Boeing KC-97 Stratotanker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boeing KC-97L Stratotanker
{{#if:
Un KC-97L au musée national de l'USAF.
Un KC-97L au musée national de l'USAF.

Constructeur Drapeau : États-Unis Boeing
Rôle Avion ravitailleur
Statut Retiré du service
Premier vol 1950
Mise en service 1950
Date de retrait 1978
Nombre construits 818
Équipage
5
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney R-4360-35 + General Electric J47-GE-23 (KC-97L)
Nombre 4 + 2 (KC-97L)
Type Moteurs en étoile + turboréacteurs
Puissance unitaire 3 500 ch
Poussée unitaire 1,3 kN (KC-97L)
Armement
Interne Aucun
Externe Aucun

Le Boeing KC-97 Stratotanker, dérivé de l'avion de transport C-97 Stratofreighter, est un avion ravitailleur utilisé par le Strategic Air Command au début des années 1950. Il n'est retiré du service actif qu'en 1978. Le KC-97 est utilisé intensément pendant la guerre froide au sein du Strategic Air Command et ravitaille, pendant la guerre du Viet-Nam, tous les appareils de l’USAF jusqu’à l’arrivée du KC-135.

Origine[modifier | modifier le code]

Boeing entreprend le développement d'un avion de transport basé sur la cellule du B-29, le Model 377 Stratocruiser en 1942. La version militaire est envisagée simultanément sous la désignation Model 367. Pour ce faire Boeing entreprend d’utiliser la cellule du B-29 en lui ajoutant un autre fuselage plus large au-dessus. L'USAAF s'intéresse à cet appareil à double fuselage, et d'une capacité de transport exceptionnelle pour l'époque. Le contrat est signé en 1943 et la production démarre en 1949. L’avion reçut la désignation C-97.

KC-97 Stratotanker[modifier | modifier le code]

L’USAAF s’intéressa à la technique du ravitaillement en vol et, avec l’apparition des premiers bombardiers stratégiques à réaction, cette technique se devait d’évoluer. Boeing décida de modifier 3 C-97 (KC-97A) avec un système de perche rigide rétractable commandée par un opérateur (boom et receptacle) venant s'encastrer dans un raccord femelle de l'appareil ravitaillé. Après des essais concluants ces appareils furent remis au standard C-97.

Le KC-97G City of Great Falls avec son équipage.

Les premières versions, bien que réussies, avaient malgré tout un défaut majeur : leur vitesse maximale se trouvait être inférieure à la vitesse minimale des nouveaux B-47 et autres avions à réaction. Afin de réussir le ravitaillement, le KC-97 devait entamer une manœuvre appelée « toboggan ». Cette manœuvre consistait pour le KC-97 à atteindre une altitude haute puis à entamer un léger piqué afin d’augmenter sa vitesse. L’avion ravitaillé faisant de même (mais en ralentissant sa vitesse), le ravitaillement devenait réalisable. Une fois le ravitaillement terminé, le KC-97 entamait la même manœuvre pour le prochain appareil.

Afin de diminuer le temps de ravitaillement et la fatigue des équipages, Boeing modifia 81 KC-97G en ajoutant deux réacteurs GE J-47 en nacelle pour augmenter leur vitesse horizontale. Grâce à l’adjonction de ces réacteurs la technique du toboggan fut supprimée[1].

Quelques KC-97 furent modifiés en MC-97, dans le but de ramener les corps des soldats morts pendant la guerre de Corée.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'appareil était construit avec deux fuselages assemblés l'un sur l'autre. La section haute étant plus large que la section inférieure qui ,elle-même, était un fuselage de B-29. Des portes de chargement étaient installées à l'arrière de l'appareil sur la section basse. Une fois les portes ouvertes, le chargement s’effectuait grâce à une rampe sur la version C-97, tandis que la version KC-97 recevait une large porte coulissante, située sur le pont supérieur, permettant d'embarquer de lourdes charges ou d'avitailler l'appareil. L'ensemble des deux ponts était pressurisé.

Un total de 888 appareils fut construit toutes versions confondues, dont seulement 74 C-97. Les C-97/KC-97 avaient le même fuselage inférieur, les mêmes ailes, la même queue et dans ces premières versions les mêmes moteurs que le B-29. 780 étaient encore en service en 1958 aux côtés de 182 KC-135 entrés en service en 1957. Les derniers furent retirés du service en 1978.

Versions[modifier | modifier le code]

  • KC-97A, conversion de 3 C-97A avec capacité de ravitaillement en vol ;
  • KC-97E, 61 construits ;
  • KC-97F, remplacement des moteurs R-4360-35 par des R-4360-59, 195 exemplaires construits ;
  • KC-97G, version de transport et de ravitaillement, 592 exemplaires construits ;
    • GKC-97G, utilisation de 5 KC-97 comme cellules d'instruction au sol ;
    • JKC-97G, cellule d'essais pour les réacteurs J47 (en) ;
    • HC-97G, Modifié pour des missions Search And Rescue;
  • KC-97H, reconversion d'un KC-97F ;
  • KC-97L, ajout de deux turboréacteurs sur 81 KC-97G.

Utilisateur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]