Hostiles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hostiles
Description de l'image Hostiles Logo.png.

Réalisation Scott Cooper
Scénario Scott Cooper, basé sur un manuscrit de Donald E. Stewart
Acteurs principaux
Sociétés de production Waypoint Entertainment
Le Grisbi Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre western
Durée 134 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hostiles est un western américain coécrit, coproduit et réalisé par Scott Cooper, sorti en 2017.

En 1892, le capitaine Joseph J. Blocker, légende de l'armée américaine, est chargé d'une mission qu'il accepte à contrecœur. Avec ses hommes, il doit escorter Yellow Hawk, un chef de guerre cheyenne mourant, ainsi que sa famille, pour retourner sur leurs terres tribales. Durant le voyage entre le Nouveau-Mexique et le Montana, les militaires et les Cheyennes vont devoir faire preuve de solidarité et d'entraide pour survivre aux dangers qu'ils vont croiser.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Photographie de l'écrivain britannique D. H. Lawrence.

Le film commence par une citation de l'écrivain britannique D. H. Lawrence portant sur le caractère de l'Amérique du XIXe siècle :

The essential American soul is hard, isolate, stoic, and a killer. It has never yet melted.

— D. H. Lawrence, Studies in Classic American Literature

« L'âme fondamentale de l'Amérique est dure, isolée, stoïque et meurtrière. Jamais encore elle ne s'est adoucie. »

— Studies in Classic American Literature

En 1892, Rosalee Quaid et sa famille sont attaquées par un groupe de guerriers comanches qui tue son mari ainsi que ses trois enfants. Seule Rosalee réussit à échapper à la mort en se cachant sous des rochers dans la forêt proche de sa maison.

À Fort Berringer, au Nouveau-Mexique, le capitaine Joseph Blocker rassemble une famille apache en fuite et la ramène au fort. Il est ensuite appelé au bureau du colonel Abraham Biggs, qui l'informe de sa dernière mission avant son départ à la retraite. Sur ordre du président Harrison, il doit escorter le chef cheyenne mourant, Yellow Hawk, et quatre membres de sa famille dans leurs terres tribales du Montana. Sous la menace d'une cour martiale et de la perte de sa pension, Blocker accepte à contrecœur, malgré sa propre histoire sanglante avec le chef, responsable de la mort de plusieurs de ses camarades. Blocker choisit les hommes qui l'accompagneront : son fidèle ami, le sergent Thomas Metz, son aide de longue date le caporal Woodson et le prometteur lieutenant Kidder, récemment arrivé de West Point. Biggs lui assigne également une jeune recrue francophone, le soldat DeJardin.

Ils commencent leur voyage, Blocker ordonne un arrêt et fait enchaîner les deux indiens. Plus loin, le groupe trouve la ferme carbonisée des Quaid. À l'intérieur, ils découvrent Rosalee et ses trois enfants décédés. Rosalee est initialement hostile à la famille cheyenne à cause de l'attaque comanche contre sa famille, mais elle accepte finalement de rejoindre le groupe. Elle enterre sa famille, aidée par les soldats. Le groupe est pris en embuscade par le groupe comanche, entraînant la mort de DeJardin et la grave blessure de Woodson. Après cette attaque, Yellow Hawk convainc Blocker qu'il est dans l'intérêt de tous de les déchaîner. Le lendemain, les Comanches qui avaient réussi à s'enfuir lors de leur précédente rencontre sont retrouvés morts. Blocker en déduit que Metz a laissé Yellow Hawk et son fils, Black Hawk, quitter le camp pendant la nuit et que ces derniers ont tué les Comanches.

Après une brève halte à Fort Winslow dans le Colorado, pour déposer Woodson blessé et Rosalee, on demande à Blocker d’emmener le sergent Charles Wills, déshonoré, qui a massacré une famille à la hache. Le caporal Tommy Thomas et le sergent Malloy se joignent au groupe de Blocker pour surveiller Wills. Pendant ce temps, Rosalee décide de continuer avec Blocker, malgré l’offre d’un refuge à Fort Winslow jusqu’au prochain train de ravitaillement à Noël. Une nuit, trois trappeurs enlèvent les femmes du groupe alors qu'elles lavent la vaisselle dans le ruisseau près du camp. Le groupe trouve le camp des trappeurs, les massacre et sauve les femmes ; cependant, le sergent Malloy est tué pendant l'attaque. Pendant une averse, Wills simule un malaise et persuade Kidder de défaire ses chaînes, puis il le tue et s'échappe, mais pas avant que Blocker ne le blesse. Metz traque et tue Wills, puis se suicide à cause de tous les massacres auxquels il a assisté durant sa carrière militaire.

