Michael Parks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parks.
Michael Parks
Description de cette image, également commentée ci-après

Michael Parks dans Then Came Bronson en 1969.

Nom de naissance Harry Samuel Parks
Surnom Mike Parks
Naissance
Corona, (Californie, États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 77 ans)
Los Angeles, (Californie, États-Unis)
Profession Acteur
Réalisateur
Chanteur
Films notables Une nuit en enfer
Le Suspect idéal
Kill Bill, volume 1
Kill Bill, volume 2
Boulevard de la mort

Harry Samuel Parks, dit Michael Parks, est un acteur, réalisateur et chanteur américain né le à Corona, (Californie, États-Unis), et mort le [1] à Los Angeles, (Californie, États-Unis).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse, formation & débuts[modifier | modifier le code]

Michael Parks, naît à Corona en Californie le . Son père était chauffeur de poids-lourd[2]. Michael Parks se marie à l'âge de 15 ans[3].

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le père de l'acteur James Parks avec qui il apparaît dans Kill Bill volume 1 et Boulevard de la mort de Quentin Tarantino.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après des petits rôles dans des séries télévisées, Michael Parks se fait connaître en 1966 par son rôle d'Adam dans le film La Bible de John Huston, puis grâce à celui de Jim Bronson dans la série Then Came Bronson, de 1969 à 1970. Il chante lui-même le générique de la série, Long Lonesome Highway, qui se classe 20e au Billboard Hot 100 et 41e au classement Hot Country Songs[4].

Il enregistre alors plusieurs albums pour MGM Records (filiale de la MGM qui produit la série) dont Closing The Gap (1969), Long Lonesome Highway (1970) et Blue. Il continue d'apparaître ensuite dans des séries comme Sam Benedict, Eleventh Hour, ...

En 1986, il incarne Philip Colby dans la saison 2 du spin-off de Dynasty : Dynastie 2 : Les Colby. Il joue également Jean Renault dans la série Twin Peaks.

Toujours en 1986, il réalise The Return of Josey Wales, la suite de Josey Wales hors-la-loi de Clint Eastwood[5].

En 1994, il incarne l'irlandais Tommy O'Shea dans Le Justicier : L'Ultime Combat, 4e volet de la saga débutée avec Un justicier dans la ville. En 1996, il incarne pour la première fois le Texas Ranger Earl McGraw dans le film de Robert Rodriguez écrit par Quentin Tarantino, Une nuit en enfer. Il apparaît également dans Une nuit en enfer 3 : La Fille du bourreau, sorti directement en vidéo.

En 2003, il reprend son personnage d'Earl McGraw dans Kill Bill volume 1 de Tarantino, où il joue aux côtés de son fils James Parks. Il apparaît également dans Kill Bill volume 2, cette fois sous les traits d'Esteban Vihaio.

En 2007, il apparaît dans le diptyque Grindhouse, où il reprend son rôle « fétiche » d'Earl McGraw dans les deux films : Boulevard de la mort et Planète Terreur.

En juillet 2010, Kevin Smith déclare au Comic-Con que Michael Parks jouera le méchant dans son prochain film Red State. On le retrouvera quatre ans plus tard dans Tusk, du même réalisateur. Entre temps, il apparaît dans des seconds rôles dans des films à succès comme Argo ou Django Unchained.

Mort[modifier | modifier le code]

Michael Parks meurt le à Los Angeles, en Californie, aux (États-Unis), à l'âge de 77 ans[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]
Téléfilms[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Closing The Gap[6]
  • 1970 : Lost And Found[7]
  • 1970 : Blue[8]
  • 1970 : Long Lonesome Highway[9]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]