Bartolomeu Dias

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dias.
Bartolomeu Dias
Image illustrative de l'article Bartolomeu Dias

Nom de naissance Bartholomeu Dias
Naissance 1450
Algarve
Décès 29 mai 1500 (à 50 ans)
Il partit pour une expédition sous les ordres du navigateur portugais Pedro Álvares Cabral et participa à l'exploration du Brésil. Par la suite, il disparut dans une tempête au large du cap de Bonne-Espérance.
Nationalité Portugaise
Famille Dinis Dias, Pêro Dias

Découvertes principales Diogo Cão
baie d'Algoa
Mossel Bay
Cap des Aiguilles
Afrique du Sud
Cap de Bonne-Espérance (pour l'occident mais d'autres navigateurs l'ont vu avant),
Cape Cross
Pays employeur(s) Drapeau du Portugal Portugal
Bâtiments Caravelles São Cristóvão, São Pantaleão...
Première expédition 1482, Ghana "St. George of the Mine"
Hommage Ordre du Christ (Portugal)
Autres activités Chevalier de la Cour Royale

Bartolomeu Dias[1] (pron. IPA baɾtulu'mew 'diɐʃ ; (vers 1450 en Mirandela - 29 mai 1500 au large du Cap de Bonne-Espérance) est un explorateur portugais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Statue de Bartolomeu Dias au Cap

Nous savons seulement qu'un de ses parents, Denis Dias e Fernandes, durant la décennie de 1440, aurait commandé des expéditions maritimes le long de la côte du Nord de l'Afrique, découvrant le cap Vert et l'île de Gorée. Durant sa jeunesse, il reçut des cours de mathématiques et d'astronomie.

Depuis la forteresse de São Jorge de Mina, à Elmina sur la côte de l'actuel Ghana, Dias était capable d 'affronter les tempêtes et les eaux calmes du Golfe de Guinée.

En 1486, il fut chargé par le roi Jean II de Portugal de poursuivre les explorations de Diogo Cão le long des côtes africaines. Dias cherchait une autre voie vers l'Inde pour y trouver des épices et les ramener en Europe. La route terrestre de la soie, par laquelle venaient ces épices, n'était plus accessible depuis la prise de Constantinople par les Turcs. Jean II donna à Bartolomeu le commandement de deux caravelles et d'une navette de vivres. Le but officiel de l'expédition était de découvrir le royaume du Prêtre Jean, mais il s'agissait en fait d'étudier la possibilité d'une route maritime vers les Indes.

L'expédition partit de Lisbonne en août 1487, ayant à bord deux noirs et quatre noires capturés par Diogo Cão sur la côte occidentale de l'Afrique. Bien alimentés et habillés, ils seront débarqués sur la côte orientale pour montrer aux populations de ces régions la « bonté » et la « grandeur » des Portugais et en même temps recueillir des informations sur le royaume du Prêtre Jean. En décembre, il atteignit la côte actuelle de la Namibie, le point le plus méridional sur les cartes de l'expédition de Diogo Cão. Continuant vers le sud, il découvrit d'abord Angra dos Ilhéus avant d'être surpris par une violente tempête. Après avoir erré durant treize jours, il utilisa les vents de l'Antarctique qui soufflaient fortement dans l'Atlantique Sud et navigua vers le Nord-Est redécouvrant la côte qui avait la même orientation (à l'est du Cap de Bonne Espérance).

Bartolomeu Dias continua vers l'est, dressant la carte des diverses baies de la côte de l'actuelle Afrique du Sud et arrivant à la baie d'Algoa à 800 km à l'est du Cap de Bonne-Espérance. Cependant, l'équipage révolté l'obligea à rentrer au Portugal par la côte vers l'ouest. Au retour, restant toujours en vue de la côte, il découvrit le Cap des Aiguilles, le point le plus au Sud du continent, et le Cap de Bonne-Espérance qu'il avait contourné en haute mer à l'aller. Il arriva à Lisbonne en décembre 1488.

Il fut ainsi le premier occidental à doubler le Cap de Bonne-Espérance. Il le nomma « cap des Tempêtes » à cause de celles qu'il y avait essuyées, mais le roi Jean II préféra l'appeler cap de Bonne-Espérance, parce qu'il espérait, à juste titre, que cette découverte ouvrirait la route des Indes.

Route de voyage de Bartolomeu Dias (1487-88).

Par la suite, il accompagna Vasco de Gama lors de son voyage en Inde en 1497 et passa à São Jorge da Mina (au Ghana actuel).

En 1500, il accompagna Pedro Álvares Cabral dans le fameux voyage où celui-ci découvrit le Brésil. Quand la flotte continua vers les Indes, le navire de Bartolomeu Dias fit naufrage et il disparut près du Cap de Bonne-Espérance. La même année, des soldats portugais attachèrent au tronc d'un arbre du genre sideroxylon à Mossel Bay, une chaussure contenant une lettre décrivant le naufrage en mer du navire de Bartolomeu Dias. Cet arbre, vieux maintenant de 6 siècles, est appelé “l'arbre à poste” (“Post Office Tree”) ; il est classé Monument National d'Afrique du Sud[2].

Bartolomeu Dias fut le premier navigateur européen à naviguer hors de vue de la côte dans l'Atlantique Sud[réf. nécessaire]. Son voyage, poursuivi par Vasco de Gama, ouvrit le chemin maritime vers les Indes.

La lettre de Pero Vaz de Caminha fait de nombreuses références à ce marin, soulignant la confiance que lui accordait Cabral.

Divers[modifier | modifier le code]

Il est le seul Portugais à avoir été représenté deux fois de suite sur deux billets de banque portugais. Sur les billets de 2000 escudos (environ 10 euros) tout d'abord de 1991 à 1993, puis de 1994 jusqu'au passage à l'euro.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son nom est parfois écrit à tort Diaz et son prénom est parfois francisé en Bartholomée
  2. Le Sideroxylon inerme dans le site de Freddie Bosman, du jardin botanique national de Kirstenbosch (Kirstenbosch National Botanical Garden).

Bibliographie[modifier | modifier le code]