Quillan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quillan
Quillan
Quillan vue du col du Portel.
Blason de Quillan
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Limoux
Intercommunalité Communauté de communes des Pyrénées audoises
(siège)
Maire
Mandat
Pierre Castel
2020-2026
Code postal 11500
Code commune 11304
Démographie
Gentilé Quillanais
Population
municipale
3 238 hab. (2018)
Densité 94 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 52′ 34″ nord, 2° 10′ 57″ est
Altitude 291 m
Min. 261 m
Max. 1 122 m
Superficie 34,63 km2
Unité urbaine Quillan
(ville-centre)
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de la Haute-Vallée de l'Aude
(bureau centralisateur)
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Quillan
Géolocalisation sur la carte : Aude
Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Quillan
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quillan
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Quillan
Liens
Site web Site officiel

Quillan (occitan : Quilhan) est une commune française, située dans le département de l'Aude en région Occitanie.

Elle s'est agrandie le de la fusion avec sa voisine Brenac[1].

Quillan vue de Carach.
Quillanplace.jpg

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Quillan

La commune est située au pied des Pyrénées sur l'Aude.

À l'entrée du défilé de Pierre-Lys, Quillan, située à un important carrefour routier, constitue un des meilleurs centres d'excursions pour toute la région peu fréquentée et très pittoresque des avant-monts pyrénéens.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Située en plein contreforts pyrénéens, la commune a un sol composé de calcaires du Crétacé surélevés par la poussée de la plaque africaine qui a engendré la chaine pyrénéenne. Au relief profondément complexe tourmenté par la tectonique, ces calcaires forment des « nappes » qui auréolent les Pyrénées selon un angle globalement ouest-est, entre l'Aquitaine, et jusqu'en Provence. Ces boucliers qui forment les pré-Pyrénées sont particulièrement visibles dans cette partie de l'Aude ainsi qu'en Ariège, où ils forment des collines rectilignes cisaillant le paysage d'est en ouest.

Pour se frayer un chemin dans ces ensembles qui lui faisaient barrage, l'Aude a creusé des gorges étroites et raides dans le calcaire au fil des millénaires, déposant des alluvions le long de son cours.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Aude, fleuve méditerranéen, coule sur la commune après avoir traversé le pays de Sault par les gorges de l'Aude, et le défilé de Pierre-Lys. Sur la commune, elle reçoit de petits affluents comme le ruisseau du Coulent en rive gauche, ou le Saint Bertrand en rive droite avant de s'élancer vers Alet-les-Bains, puis Limoux et Carcassonne.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès SNCF gare de Quillan sur la ligne Carcassonne - Rivesaltes. La gare de Quillan est le terminus de la liaison ferroviaire la reliant à Carcassonne, en passant par Limoux.

Des bus à 1 € relient quotidiennement la ville à Chalabre (ligne 9), Carcassonne (ligne 2) et Perpignan. Castelnaudary est également desservi (ligne 11).

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Quillan est une commune urbaine[Note 1]. Elle appartient en effet à l'unité urbaine de Quillan, une agglomération intra-départementale regroupant 2 communes[3] et 3 561 habitants en 2017, dont elle est ville-centre[4],[5]. La commune est en outre hors attraction des villes[6],[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous la forme Quillianum en 782, du nom de personne latin Quelius suffixé en -anum.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les informations contenues dans cette section sont la synthèse des données présentées dans les articles Quillan (ancienne commune) et Brenac.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Quillan
(siège)
11304 CC des Pyrénées Audoises 20,97 3 220 (2013) 154


Brenac 11050 CC Pyrénées Audoises 13,66 214 (2013) 16

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1er janvier 2016 En cours Pierre Castel LR  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2018, la commune comptait 3 238 habitants[Note 2].

Évolution de la population  [ modifier ]
2014 2015 2016 2017 2018
3 3843 3363 2883 2583 238
(Sources : Insee à partir de 2014[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Quillan dispose de plusieurs établissements scolaires :

  • deux écoles maternelles
    • l'école Paulin-Nicoleau
    • l'école Louis-Pasteur
  • deux écoles primaires
    • l'école Paulin-Nicoleau
    • l'école Albert-Calmette
  • du collège Michel-Bousquié
  • du lycée professionnel Edouard-Herriot

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La commune accueille, chaque année, le critérium cycliste international de Quillan qui fut le 1er critérium de France et, qui accueillait les meilleurs champions du cyclisme. Carlos Sastre y est passé en 2008.

Santé[modifier | modifier le code]

Quillan dispose d'un centre hospitalier, le CH Limoux-Quillan.

Sports[modifier | modifier le code]

L'Union sportive Quillan Haute vallée a été championne de France de rugby à XV saison 1928-1929 et évolue en championnat de France de 3e division fédérale depuis la saison 2005/2006. En 2012, elle est repassée en 2e division.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la ville de Quillan dépendait jadis de son activité manufacturière : chapellerie, industrie de la chaussure (cuir et toile) et des matières plastiques, fabriques de meubles. Le tourisme est désormais une des principales sources d'emploi et d'activité de la ville.

La société "Domitia Granulats" exploite une carrière de quartzite à Laval depuis 1979.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Les informations contenues dans cette section sont la synthèse des données présentées dans les articles Quillan (ancienne commune) et Brenac.

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Felix Armand (1742-1823) : né à Quillan, a percé la route de la Pierre-Lys (curé) (une rue de Quillan lui est dédiée)
  • Louis Amiel (1800-1862) : né et enterré à Quillan - Feuilletoniste de renom (une rue de Quillan lui est dédiée).
  • Bertrand Benezech (1804-1852) : sculpteur né à Quillan.
  • Joachim Estrade (1857-1936) : ingénieur ayant électrifié la région et dirigé la construction de la ligne de chemin de fer jusqu'à Quillan ;
  • Jean Guiraud (1866-1953) : historien né à Quillan ;
  • Charles Marx (1903-1946) : médecin à Quillan et résistant
  • André Desseilles (1914-1999) : homme d’affaires ayant vécu à Quillan ;
  • Louis Cardaillac (1933-2015) : auteur et professeur-chercheur en lettres, né et enterré à Quillan ;
  • Jean-Claude Rouan (1933-) : joueur de rugby à XV né à Quillan ;
  • Laurent Reverte (1971-) : auteur-compositeur-interprète né à Quillan ;
  • Robert Punzano (1973-) : auteur et comédien ayant grandi et vécu à Quillan.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs de l'Aude » (consulté le 31 décembre 2015)
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. « Unité urbaine 2020 de Quillan », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 7 novembre 2020)
  4. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  5. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.