Sam Riley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sam Riley
Description de cette image, également commentée ci-après
Sam Riley au Finstere Tal, Vienne, 2014.
Naissance (40 ans)
Leeds, Angleterre
Nationalité Drapeau de Grande-Bretagne Britannique
Profession Acteur
Chanteur
Films notables Control
Sur la route
Maléfique

Samuel (Sam) Peter W. Riley est un acteur anglais, né le à Leeds. Il est principalement connu pour avoir joué dans les films Control, Sur la route et Maléfique.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2007, il interprète Ian Curtis dans Control, film d'Anton Corbijn retraçant la courte existence du chanteur du groupe Joy Division.

Il est également photographié avec Rosie Huntington-Whiteley par Mario Testino pour la campagne publicitaire Automne/Hiver 2008 de la marque Burberry.

Déjà présent dans 24 Hour Party People, il y fait une brève apparition dans le rôle de Mark E. Smith, chanteur de The Fall, mais cette apparition ne sera pas retenue pour le final cut.

En 2010, il incarne Pinkie Brown dans le film Brighton Rock (sorti en 2011).

En , il apparaît dans les pages du magazine de mode Vogue américain dans un éditorial avec le mannequin Natalia Vodianova[1].

En 2012, il tourne dans l'adaptation cinématographique du roman de Jack Kerouac, Sur la route; réalisé par Walter Salles aux côtés de Kristen Stewart, Garrett Hedlund et Kirsten Dunst, où il joue le rôle de Sal Paradise.

La même année, il pose en couverture du magazine Dazed & Confused d' avec le mannequin Joan Smalls.

En 2014, il incarne Diaval, le corbeau de Maléfique, dans le film Maléfique.

En 2016, il est à l'affiche du film Orgueil et Préjugés et Zombies de Burr Steers.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il était le chanteur du groupe de rock 10,000 Things.

Il vit à Berlin avec l'actrice Alexandra Maria Lara avec qui il est marié depuis . Ensemble, ils ont un garçon prénommé Ben né en [réf. nécessaire].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mert Alas And Marcus Piggott, « My Generation », sur vogue.com, (consulté le 12 août 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :