicolor II
Les Multi50 : Actual Prince de Bretagne
Autres trimarans : Maxi Banque Populaire V Pen Duick IV Géronimo Gitana 11 Groupama 3 Paul Ricard USA 17 Côte d'Or II
Les nouveaux MOD70.

Courses et records


Sélection de navigateurs

Liste comprenant les auteurs du record du tour du monde à la voile, Marin de l'année, les vainqueurs de la Coupe de l'America et les vainqueurs des grandes courses.

Drapeau : Allemagne Allemagne : Jochen Schümann
Drapeau : Argentine Argentine : Vito Dumas
Drapeau : Brésil Brésil : Robert Scheidt Torben Grael
Drapeau : Canada Canada : Mike Birch Gerry Roufs
Drapeau : Espagne Espagne : Blanca Manchon
Drapeau : États-Unis États-Unis : Charlie Barr Ed Baird Paul Cayard Dennis Conner John Kostecki
Drapeau : France France : Florence Arthaud Christophe Auguin Isabelle Autissier Jérémie Beyou Pascal Bidégorry Franck Cammas Loïc Caradec Charles Caudrelier Alain Colas Thomas Coville Michel Desjoyeaux Jean-Pierre Dick Éric Drouglazet Gérard Eychenne Franck-Yves Escoffier Yvon Fauconnier François Gabart Gilles Gahinet Alain Gautier Yann Guichard Francis Joyon Jean Le Cam Armel Le Cléac'h Titouan Lamazou Claire Leroy Serge Madec Michel Malinovsky Jean Maurel Philippe Monnet Marc Pajot Yves Parlier Lionel Péan Bruno Peyron Loïck Peyron Philippe Poupon Eugène Riguidel Vincent Riou Éric Tabarly Marc Thiercelin Paul Vatine
Drapeau : Italie Italie : Alessandro Di Benedetto Alessandra Sensini
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande : Dean Barker Peter Blake Russell Coutts Grant Dalton Chris Dickson
Drapeau : Pologne Pologne : Mateusz Kusznierewicz
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : Ben Ainslie Chay Blyth Dee Caffari Sir Francis Chichester Mike Golding Pete Goss Robin Knox-Johnston Ellen MacArthurJames Wharram
Drapeau : Suisse Suisse : Laurent Bourgnon Pierre Fehlmann Bernard Stamm Dominique Wavre

modifier
 Icône Portails connexes de Wikipédia

Autres portails.

Avertissement