Jack Black

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jack Black (homonymie) et Black.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Jack Black
Description de cette image, également commentée ci-après

Jack Black en 2011.

Nom de naissance Thomas Jacob Black, Jr.
Surnom « Jables », JB
Naissance (46 ans)
Hermosa Beach, Californie (États-Unis)
Nationalité Drapeau : États-Unis Américain
Profession Acteur
Musicien
Films notables Rock Academy
L'Amour extra-large
King Kong
Tenacious D in The Pick of Destiny
Tonnerre sous les tropiques

Thomas Jacob Black, dit Jack Black, est un acteur, chanteur, producteur, compositeur, humoriste et scénariste américain né le à Hermosa Beach (Californie).

Révélé au début des années 2000 en tête d'affiche des comédies L'Amour extra-large et Rock Academy, il a connu un succès international en 2005 avec le remake de King Kong, et en 2006 avec la romance The Holiday.

Depuis 2008, il prête sa voix à Po, le héros de la franchise d'animation Kung Fu Panda.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Jack Black est né le 28 août 1969 à Hermosa Beach en Californie[1]. Il est le fils de Judith Love (née Cohen), qui travaille sur le Télescope spatial Hubble et qui est aussi écrivain, et de Thomas William Black[2],[3],[4]. Sa mère est née juive, et son père s'est converti au judaïsme. Black a été élevé dans la Foi hébraïque et a célébré sa Bar Mitzvah[5],[6].

Après des études à l'Université de Los Angeles, il intègre la troupe de théâtre du comédien Tim Robbins. C'est dans Bob Roberts, réalisé par ce dernier, qu'il fait ses débuts sur grand écran en 1992.

Il parcourt les années 1990 en enchaînant les seconds rôles dans des productions hollywoodiennes : Tony Scott, en particulier, le sollicite pour True Romance en 1993, Le Fan en 1996, et Ennemi d'État en 1998. Il évolue aussi dans des grosses productions comme Demolition Man, Waterworld, et Le Chacal, mais réussit aussi à percer dans un registre comique avec Disjoncté, première réalisation de Ben Stiller, avec Jim Carrey dans le rôle-titre, puis en intégrant la même année le casting chorale de la satire Mars Attacks!, signée Tim Burton.

Années 2000 : révélation comique[modifier | modifier le code]

En juin 2011, à la première australienne de Kung-Fu Panda 2.

C'est néanmoins en 2000 qu'il parvient à s'imposer, en jouant le meilleur ami de John Cusack dans l'acclamée comédie dramatique High Fidelity, de Stephen Frears, qui lui permet d'enfin hériter d'un personnage bien charpenté.

L'année suivante, il s'impose enfin en tête d'affiche en portant la comédie potache L'Amour extra-large, des frères Farrelly, et où il a pour partenaire Gwyneth Paltrow. Il persévère dans le genre en 2002, en portant le plus risqué Orange County, de Jake Kasdan, face au jeune Colin Hanks. Mais c'est en 2003, en professeur peu académique de la comédie dramatique Rock Academy, de Richard Linklater, qu'il parvient à confirmer comme valeur sûre de la comédie américaine.

Il parvient alors à s'atteler à des projets personnels, misant également sur sa passion pour la musique. Il est en effet très populaire outre-Atlantique en tant que chanteur et guitariste du groupe de rock Tenacious D avec son partenaire Kyle Gass. Ainsi, en 2003, il produit, écrit et joue dans Tenacious D: The Complete Masterworks, et en 2006 porte le délirant Super Nacho, de Jared Hess, en incarnant un catcheur haut en couleur.

Il continue à côtoyer le gratin de la comédie hollywoodienne : en 2004, il retrouve Ben Stiller, cette fois, d'égal à égal, pour Envy, de Barry Levinson ; et en 2008, la star l'invite à intégrer la distribution principale de sa satire Tonnerre sous les tropiques. Black est dès lors considéré comme faisant partie du Frat Pack, qui regroupe les acteurs comiques hollywoodiens du moment, comme Ben Stiller, Will Ferrell, Vince Vaughn, Steve Carell et les frères Owen et Luke Wilson[7].

