Roquefeuil (Aude)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roquefeuil.
Roquefeuil
Rue du village
Rue du village
Blason de Roquefeuil
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Limoux
Canton Quillan
Intercommunalité Communauté de communes des Pyrénées Audoises
Maire
Mandat
Jean-Pierre Esposito
2014-2020
Code postal 11340
Code commune 11320
Démographie
Gentilé Roquefeuilloises, Roquefeuillois
Population
municipale
283 hab. (2014)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 49′ 16″ nord, 1° 59′ 45″ est
Altitude Min. 834 m – Max. 1 180 m
Superficie 22,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte administrative de l'Aude
City locator 14.svg
Roquefeuil

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Roquefeuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Roquefeuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Roquefeuil

Roquefeuil est une commune française, située dans le département de l’Aude en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Roquefeuillois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune des Pyrénées située dans le pays de Sault sur l’ancienne route nationale 613 entre Quillan et Ax-les-Thermes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village avait été construit selon les modèles de défense les plus modernes aux XIe et XIIe siècles[réf. nécessaire].

Après la croisade contre les Albigeois, il fut réduit à un amas de ruines et donnée à un seigneur français. Celui-ci fit construire une bastide et lui donna le nom de Bastide de Rochan[réf. nécessaire].

En 1635, lors d’incursions espagnoles, la bastide fut détruite[réf. nécessaire].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Roquefeuil est un toponyme de formation romane dont on trouve les formes suivantes :

  • Rocafolium, mentionné en 1241, du latin folium, feuille, avec le sens d'arbres (Albert Dauzat) ;
  • Roca Folio, mentionné en 1252 ;
  • Rocquefuel en 1571. (Auguste Vincent).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Roquefeuil

Son blasonnement est : tel que décrit en 1696 par Charles d’Hozier : De sinople aux trois billettes d’or posées en pal[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1906 1912 Bédeil Radical socialiste  
Mars 2001 2006 Roger Toustou PS  
Juin 2006 en cours Jean-Pierre Esposito[2] PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 283 habitants, en augmentation de 2,54 % par rapport à 2009 (Aude : 3,15 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
855 853 949 1 039 1 061 1 081 1 071 1 021 1 038
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
918 905 959 970 930 901 941 880 860
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
834 817 812 653 625 605 587 506 474
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
378 355 304 278 262 277 273 279 283
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Raymond de Niort, fils de Guilhem, vicomte de Sault, et d’Esclamonde de Laurac, Cathare, était seigneur de Roquefeuil. Son frère aîné, Bernard-Athon de Niort, seigneur de Laurac, lui succède comme seigneur de Roquefeuil. Possesseurs du Château de Niort qui était un des principaux repaires cathares, ils sont connus comme les « frères maudits ».
  • Famille de Roquefeuil (Languedoc)
  • Le siècle de Louis XIV fut un siècle de grands progrès. Les familles elles-mêmes vont évoluer ; les anciens grands noms comme les Niort laissent placent à d’autres qui vont à leur tour s’illustrer  : tels les de NÈGRE, les de COUDERC, ou les de MARSOL qui eurent le privilège d’être inhumés en l’église de Roquefeuil. 

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Armorial général des personnes, domaines, compagnies, corps et communautés (circonscription actuelle de l’Aude) / extrait de l’Armorial général (manuscrit), dressé en vertu de l’édit de 1696 par Charles d’Hozier, éd. de Carcassonne, 1876, page 13, (texte sur Gallica)
  2. Site officiel de la préfecture de l’Aude - liste des maires (doc pdf)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]