Boeing RC-135

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boeing RC-135
{{#if:
Alignement de RC-135 à Offutt Air Force Base
Alignement de RC-135 à Offutt Air Force Base

Constructeur Drapeau : États-Unis Boeing
Rôle Avion de reconnaissance ou de surveillance
Statut En service
Premier vol
Mise en service Septembre 1965
Nombre construits 32
Équipage
27 (3 pilotes, 2 navigateurs, 22 autres membres)
Motorisation
Moteur CFM International CFM56
Nombre 4
Type Turboréacteurs
Poussée unitaire 96 kN
Dimensions
Envergure 39 88 m
Longueur 41 53 m
Hauteur 12 7 m
Surface alaire 226 m2
Masses
À vide 44 663 kg
Avec armement 135 000 kg
Maximale 146 000 kg
Performances
Vitesse maximale 933 km/h
Plafond 15 200 m
Vitesse ascensionnelle 1 490 m/min
Rayon d'action 5 500 km

Le Boeing RC-135 est la base d'une famille d'avions de reconnaissance conçue à partir du C-135 Stratolifter. Il est toujours en service au sein de l'USAF dans différentes versions et a été livré à 3 exemplaires en 2013 à la Royal Air Force[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Les versions en service[modifier | modifier le code]

Actuellement, 3 versions sont en service au sein de l'armée américaine :

  • Le RC-135S Cobra Ball équipé de capteurs lui permettant de suivre les vols de missiles balistiques. Il les traque pour la phase ascensionnelle et la phase de rentrée, notamment pour lutter contre la prolifération des missiles balistiques de théâtre. 3 exemplaires de cette version sont actuellement en service.
  • Le RC-135U Combat Sent conçu pour récolter des données sur les systèmes radar adverse. Les éléments récupérés servent à développer ou mettre à jour des systèmes de guerre électronique ou de contre mesures.
  • Le RC-135V/W Rivet Joint est l'avion de SIGINT (Renseignement d'origine électromagnétique) de l'US Air Force. Il surveille à la fois les communications radio et les signaux électroniques émis par les radars adverses. Il dispose par ailleurs de capacités de brouillage de ces signaux. La Royal Air Force a commandé 3 exemplaires de cet appareil[2], dénommés Airseeker et dont le premier a été livré fin 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Duncan Macrae, « La RAF fait son premier vol sur Airseeker », sur Air & Cosmos,‎ (consulté le 13 août 2014).
  2. (en) « UK approves Rivet Joint purchase »,‎ (consulté le 8 mai 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]