Parallèlement, il parvient à collaborer avec des cinéastes reconnus, et dans des genres différents : en 2005, Peter Jackson, le dirige dans son remake de King Kong, après l'avoir découvert dans une parodie du Seigneur des anneaux pour la chaîne MTV[8]. Et en 2006, la vétérante de la comédie romantique Nancy Meyers l'érige en héros romantique dans The Holiday, où l'acteur a pour partenaire la star Kate Winslet. Ces deux films connaissent un succès commercial énorme à travers le monde.

Et à partir de 2009, il confirme ce star-power en étant choisi par les studios Dreamworks pour prêter sa voix au héros de leur nouvelle franchise d'animation, Kung Fu Panda. De plus, il prête sa voix, mais aussi son physique à Eddie Riggs, héros du jeu vidéo Brütal Legend[9].

Années 2010 : confirmation en demi-teinte[modifier | modifier le code]

En octobre 2015, à la première mondiale de Chair de poule.

Des cinéastes plus indépendants le sollicitent dès la fin des années 2000 : en 2008, il est ainsi le moteur comique de la comédie Soyez sympas, rembobinez, de Michel Gondry, tandis que le très indie Noah Baumbach le dirige dans Margot va au mariage, aux côtés de Nicole Kidman et Jennifer Jason Leigh. Deux jolis succès critiques.

Mais les choses se compliquent par la suite : en 2009, la satire L'An 1 : Des débuts difficiles, d'Harold Ramis, est un flop. Tout comme en 2011 la comédie d'aventures Les Voyages de Gulliver, de Rob Letterman, dont il est cette fois la vedette. Et The Big Year, de David Frankel, dont il partage l'affiche avec Owen Wilson et Steve Martin, est un autre échec.

En 2012, il peut compter sur Richard Linklater pour le relancer : la comédie noire Bernie parvient à amener l'acteur sur un terrain inexploré, lui permettant de livrer une performance saluée par la critique.

En revanche, en 2015, la buddy comedy The D Train, de Jarrad Paul et Andrew Mogel, passe inaperçue. De même, la série The Brink, satire politique diffusée par la chaîne HBO dont il partage l'affiche avec Tim Robbins, ne connaît qu'une seule saison faute d'audiences et de critiques satisfaisantes.

L'acteur a néanmoins déjà accepté de porter une franchise commerciale pour la jeunesse : il est en effet attendu pour début 2016 en tête d'affiche de l'adaptation Chair de poule, signée Rob Letterman, le réalisateur de Gulliver. Les critiques sont positives, et le box-office satisfaisant.

Et depuis 2015, il apparaît aux côtés de George Clooney dans les campagnes publicitaires de la marque Nespresso, succédant ainsi au français Jean Dujardin dans le rôle du faire-valoir comique.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié depuis 2006 avec Tanya Haden (en). Ils ont deux enfants : Samuel Jason (2006) et Thomas David (2008), nés à Los Angeles.

Chanteur[modifier | modifier le code]

Jack Black en 2006.

Black, également connu sous le surnom de « JB » ou « Jables », est le chanteur principal du groupe de rock acoustique à portée comique Tenacious D. Ils ont réalisé à ce jour trois albums, le premier étant nommé Tenacious D, le second The Pick Of Destiny, et le troisième Rize of the Fenix. Deux chansons du groupe ont été utilisées dans des jeux vidéo : The Metal dans Guitar Hero 3: Legends of Rock, et Master Exploder dans Guitar Hero: Van Halen.

En tant que chanteur de Tenacious D, Jack Black est caractérisé par une voix hors-norme, extrêmement puissante, qu'il utilise notamment dans la chanson Master Exploder.

