Dominic Cooper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cooper.
Dominic Cooper
Description de cette image, également commentée ci-après

Dominic Cooper lors du Festival international du film de Toronto en septembre 2009.

Nom de naissance Dominic Edward Cooper
Naissance (39 ans)
Greenwich, Grand Londres (Angleterre, Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau de Grande-Bretagne Britannique
Profession Acteur
Films notables Captain America: First Avenger
Need for Speed
Warcraft : Le Commencement
Séries notables Fleming: l'homme qui voulait être James Bond
Agent Carter
Preacher

Dominic Cooper est un acteur britannique, né le à Greenwich (Grand Londres).

Biographie[modifier | modifier le code]

Dominic Edward Cooper est né à Greenwich le . Sa mère, professeur, enseigne dans une école maternelle. À la suite de la mort de sa sœur dans un accident de voiture, ses parents divorcent, il a alors cinq ans. Après avoir étudié à la Thomas Tallis School de Kidbrooke, il intègre la London Academy of Music and Dramatic Art dont il sort diplômé en 2000[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il fait ses premiers pas d’acteur professionnel au National Theatre dans Mother Clap's Molly House (en) de Mark Ravenhill, puis débute par de toutes petites apparitions de 2001 à 2005 dans From Hell d'Allen et Albert Hughes (en agent de police), Frères d'armes (Allington dans le premier épisode de la mini-série), Breakfast on Pluto de Neil Jordan (une personne en boite de nuit) ou encore la série Jericho (dans le rôle de Marcus Hare).

Il obtient une première reconnaissance en 2004 pour son rôle de Dakin dans la pièce de théâtre The History Boys d'Alan Bennett. La pièce fait le tour du monde, gagnant de nombreux prix (Laurence Olivier Awards, Tony Awards...), et est même adapté un film homonyme en 2006[1] Cooper est lui-même nominé pour plusieurs prix.

C’est en 2008 que sa carrière va réellement démarrer avec son interprétation de Sky, le futur marié d’Amanda Seyfried dans Mamma Mia ! de Phyllida Lloyd et celle du député Charles Grey, amant de Keira Knightley dans The Duchess de Saul Dibb.

Habitué aux seconds rôles, en 2009, Lone Scherfig lui offre cependant le rôle de Danny, initialement prévu pour Orlando Bloom dans Une éducation, ce qui lui permet de donner la réplique à Peter Sarsgaard et Carey Mulligan. Puis c’est Stephen Frears qui l’imagine en Ben Sergeant, leader du groupe Swipe et amant de Gemma Arterton pour les besoins de Tamara Drewe (2010)[2].

Toujours en 2009, il joue Hippolyte dans Phèdre de Jean Racine aux côtés d'Helen Mirren qui fait son grand retour sur scène. La pièce est jouée dans le West End de Londres avant de partir en représentations en Grèce puis à Washington[3].

En 2011, il est à l’affiche de Captain America: First Avenger de Joe Johnston dans le rôle d’Howard Stark, père de Tony (Robert Downey Jr.) alias Iron Man. Il reprendra le rôle dans la série télévisée Agent Carter.

En 2014, il incarne Ian Fleming, créateur de James Bond, dans la mini-série britannique Fleming: l'homme qui voulait être James Bond. Il obtient en 2016 le rôle principal dans la série Preacher, adaptation du comics éponyme

Vie privée[modifier | modifier le code]

De 1996 à 2007, il a été en couple avec l'actrice Joanna Carolan[4]. De septembre 2007 à mai 2010, il est en couple avec l'actrice Amanda Seyfried[5].

Depuis 2010, il est en couple avec l'actrice Ruth Negga[6],[7].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Dominic Cooper est membre du National Theatre[8].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Dominic Cooper lors du Festival international du film de Toronto en septembre 2008.

Cinéma[modifier | modifier le code]


Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Pierre Tessier[11] est la voix française la plus régulière de l'acteur.

En France
et aussi
Au Québec

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Biographie de Dominic Cooper », sur AskMen
  2. Sophie Benamon, « Dominic Cooper: un Anglais qui a du mordant », sur le site de L'Express,
  3. (en) « Helen Mirren teams up with young Dominic Cooper for her triumphant return to the stage », sur le site du Daily Mail,
  4. « Dominic Cooper and Joanna Carolan », sur Who's Dated Who? (consulté le 3 juillet 2017)
  5. « Amanda Seyfried and Dominic Cooper », sur Who's Dated Who? (consulté le 3 juillet 2017)
  6. « Ruth Negga and Dominic Cooper », sur Who's Dated Who? (consulté le 3 juillet 2017)
  7. (en) « It looks like love in LA for Ruth and Dominic - Herald.ie », Herald.ie,‎ (lire en ligne)
  8. (en) « Dominic Cooper au National Theatre », sur le site du National Theatre
  9. a et b [PDF](en) « Casting du gala des 50 ans du National Theatre »
  10. a, b et c Le film est sorti directement en DVD.
  11. a, b, c, d, e et f « Comédiens ayant doublé Dominic Cooper en France » sur RS Doublage
  12. « Fiche du doublage français du film Ultime Évasion » sur Voxofilm
  13. Carton du doublage français télévisuel.
  14. « Fiche du doublage français du film Tamara Drewe » sur AlloDoublage
  15. « Fiche du doublage français du film My Week with Marilyn » sur AlloDoublage
  16. « Fiche du doublage français du film Abraham Lincoln, chasseur de vampires » sur Voxofilm
  17. « Fiche du doublage français du film Dracula Untold » sur AlloDoublage
  18. « Fiche du doublage français de la série Fleming : L'homme qui voulait être James Bond » sur AlloDoublage
  19. « Fiche du doublage français de la série Agent Carter » sur Doublage Séries Database

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]