Le groupe arrive sur les terres tribales du chef dans le Montana, où il succombe à sa maladie et son corps est déposé sur une plate-forme en bois. Un homme et ses trois fils arrivent à cheval et déclarent qu'ils sont propriétaires de la terre et ordonnent à Blocker et au reste du groupe de partir avec le corps du chef. Blocker les informe de son ordre présidentiel mais celui-ci est rejeté. Une violente fusillade s'ensuit, ne laissant que trois survivants : Blocker, Rosalee et le petit-fils de Yellow Hawk, Little Bear. Dans la scène finale, Rosalee et Little Bear disent adieu à Blocker et partent dans un train vers Chicago mais, au dernier moment, Blocker monte à l'arrière du train.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[1]

Production[modifier | modifier le code]

L'acteur principal Christian Bale retrouve le réalisateur Scott Cooper.

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le projet est annoncé en février 2016, avec Scott Cooper à la réalisation et Christian Bale en tête d'affiche[2]. Scott Cooper avait déjà dirigé Christian Bale dans Les Brasiers de la colère sorti en 2013.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En mars 2016, Rosamund Pike rejoint la distribution[3]. En avril, Jesse Plemons obtient le rôle d'un membre de l'unité[4]. Le réalisateur l'avait déjà dirigé dans Strictly Criminal. Wes Studi et Adam Beach obtiennent les rôles de Cheyennes[5]. En juillet 2016, Timothée Chalamet est annoncé dans le rôle du soldat Philippe DeJardin[6]. Alors que le tournage a déjà débuté, Ben Foster ainsi que Ryan Bingham (en) se joignent à eux. Ce dernier écrit par ailleurs des chansons originales pour le film[7].

Michael Parks, décédé en mai 2017, devait initialement participer au film[8].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu notamment à Santa Fe au Nouveau-Mexique et à Pagosa Springs dans le Colorado[9].

Musique[modifier | modifier le code]

Hostiles
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de Max Richter
Sortie
Enregistré Air Studios London
Durée 01:13:14
Genre musique de film
Compositeur Max Richter
Label Deutsche Grammophon Classics
Critique

La bande originale du film a été composée par le compositeur Max Richter, elle est composée de 19 morceaux :

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 4/5, et des critiques spectateurs à 4,1/5[11], CinéSéries le notera quand a eux 3/5 avec la mention "Sur la bonne voie"[12] et Télérama 3/5 avec la mention "on aime un peu"[13].

Box-office[modifier | modifier le code]

Les données concernant le box-office du film sont issues de Box Office Mojo.

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 29 819 114 $ 20
Drapeau de la France France 256 322 entrées 2
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 41 353 entrées
Drapeau de l'Italie Italie 124 787 entrées
Monde Total hors États-Unis +005 315 099, USD
Monde Total Monde +035 482 901, USD 20

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca (consulté le 24 mars 2017)
  2. (en) Christian Bale To Star In Scott Cooper’s ‘Hostiles’
  3. (en) Rosamund Pike To Star With Christian Bale In Scott Cooper-Helmed ‘Hostiles’
  4. (en) Jesse Plemons Joins Christian Bale in Scott Cooper’s ‘Hostiles’ (EXCLUSIVE)
  5. (en) Adam Beach Joins Christian Bale In Scott Cooper’s ‘Hostiles’
  6. (en) Rebecca Ford, « 'Interstellar' Actor Timothee Chalamet Joins Scott Cooper's 'Hostiles' (Exclusive) », The Hollywood Reporter (consulté le 21 août 2017)
  7. (en) Ben Foster Rounds Out Scott Cooper’s ‘Hostiles’ Cast As Shooting Starts
  8. (en) « Michael Parks, 'Twin Peaks' Actor and Tarantino Favorite, Dead at 77 », sur Rolling Stone, (consulté le 13 mars 2018)
  9. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  10. (en) « Hostiles [Original Motion Picture Soundtrack] », sur AllMusic (consulté le 23 décembre 2018)
  11. « Hostiles », sur Allociné (consulté le 21 mars 2018).
  12. « Hostiles (Film, 2018) – La Critique – CinéSéries », CinéSéries,‎ (lire en ligne, consulté le 31 octobre 2018)
  13. « Hostiles de Scott Cooper - (2017) - Film - Western » (consulté le 31 octobre 2018)
  14. a b c d e f et g (en) « Hostiles - Awards », sur IMDb, (consulté le 23 décembre 2018)
  15. (en) Muse Creative Awards, « Muse Creative Awards | Hostiles Digital Marketing Campaign », sur museaward.com (consulté le 23 décembre 2018)
  16. (en-US) « 2018 TCFF Award Winners », sur Traverse City Film Festival, (consulté le 23 décembre 2018)
  17. (en) « 2017 San Diego Film Critics Society’s Award Nominations », sur San Diego Film Critics Society, (consulté le 7 janvier 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]