Jack Black est ami avec Dave Grohl, leader du groupe Foo Fighters. Il apparaît dans les clips du groupe : Learn To Fly, Low et The One, ainsi que sur la chanson cachée I Am The Warlock de l'album Probot. Il prête également ses talents musicaux au groupe Queens of the Stone Age sur la chanson Burn the Witch, et a enregistré un duo avec Meat Loaf sur son dernier album (Like a Rose). Meat Loaf participe lui-même à l'album The Pick of Destiny de Tenacious D, dans lequel il interprète le père du jeune Jack.

Jack Black est apparu aussi dans les clips suivants : Sexx Laws (Beck), I Want You So Hard (The Eagles of Death Metal), Things I Want (Sum 41), Push (Dio), Photograph (Weezer), Try it Out (Skrillex ft Alvin Risk), Ugly Boy (Die Antwoord).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Longs métrages d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Jack Black a prêté son visage, sa voix, ainsi que son humour déjanté et rock au personnage principal, Eddie Riggs, du jeu Brütal Legend, aux côtés d'autres stars et légendes du rock/metal telles que Ozzy Osbourne, Lemmy Kilmister et Rob Halford.

Clips[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Apparition dans le clip Learn to fly du groupe de rock Foo Fighters.
  • 2002 : Apparition dans le clip Low du groupe de rock Foo Fighters.
  • 2014 : Apparition dans le clip Ugly Boy du groupe sud-africain Die Antwoord : le borgne vêtu en survêtement fumant le cigare.
  • 2015 : Apparition dans le clip Tacky de Weird Al Yankovic.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Philippe Bozo et Christophe Lemoine sont les voix françaises régulières en alternance de Jack Black. Il y a aussi Manu Payet qui le double pour le personnage de Po dans la saga Kung Fu Panda.

En France
et aussi
Au Québec

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Kind Rewind », sur entertainment.timesonline.co.uk (consulté le 11 janvier 2011)
  2. Ed Potton, « Jack Black does Hollywood on the cheap in Be Kind Rewind », The Times, UK,‎ (lire en ligne)
  3. « Jack Black—Graduate of the School of Hard Rocks », Moviecrazed (consulté le 8 novembre 2008)
  4. « Judith Cohen - USC Viterbi School of Engineering - ZoomInfo.com », ZoomInfo (consulté le 29 décembre 2015)
  5. Rebecca Murray, « Kyle Gass and Jack Black Discuss "Tenacious D in The Pick of Destiny" », About.com,‎ (consulté le 20 novembre 2006)
  6. « Interfaithfamily » (consulté le 24 mars 2007)
  7. (en) « The Frat Pack tribute : learn more », sur www.the-frat-pack.com (consulté le 15 décembre 2012)
  8. « Black, Jack », sur www.ecrannoir.fr (consulté le 15 décembre 2012)
  9. (en) « Jack Black puts on his video game face », sur latimes.com (consulté le 15 décembre 2012)
  10. (en) « Jack Black's Octagone », sur Know Your Meme
  11. « Fiche de Philippe Bozo » sur Doublagissimo
  12. a, b, c et d Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  13. « Fiche du doublage français du film Tonnerre sous les tropiques » sur AlloDoublage
  14. « Fiche du doublage français du film Les Voyages de Gulliver (2010) » sur AlloDoublage
  15. « Fiche du doublage français du film Sex Tape » sur AlloDoublage
  16. « Doublages effectués par Christophe Lemoine » sur AlloDoublage
  17. « Fiche du doublage de la série The Brink » sur Doublage Séries Database
  18. a, b, c, d et e « Comédiens ayant doublé Jack Black en France » sur RS Doublage, consulté le 8 mai 2014, m-à-j le 13 octobre 2014
  19. « Fiche du doublage français du film L'Histoire sans fin 3 » sur Voxofilm
  20. « Fiche du doublage français du film Ennemi d'État » sur AlloDoublage
  21. « Fiche du doublage français du film Rock Academy » sur Voxofilm
  22. « Fiche du doublage français du film The Big Year » sur AlloDoublage

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]