Fraissé-des-Corbières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fraisse (homonymie).
Fraissé-des-Corbières
L'église Sainte-Colombe.
L'église Sainte-Colombe.
Blason de Fraissé-des-Corbières
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Narbonne
Canton Fabrezan
Intercommunalité Communauté de communes Corbières Salanque Méditerranée
Maire
Mandat
Céline Cerda
2014-2020
Code postal 11360
Code commune 11157
Démographie
Gentilé Fraissiens et les Fraissiennes
Population
municipale
234 hab. (2014)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 57′ 48″ nord, 2° 51′ 37″ est
Altitude Min. 116 m
Max. 641 m
Superficie 19,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte administrative de l'Aude
City locator 14.svg
Fraissé-des-Corbières

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Fraissé-des-Corbières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fraissé-des-Corbières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fraissé-des-Corbières

Fraisse-des-Corbières est une commune française située dans le département de l'Aude, en région Occitanie depuis 2016

Les deux métropoles les plus proches sont Narbonne, grand carrefour routier et ferroviaire, et Perpignan, ville frontalière avec l'Espagne et la Principauté d'Andorre, disposant d'une gare TGV et d'un aéroport.

Préfecture, station météorologique et aéroport à Carcassonne célèbre pour sa cité dont le château et les remparts ont été classés au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

Ses habitants sont appelés les Fraissiens mais, par diphtongaison, le " i " s'est souvent fermé en " e " d'où - quelquefois - la prononciation : " Fraïsséens ".

Festivités et traditions[modifier | modifier le code]

Pendant tout le XXe siècle, des troupes de cirque ou de théâtre, des cinémas de plein-air ont fait étape occasionnellement à Fraisse-des-Corbières.

Fête locale le 15 août, gérée pendant deux ou trois jours par le comité des fêtes et la jeunesse du village. Elle a lieu sur la place où fut planté l'arbre de la Liberté, un tilleul, à l'occasion de la commémoration du Bicentenaire de la Révolution de 1789, à proximité du terrain de tennis.

Calendrier des loisirs annuels :

Un vide-grenier, des sardinades et des concours de boules sont organisés l'été.

Dans l'année, des goûters, des apéritifs et des repas thématiques sont des occasions conviviales de se retrouver au Foyer municipal pour les enfants et leurs familles.

L'association " La Boutine " y propose, dans l'année, des ateliers et des concerts ou des conférences.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

le Cassoulet, le Civet de sanglier, les Fromages de chèvre et le Miel, à déguster avec quelques figues, raisins et amandes et un Vin des Corbières ou de l'Hypocras.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans les Corbières, à 8 km au sud-est de Durban-Corbières et à 16 km de Sigean ( accès à l'autoroute A9 ou A61 ) dans le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée; 20 km de l'oppidum de Pech Maho.

Fraisse -des- Corbières se trouve à proximité des châteaux du Pays cathare et des plages de Port-la-Nouvelle, Leucate, La Franqui, Le Barcarès.

Son terroir a été aménagé avec des terrasses de pierres encore visibles et des rideaux de cyprès pour délimiter et protéger les cultures. On y trouve encore, en ruines ou restaurées, quelques bergeries et capitelles.

Le territoire de Fraisse est étendu. Il fut aussi, jusqu'au début du XXe siècle , céréalier, comme en témoigne le moulin qui fut restauré au début du XXIe siècle. Il est aujourd'hui composé de jardins maraîchers, de terres viticoles, de vergers, de garrigues, de bois de chênes verts et de pinèdes.

Ces espaces naturels étaient giboyeux: lièvres, lapins de garenne, faisans, perdreaux, sangliers mais, depuis la fin des années 1960, la faune et la flore qui était abondante et variée et dont l'Aigle de Bonelli est l'oiseau emblématique, a eu tendance à se raréfier.

Le village est niché dans la vallée du Paradis qui comprend les communes d'Embres-et-Castelmaure; Saint-Jean-de-Barrou; Fraisse-des-Corbières et Villeseque. Cette vallée doit peut-être son nom à ses nombreuses chapelles, à ses sources dont celle, à Fraisse-des-Corbières de Mireciel, à la joie de vivre de ses habitants et au fait qu'elle les abritait du vent.

