Immigration en Allemagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pays d'origine de l'immigration en Allemagne (2006).

L'immigration est un phénomène démographique qui encadre l'histoire de l'Allemagne.

Un Gastarbeiter est un nom d'origine allemande pour désigner un travailleur immigré. En 2010, l'immigration serbe est la deuxième plus importante en Allemagne, quoique loin derrière l'immigration turque. Les Serbes sont d'ailleurs, après les Turcs encore une fois, les immigrés qui demandent le plus l'obtention de la nationalité allemande[1].

Histoire de l'immigration en République fédérale[modifier | modifier le code]

Immigration de travail (1955-1973)[modifier | modifier le code]

En 1955, un accord de main d'œuvre entre l'Allemagne de l'Ouest et l'Italie est signé. Il s'agit du premier accord bilatéral de ce type passé entre la RFA et un autre pays européen[2]. Le 30 octobre 1961 à Bonn, un autre accord bilatéral est signé, cette fois-ci avec la Turquie. Il prend fin en 1973 avec le premier choc pétrolier[3] L'Espagne signe également en 1960 un accord de recrutement avec l'industrie allemande. 500 000 Espagnols émigrèrent en RFA; 80% d'entre eux retournèrent en Espagne après la fin de cet accord[4].

Le regroupement familial[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970 la RFA autorisa aux épouses notamment turques accompagnées ou non de leurs enfants, de rejoindre leur conjoint en République Fédérale d'Allemagne, on estime que depuis cette époque, un million d'enfants turcs sont nés sur le sol allemand[3].

L'immigration yougoslave en RFA[modifier | modifier le code]

Entre 1962 et 1971 3,2% de la population yougoslave émigrent, notamment la population rurale, L'Allemagne de l'Ouest absorbe 61,2% de cette immigration[5].

La chute du mur de Berlin et l'exode des populations de l'Est[modifier | modifier le code]

La chute du mur de Berlin provoquent une immigration massive des citoyens des républiques soviétiques, l'Allemagne réunifiée accueille pas loin de 3,3 millions d'immigrés[6].

Du droit du sang au droit du sol[modifier | modifier le code]

Depuis 1913 le code de la nationalité allemande était régi par le droit du sang uniquement, être né de parents allemands ou de père ou de mère allemande pour pouvoir jouir de la nationalité allemande et ceci indépendamment de son lieu de naissance[7].

Au 1er janvier 2000 ce code fut modifié avec l'entrée en vigueur d'une dose de droit du sol sous conditions :

  • Un étranger peut obtenir la nationalité allemande si ce dernier vit depuis huit ans dans le pays, avec un titre de séjour s'il ou elle est originaire d'un pays hors UE ou AELE ;
  • Un enfant né sur le sol allemand avec un des deux parents qui réside en Allemagne depuis au moins huit ans obtient automatiquement la nationalité allemande[8].

Composante de l'immigration dans la population allemande[modifier | modifier le code]

En 2010, on estimait que 19,3 % de la population était d'origine étrangère, soit 15 millions de personnes, 8 millions de nationalité allemande et 7 millions de nationalité étrangère[9]

Minorités religieuses[modifier | modifier le code]

En 2010, les musulmans, avec 4 760 000 individus, formaient la première minorité religieuse, soit 5,8% de la population. Le judaïsme représentait lui 1% de la population, tout comme l'Hindouisme[10].

Évolution du nombre d'étrangers[modifier | modifier le code]

Depuis 1970, le nombre d'étrangers en Allemagne n'a cessé d'augmenter, accroissant ainsi le nombre d'habitants du pays [11].

Année Situation population totale etrangers
1970 Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 56 174 800 2 600 600
1975 Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 61 644 600 4 089 600
1989 Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 62 679 000 4 845 900
2013 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 80 767 500 7 633 600

2014, la double nationalité[modifier | modifier le code]

Une nouvelle loi voté au parlement allemand, 463 voix pour 111 contre, permet depuis l'été 2014 à un étranger originaire d'un pays tiers à l'UE et l'AELE d'obtenir deux passeports. Suivant deux conditions majeures :

  • Avoir étudié au moins 6 ans en Allemagne ;
  • Ou y avoir vécu au moins 8 ans[12].

L'immigration en chiffres[modifier | modifier le code]

Voici d'après les données de l'office fédéral allemand des statistiques (Destatis) les soldes migratoires par pays ou continent vers l'Allemagne en 2010, 2011, 2012 et 2013 :

Pays ou continent 2010[13] 2011[14] 2012[15] 2013[16] 2014
Drapeau de la Pologne Pologne + 22 624 + 66 181 + 69 900 + 72 938
Roumanie Roumanie + 25 717 + 36 149 + 45 812 + 50 342
Drapeau de l'Italie Italie + 2 920 + 9 706 + 21 716 + 32 862
Drapeau de la Hongrie Hongrie + 8 685 + 16 982 + 26 208 + 24 312
Drapeau de l'Espagne Espagne + 5 472 + 12 133 + 20 539 + 23 993
Drapeau de la République tchèque République tchèque + 1 123 + 3 839 + 4 414 + 4 305
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie + 1 285 + 4 258 + 5 112 + 5 015
Drapeau de la Slovénie Slovénie + 122 + 1 257 + 2 523 + 3 052
Drapeau de la Lettonie Lettonie + 3 524 + 5 007 + 3 735 + 3 010
Drapeau de la Lituanie Lituanie + 2 430 + 5 189 + 4 837 + 3 336
Drapeau de l'Estonie Estonie + 430 + 683 + 502 + 594
Drapeau du Portugal Portugal - 9 + 2 901 + 6 519 + 7 140
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie + 15 602 + 22 190 + 25 121 + 21 769
Drapeau de la Grèce Grèce + 1 076 + 14 005 + 22 923 + 20 623
Drapeau de la Russie Russie + 5 205 + 7 424 + 9 398 + 18 569
Drapeau de la Syrie Syrie + 2 099 + 3 805 + 7 891 + 16 966
Drapeau de la Croatie Croatie + 1 064 - 492 + 1 063 + 12 499
Drapeau de la République populaire de Chine Chine + 1 688 + 4 449 + 7 088 + 7 266
Drapeau de l'Inde Inde + 2 833 + 4 889 + 6 241 + 6 380
Drapeau du Maroc Maroc + 868 + 1 445 + 1 642 + 2 205
Drapeau de la Tunisie Tunisie + 415 + 1 085 + 1 419 + 1 996
Europe + 91 793 + 213 632 + 293 202 + 332 090
Asie + 28 716 + 46 803 + 55 420 + 69 918
Afrique + 8 916 + 10 603 + 13 614 + 30 500
Amérique + 274 + 7 489 + 7 585 + 5 885
Océanie + 1 027 - 42 - 156 - 27
Total + 127 677 + 279 330 + 368 944 + 428 607 + 519 300[17]

Solde migratoire par décennie[modifier | modifier le code]

(En additionnant les données fournies par an par Destatis)[18]

Décennie Années 50 Années 60 Années 70 Années 80 Années 90 Années 2000 Années 2010 (provisoire)
Solde migratoire - 4 533 + 2 017 727 + 1 562 815 + 1 459 185 + 3 866 429 + 961 450 + 1 723 859

L'immigration dans la dynamique démographique[modifier | modifier le code]

La natalité ayant chuté depuis les années 70 en Allemagne, l'immigration est depuis 1972 (lorsque le solde naturel est devenu négatif) le premier facteur de la dynamique démographique allemande, voici un tableau qui résume depuis 2000 la variation de la population en Allemagne en incluant les données solde naturel (naissances - décès)[19] et solde migratoire (immigrants-émigrants)[20] fournis par Destatis (l'office officiel des statistiques)

Année Solde naturel Solde migratoire Variation population population totale
2000 -71 798 +167 120 +95 322 80 783 313
2001 -94 066 +272 723 +178 657 80 961 970
2002 -122 436 +219 288 +96 852 81 058 822
2003 -147 225 +142 645 - 4 580 81 054 242
2004 -112 649 +82 543 -30 106 81 024 136
2005 -144 432 +78 953 - 65 479 80 958 657
2006 -148 903 +22 791 -126 112 80 832 545
2007 -142 293 +43 912 -98 381 80 734 164
2008 -161 925 -55 743 -217 668 80 516 496
2009 -189 418 -12 782 -202 200 80 314 296
2010 -180 821 +127 677 -53 144 80 261 152
2011 -189 643 +279 330 +89 687 80 350 839
2012 -196 038 +368 945 + 172 907 80 523 746
2013 - 211 731 + 428 607 + 216 876 80 767 500

Evolution du solde migratoire en provenance de l'Europe de l'Est depuis 2011[modifier | modifier le code]

Le 1 mai 2011 l'Allemagne a ouvert son marché du travail aux citoyens des 8 nouveaux états membres de l'UE entrée dans la communauté en 2004[6]. Ce tableau récapitule l'évolution depuis 2011 du solde migratoire de ces huit nouveaux pays vers l'Allemagne, solde migratoire additionné de la Pologne, la République Tchèque, la Slovénie, La Slovaquie, la Lettonie, la Lituanie, l'Estonie et la Hongrie.

Année Solde Migratoire
2011 + 103 396
2012 + 117 231
2013 + 116 562
Texte de la cellule Texte de la cellule

Evolution du solde migratoire des pays d'Europe du Sud depuis 2011[modifier | modifier le code]

Confronté au chômage de masse les citoyens de l'Espagne, de l'Italie, du Portugal, et de Grèce se rendent d'avantage en Allemagne depuis 2011 pour fuir la crise. D'ailleurs comme dans les années 60 Berlin a conclu un accord de main d'œuvre avec les pays du Sud dont notamment l'Espagne[21],[22].

Année Solde migratoire
2011 + 38 745
2012 + 71 697
2013 + 84 618
2014

Immigration et déclin démographique[modifier | modifier le code]

Avec un taux de natalité qui a chuté depuis 1972 , l'Allemagne est confronté à un vieillissement et un déclin démographique. Certaines projections montrent que sans apport migratoire le pays qui comptait 80 millions d'habitants en 2010 ne pourrait en faire que 60 millions en 2060 et 50 millions en 2080[23] . Les plus de 65 ans représenteraient en 2060 1/3 de la population[24].

Pour lutter contre ce déclin les autorités comptent en partie sur l'immigration, une meilleure reconnaissance des diplômes et des qualifications pour les étrangers a été voté en 2013 . Pour les étrangers hors Union Européenne une carte bleue a été instauré, et le revenu par an exigé abaissé à 33 000 euros[25]. Cependant certains estiment que ce n'est pas suffisant, surtout que l'immigration intra européenne ne semble pas pérenne. Le SPD notamment plaident pour encore plus d'ouverture à l'immigration[26]

Le droit d'asile[modifier | modifier le code]

En 2012 L'Allemagne a enregistré 77 240 demandes d'asile , ce chiffre est monté à 126 705 en 2013[27] . En 2014 ce nombre a pratiquement doublé, la République Fédérale est d'ailleurs devenu le pays qui a accueilli le plus de réfugiés au monde[28], la Syrie l'Afghanistan et l'Irak sont les trois principaux pays d'où proviennent les réfugiés. Les autorités pensent à assouplir l'accès au marché du travail pour les réfugiés , durant l'année 2014 ce délai est passé de 4 ans à 15 mois. Les fédérations professionnelle qui manquent de main d'œuvre aimeraient que ce délai baisse à 6 mois[29].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.kurir-info.rs/vesti/drustvo/nemacka-gradjani-srbije-drugi-po-broju-dobijenih-drzavljanstava-39664.php
  2. http://librairie.immateriel.fr/fr/read_book/9782748334760/file0003
  3. a et b http://www.allemagne.diplo.de/Vertretung/frankreich/fr/03-cidal/09-dossiers/immigration/03-recrutement-ger-turc-seite.html
  4. http://www.presseurop.eu/fr/content/article/474211-viens-donc-en-allemagne-pepe
  5. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pop_0032-4663_1974_hos_29_1_16154 (consulté le 15 mars 2015)
  6. a et b http://owni.fr/2011/05/09/allemagne-recherche-immigres-de-lest-desesperement/
  7. http://www.poteapote.com/Immigration/Allemagne-quel-droit-%C3%A0-la-nationalit%C3%A9
  8. http://www.integration-in-bonn.de/fr/sejour-et-naturalisation/naturalisation-acquisition-de-la-nationalite-allemande.html
  9. http://www.allemagne.diplo.de/Vertretung/frankreich/fr/03-cidal/09-dossiers/immigration/01-statistiques-seite.html
  10. http://www.globalreligiousfutures.org/countries/germany#/?affiliations_religion_id=16&affiliations_year=2010&region_name=All%20Countries&restrictions_year=2012 (consulté le 22 mars 2015)
  11. https://www.destatis.de/DE/Publikationen/Thematisch/Bevoelkerung/MigrationIntegration/AuslaendBevoelkerung2010200147004.pdf?__blob=publicationFile (consulté le 17 mars 2015)
  12. http://www.rtl.be/info/monde/europe/1105919/l-allemagne-facilite-l-accession-a-la-double-nationalite
  13. https://www.destatis.de/DE/Publikationen/Thematisch/Bevoelkerung/Wanderungen/Wanderungen2010120107004.pdf?__blob=publicationFile (consulté le 8 mars 2015)
  14. https://www.destatis.de/DE/Publikationen/Thematisch/Bevoelkerung/Wanderungen/Wanderungen2010120117004.pdf?__blob=publicationFile (consulté le 8 mars 2015)
  15. https://www.destatis.de/DE/Publikationen/Thematisch/Bevoelkerung/Wanderungen/vorlaeufigeWanderungen5127101127004.pdf?__blob=publicationFile (consulté le 8 mars 2015)
  16. https://www.destatis.de/DE/Publikationen/Thematisch/Bevoelkerung/Wanderungen/vorlaeufigeWanderungen5127101137004.pdf?__blob=publicationFile (consulté le 8 mars 2015)
  17. https://www.destatis.de/DE/PresseService/Presse/Pressemitteilungen/2015/03/PD15_097_12521.html (consulté le 16 mars 2015)
  18. https://www.destatis.de/DE/ZahlenFakten/GesellschaftStaat/Bevoelkerung/Wanderungen/Tabellen_/lrbev07.html
  19. https://www.destatis.de/DE/ZahlenFakten/Indikatoren/LangeReihen/Bevoelkerung/lrbev04.html
  20. https://www.destatis.de/DE/ZahlenFakten/GesellschaftStaat/Bevoelkerung/Wanderungen/Tabellen/WanderungenAlle.html
  21. http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/05/21/madrid-et-berlin-font-front-commun-contre-le-chomage-des-jeunes_3414731_3214.html (consulté le 15 mars 2015)
  22. http://www.voxeurop.eu/fr/content/article/474211-viens-donc-en-allemagne-pepe (consulté le 15 mars 2015)
  23. http://appsso.eurostat.ec.europa.eu/nui/show.do?dataset=proj_13ndbizms&lang=fr (consulté le 15 mars 2015)
  24. http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20141211trib2c1546658/le-defi-demographique-allemand.html (consulté le 15 mars 2015)
  25. http://www.canada.diplo.de/Vertretung/kanada/fr/03/willkommen__in__deutschland/immigrer-seite.html (consulté le 22 mars 2015)
  26. http://www.ouest-france.fr/allemagne-le-pays-en-manque-dimmigres-3242681 (consulté le 15 mars 2015)
  27. http://www.touteleurope.eu/actualite/les-demandes-d-asile-dans-l-union-europeenne.html (consulté le 22 mars 2015)
  28. http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/video-l-allemagne-debordee-par-l-afflux-des-demandeurs-d-asile_708917.html (consulté le 22 mars 2015)
  29. http://www.challenges.fr/economie/20141207.CHA1202/allemagne-les-demandeurs-d-asile-devraient-acceder-plus-facilement-au-marche-du-travail.html (consulté le 22 mars 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :