Lairière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lairière
Lairière
Vue de la rue principale de Lairière
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Narbonne
Canton Fabrezan
Intercommunalité Communauté de communes de la Région Lézignanaise, Corbières et Minervois
Maire
Mandat
Francis Vernède
2014-2020
Code postal 11330
Code commune 11186
Démographie
Gentilé Lairiairois
Population
municipale
47 hab. (2015 en augmentation de 4,44 % par rapport à 2010)
Densité 3,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 01′ 00″ nord, 2° 29′ 08″ est
Altitude 330 m
Min. 246 m
Max. 875 m
Superficie 13,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lairière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lairière

Lairière est une commune française située dans le département de l'Aude et la région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Lairière est une commune située dans le massif des Corbières au sud de Carcassonne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Lairière est limitrophe de neuf autres communes.

Carte de la commune de Lairière et de ses proches communes.
Communes limitrophes de Lairière[1]
Labastide-en-Val,
Clermont-sur-Lauquet
Villetritouls Taurize
Caunette-sur-Lauquet Lairière Mayronnes
Bouisse Montjoi Vignevieille

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 1 308 hectares ; son altitude varie de 246 à 875 mètres[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 0 et 99, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de sept[3],[4].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la communauté de communes de la Région Lézignanaise, Corbières et Minervois (avant le 1er janvier 2013 à la suite de la mise en application de la réforme des collectivités territoriales, elle faisait partie de la communauté de communes du Massif de Mouthoumet) et du canton de Fabrezan (avant le redécoupage départemental de 2014, Lairière faisait partie de l'ex-canton de Mouthoumet).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 2014 Jean Bernadac[5]    
mars 2001 mars 2008 Claude Jouve    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2015, la commune comptait 47 habitants[Note 1], en augmentation de 4,44 % par rapport à 2010 (Aude : +2,94 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400 367 263 253 336 312 316 308 286
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
242 241 201 203 171 154 162 173 160
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
153 167 141 127 117 116 103 59 55
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
32 25 21 24 32 37 48 44 47
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture et l'élevage (AOC Pélardon) sont les principales ressources économique.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La chapelle Saint-Romain, située au nord du village, et jadis réputée guérir les enfants muets[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]