Trois projets de randonnées thématiques sont proposés au départ de Fraisse par l'Office de tourisme du Grand Narbonne.

Toponymie.[modifier | modifier le code]

Fraïsse vient de l'occitan fraisse (prononcé « frssé ») qui signifie « frêne », du latin fraxinus, id. Un grand frêne, dans la cour du château, surplombait le village jusqu'au début du XXe siècle mais il fut abattu par la foudre.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Fraissé-des-Corbières Blason D’azur aux deux lions affrontée d’or supportant une cloche du même bataillée du champ.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014 en cours Céline Cerda    
2001 2014 Noé André PS  
1853 1890 Benjamin Miquel    
1965-1989 Henri Noé

(décédé en 2016)

PS
1989-1994 Marcel Puig

(décédé en 1998)

PS
1994-1995 Interim du premier adjoint

André Noé

PS
1995-2001 André Noé PS

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 234 habitants, en diminution de -5,65 % par rapport à 2009 (Aude : 3,15 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
187 180 195 231 290 298 312 286 289
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
274 280 286 300 353 504 511 409 358
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
366 380 320 320 320 317 323 280 339
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
289 229 222 224 198 169 237 234 234
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Santé[modifier | modifier le code]

  • Urgences à Narbonne.
  • Cabinet médical, cabinet dentaire et kinésithérapie, à Durban-Corbières.
  • Infirmiers à domicile à Saint-Jean-de-Barrou ou Durban-Corbières.
  • Ambulancier et service VSL à Durban-Corbières.
  • Cabinet de radiologie dont scanners et IRM à Sigean.
  • Pharmacies à Durban, Portel-des- Corbières et Sigean.
  • Maison de retraite médicalisée à Durban- Corbières.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Fraisse-des-Corbières dépend de l'Académie de Montpellier.

La commune gère une École primaire publique et une cantine.

Une navette intercommunale facilite le travail en partenariat avec les écoles voisines.

Des cars de ramassage permettent aux collégiens de se rendre à Sigean et aux lycéens et étudiants de poursuivre leurs études à Narbonne.

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture, Corbières (AOC).

Elevage caprin.

Apiculture.

Oliveraies.

Chemin de transhumance ovine.

Commerce de produits naturels locaux.

Gîtes ruraux.

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Le village dispose d'un restaurant qui propose un hébergement en chambres d'hôtes.

Livraison quotidienne de pain dans les différents quartiers de Fraisse-des-Corbières.

Passage régulier de commerçants ambulants. Point de vente sur la Place du Rocher, au centre de la commune.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • [7] Martine Biard ( Toulouse, 1961- ) Poète, romancière, historienne et essayiste. Elle voyage mais partage sa vie, depuis des décennies, entre Lunel en Petite Camargue et Fraisse-des-Corbières, découvert en 1973. Nombre de ses ouvrages furent écrits là ou ont été inspirés par ce site de Fraïssé.
  • Patrick Peyrot Des Gachons ( 1944 - ) Peintre contemporain qui travaille l'abstraction géométrique inspirée par Support Surface et l'Art conceptuel. Il achète, en 1975, les ruines du château médiéval - dont l'intérieur date pour l'essentiel du XIIIe siècle - sur le rocher de Fraïssé et, se partageant entre Monaco et les Corbières, parvient à le restaurer jusqu'en 1987, avec l'aide de ses proches et des Monuments Historiques. Celui-ci devient alors un haut lieu de rencontres et d'expositions, avec le soutien de la DRAC et de la Région Languedoc-Roussillon, pendant un quart de siècle, pour des artistes plasticiens du monde entier ( Cf. 25 étés à Fraïssé. Patrick Peyrot des Gachons. Préambule de Catherine Millet. Voix éditions, Elne ( 66) , 2013 ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  5. Fargues Marc et Alquié Firmin (A l'initiative de Solange Tomas et avec l'accord du président de l'association Yves Gazaniol, à partir du cahier des charges retrouvé du prêtre à l'origine des travaux de réfection du site au XIXe siècle.), Chapelle Sainte-Colombe à Fraïssé-des-Corbières., Fraïssé-des-Corbières, Association pour la sauvegarde de Sainte Colombe,
  6. « Gaëtan Biard. Cf: www.artmajeur.com/fr/artist/gaetanbiard »
  7. « Martine Biard - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 17 mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :