Immigration au Canada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Canada est un pays bien connu pour sa population multiculturelle et son bilinguisme (francophone et anglophone). Le Canada est l'un des pays avec le plus haut niveau d'immigration au monde par habitant. C'est aussi la deuxième destination d'immigration au monde derrière les États-Unis. Environ 250 000 immigrants viennent au Canada chaque année, et environ 150 000 immigrants deviennent des citoyens et citoyennes chaque année. Le Canada est aussi un des pays avec le plus haut nombre des réfugiés, la plupart viennent d'Haïti, d'Amérique Latine, d'Afrique et des pays du Moyen-Orient.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jean Suey Zee Lee, première sino-canadienne à servir dans l'Aviation royale du Canada, a obtenu la nationalité canadienne en 1947.

Suite à la conquête, l'immigration française est interdite et on encourage la venue des Loyalistes américains. Au début du XIXe siècle, l'immigration était gérée par Londres qui faisait venir des colons écossais, irlandais et britanniques dans le Haut-Canada, la Nouvelle-Écosse et les Cantons de l'Est.

La fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle marquent l'expansion vers l'Ouest : Ottawa recrute des colons ukrainiens, allemands et italiens pour coloniser les provinces du Manitoba, de la Saskatchewan, de l'Alberta et de la Colombie-Britannique. La loi de l'immigration chinoise de 1885 restreint l'immigration en provenance d'Asie, immigration interdite avec la loi de l'immigration chinoise de 1923.

Au XXe siècle, des Polonais, des Chinois, des Juifs, des Grecs arrivent à Montréal, à Toronto et à Vancouver. Une bonne partie de la Colombie-Britannique est ainsi sinophone. Dès la deuxième moitié du xxe siècle, la plupart des immigrants sont venus de l'Asie et récemment, de l'Afrique et du Moyen-Orient.

Politique d'immigration[modifier | modifier le code]

L'application de la politique et des lois sur l'immigration est assurée par Citoyenneté et Immigration Canada, un des ministères du gouvernement du Canada. Le ministère[1] :

  • Effectue les vérifications requises et approuve l’admission des immigrants, des étudiants étrangers, des visiteurs et des travailleurs temporaires qui contribuent à la croissance du Canada aussi bien sur le plan économique que social;
  • Réinstalle les réfugiés, les protège et leur offre l’asile;
  • Aide les nouveaux arrivants à s’adapter à la société canadienne et à acquérir la citoyenneté;
  • Gère l’accès au Canada de manière à protéger la sécurité et la santé des Canadiennes et des Canadiens, de même que l’intégrité des lois canadiennes;
  • Aide les Canadiens et les nouveaux arrivants à participer pleinement à la vie économique, politique, sociale et culturelle du pays.


Le CIC propose plusieurs programmes aux candidats étrangers à l'immigration au Canada [2]:

  • Travailleurs qualifiés et professionnels : Pour les personnes qui veulent s’établir et travailler au Canada (hors du Québec);
  • Travailleurs qualifiés sélectionnés par le Québec : Pour les personnes sélectionnées par le gouvernement du Québec afin de s’établir au Québec et d’y travailler;
  • Catégorie de l’expérience canadienne : Pour les personnes qui ont acquis une expérience de travail récente au Canada ou qui ont gradué et récemment travaillé au Canada;
  • Investisseurs, entrepreneurs et travailleurs autonomes : Pour les personnes qui veulent démarrer une entreprise au Canada;
  • Candidats des provinces : Une des provinces ou un des territoires du Canada peut nommer des candidats pour s'établir et travailler dans cette province ou ce territoire;
  • Parrainage : Un résident permanent ou un citoyen canadien peut parrainer certains membres de sa famille.

Le candidat à l'immigration obtient le statut de Résident Permanent à l'issue de sa procédure d'immigration. Ce statut lui permet de vivre, d'étudier et de travailler partout sur le territoire canadien et de bénéficier de la plupart des avantages sociaux auxquels les citoyens canadiens ont droit, notamment à l’assurance-maladie.

Candidats à l'immigration à destination de la province du Québec[modifier | modifier le code]

En vertu de l’Accord Canada-Québec, la province du Québec sélectionne elle-même ses immigrants en fonction de critères qui lui sont propres. Dans le cadre du programme des travailleurs qualifiés, une grille de points[3] reposant sur la formation, l'expérience professionnelle, l'âge, la connaissance du français et de l'anglais, etc., permet d'évaluer l'admissibilité du candidat. Si celui-ci est sélectionné, un Certificat de Sélection du Québec (CSQ) lui est accordé. À l'aide de ce CSQ, le candidat peut poursuivre sa procédure d'immigration au niveau fédéral. À l'issue d'un contrôle médical et d'une enquête de sécurité, le statut de résident permanent lui est accordé par Citoyenneté et Immigration Canada. Bien que sélectionné par le Québec, ce statut lui permet de vivre et de travailler partout au Canada.

Données statistiques sur l’immigration[modifier | modifier le code]

Résidents permanents par catégorie admis au Canada en 2010 :

Catégorie
Immigrants économiques 186 913
Regroupement familial (parrainage) 60 220
Réfugiés 24 696
Autres immigrants 8 845
Catégorie non déclarée 7
Total 280 681

Résidents permanents par province ou territoire admis au Canada en 2010 :

Province ou territoire
Ontario 118 113
Québec 53 982
Colombie-Britannique 44 184
Alberta 32 643
Manitoba 15 808
Saskatchewan 7 615
Île-du-Prince-Édouard 2 581
Nouvelle-Écosse 2 408
Nouveau-Brunswick 2 125
Terre-Neuve-et-Labrador 714
Yukon 350
Territoires du Nord-Ouest 137
Nunavut 19
Province/territoire non déclarés 2
Total 280 681

Résidents permanents admis au Canada en 2012 selon les 10 premiers pays d'origine[4] :

Pays d'origine
Chine 33 018
Philippines 32 747
Inde 28 943
Pakistan 9 931
États-Unis 9 414
France 8 138
Iran 6 463
Royaume-Uni 6 365
Haïti 5 599
Corée du Sud 5 308
Autres pays 22 794
Total 280 681

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]