Mouthoumet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mouthoumet
Mouthoumet
Le village vu de l'ouest.
Blason de Mouthoumet
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Narbonne
Intercommunalité Communauté de communes de la Région Lézignanaise, Corbières et Minervois
Maire
Mandat
Christelle Hermand
2020-2026
Code postal 11330
Code commune 11260
Démographie
Gentilé Mouthoumetais
Population
municipale
106 hab. (2018 en diminution de 14,52 % par rapport à 2013)
Densité 7,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 57′ 39″ nord, 2° 31′ 39″ est
Altitude Min. 400 m
Max. 704 m
Superficie 13,73 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton des Corbières
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Mouthoumet
Géolocalisation sur la carte : Aude
Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Mouthoumet
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mouthoumet
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mouthoumet
Liens
Site web mouthoumet.fr

Mouthoumet Écouter (en occitan : Motomet) est une commune française, située dans le département de l'Aude en région Occitanie. En 2010, elle comptait 116 Mouthoumetais. La commune est située à cœur des Corbières sur l'ancienne route nationale 613 aujourd'hui route départementale. Le regroupement en village a eu lieu entre le XIe siècle et le XIIe siècle sur l'emplacement actuel des habitations. La commune est située sur le territoire de deux zones natura 2000, « vallée de l'Orbieu » et « Hautes-Corbières », elle est aussi traversée du nord au sud par le GR 36.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Mouthoumet est un village de l'Aude situé à vol d'oiseau à 46,3 km au sud-ouest de Narbonne, 41,8 km au nord-ouest de Perpignan, 112,3 km au sud-est de Toulouse et 31,9 km au sud-est de Carcassonne[1].

Six communes sont limitrophes :

Communes limitrophes de Mouthoumet[2]
Salza Vignevieille
(par un quadripoint)
Termes
Lanet Mouthoumet Laroque-de-Fa
Auriac

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Vue sur le sud des Corbières depuis le plateau de Mouthoumet.

Mouthoumet est située au cœur du Massif des Corbières sur le plateau de Mouthoumet. L'altitude de la commune varie de 400 m à 704 m pour une moyenne de 552 m[3], celle-ci est classée parmi les communes de montagne. La route d'accès par Laroque-de-Fa passe par le col des Fourches (540 m) pour atteindre le plateau.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de Rabichol prend sa source au sud de Mouthoumet et s'écoule vers l'est jusqu'à l'Orbieu qu'il rejoint sur la commune voisine de Lanet. Le ruisseau de Laval suit le même trajet un peu plus au nord. Enfin, le ruisseau de Caulière (6,5 km) coule vers le nord, il se jette dans le Sou de Laroque juste après les gorges du Termenet sur la commune de Termes. Autres ruisseaux : de Vignegairet, Fontvive, Pommiers, Tuilerie[4].

Climat[modifier | modifier le code]

Paramètres climatiques communaux sur la période 1971-2000

  • Moyenne annuelle de température : 12,6 °C
  • Nombre de jours avec une température inférieure à −5 °C : 1,6 j
  • Nombre de jours avec une température supérieure à 30 °C : 6,2 j
  • Amplitude thermique annuelle[Note 1] : 14,9 °C
  • Cumuls annuels de précipitation : 899 mm
  • Nombre de jours de précipitation en janvier : 9 j
  • Nombre de jours de précipitation en juillet : 4,6 j

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat méditerranéen altéré », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole[5]. En 2020, la commune ressort du type « climat méditerranéen » dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Pour ce type de climat, les hivers sont doux et les étés chauds, avec un ensoleillement important et des vents violents fréquents[6].

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent aux données mensuelles sur la normale 1971-2000[7]. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-contre[5].

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l'Énergie et du Climat[8] complétée par des études régionales[9] prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. La station météorologique de Météo-France installée sur la commune et mise en service en 1989 permet de connaître en continu l'évolution des indicateurs météorologiques. Le tableau détaillé pour la période 1981-2010 est présenté ci-après.

Statistiques 1981-2010 et records MOUTHOUMET (11) - alt : 538m, lat : 42°57'30"N, lon : 02°31'42"E
Statistiques établies sur la période 1989-2010 - Records établis sur la période du 01-10-1989 au 02-06-2021
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1,9 2,2 4,3 5,7 9,5 12,8 15 15,4 12,2 9,4 5,1 2,5 8
Température moyenne (°C) 5,1 5,8 8,4 10,1 14,1 17,9 20,6 20,8 17 13,2 8,4 5,6 12,3
Température maximale moyenne (°C) 8,4 9,4 12,4 14,4 18,8 23 26,2 26,3 21,8 17 11,7 8,8 16,6
Record de froid (°C)
date du record
−7,9
08.01.09
−10,8
08.02.12
−8,5
01.03.05
−2,6
14.04.1998
0
04.05.10
5
12.06.19
8,1
12.07.00
7,9
30.08.1993
4,5
29.09.1993
−1,4
23.10.1991
−8
22.11.1998
−7,6
15.12.1995
−10,8
2012
Record de chaleur (°C)
date du record
19,7
31.01.00
23,3
27.02.19
25,5
21.03.1990
27,7
09.04.11
32,4
30.05.01
37
21.06.03
35,3
30.07.06
38,3
13.08.03
34,2
03.09.16
29,2
02.10.11
24,5
11.11.15
21,5
18.12.1989
38,3
2003
Ensoleillement (h) 66,4 87,3 140,5 176,2 207 216,6 221,3 224,6 179,2 121,1 70,6 56,6 1 767,3
Précipitations (mm) 96,3 80,2 62,7 87,7 67,3 45,5 28,3 40,4 66,3 81,8 88,4 99,7 844,6
Source : « Fiche 11260002 », sur donneespubliques.meteofrance.fr, edité le : 06/06/2021 dans l'état de la base


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Le village est desservi par l'ancienne nationale 613 qui relie Narbonne à Ax-les-Thermes en traversant les Corbières puis le pays de Sault. La D 82 part vers le nord depuis Mouthoumet, cette route en cul-de-sac permet de rejoindre Salza.

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Réseau Natura 2000[modifier | modifier le code]

Le réseau Natura 2000 est un réseau écologique européen de sites naturels d'intérêt écologique élaboré à partir des directives habitats et oiseaux, constitué de zones spéciales de conservation (ZSC) et de zones de protection spéciale (ZPS)[Note 2]. Un site Natura 2000 a été défini sur la commune au titre de la directive habitats[11] :

et un au titre de la directive oiseaux[11] :

  • les « hautes Corbières », d'une superficie de 28 398 ha, accueillant une avifaune riche et diversifiée : rapaces tels que les Busards, l'Aigle Royal, le Circaète Jean-le-Blanc, qui trouvent sur place des conditions favorables à la nidification et à leur alimentation du fait de l'importance des milieux ouverts[13].

Zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique[modifier | modifier le code]

L’inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, essentiellement dans la perspective d’améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d’aide à la prise en compte de l’environnement dans l’aménagement du territoire. Deux ZNIEFF de type 1[Note 3] sont recensées sur la commune[14] : les « pelouses du col des Fourches » (114 ha)[15], et la « vallée du Sou à Termes » (751 ha), couvrant 3 communes du département[16] et deux ZNIEFF de type 2[Note 4],[14] :

  • les « Corbières centrales » (68 810 ha), couvrant 56 communes dont 54 dans l'Aude et 2 dans les Pyrénées-Orientales[17] ;
  • les « Corbières occidentales » (59 005 ha), couvrant 66 communes du département[18].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Mouthoumet est une commune rurale[Note 5],[19]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[20],[21]. La commune est en outre hors attraction des villes[22],[23].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (76,2 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (74,9 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (47,4 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (28,8 %), prairies (23,8 %)[24].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Logement[modifier | modifier le code]

En 2009, le nombre total de logements dans la commune était de 91[25].

Parmi ces logements 60,7 % étaient des résidences principales, 29,4 % des résidences secondaires et 9,8 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 87.8 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 10,2 % des appartements[26].

La proportion de résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 56,7 %[27].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les paysans du plateau de Mouthoumet se sont regroupés entre le XIe et le XIIe siècle pour se protéger. C’est à cette époque que Mouthoumet est passé sous la protection de la famille de Termes. Fortifié dès 1260, le bourg en a conservé la mémoire, notamment de discrets vestiges de remparts et un passage couvert. La seigneurie a été vendue par Olivier de Termes en 1263 au baron de Moux, Raymond d'Aban, et est restée dans cette famille jusque vers 1570 quand elle est passée par mariage dans celle de Chambert puis peu après chez les de Casamajour qui la tenaient au moment de la Révolution.

En 1573, durant les guerres de Rligion le village a été assiégé par les calvinistes[28].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Mouthoumet Blason
De vair, à une fasce fuselée d'or et d'azur.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Carte des arrondissements de l'Aude
Mairie de Mouthoumet.

Mouthoumet n' est plus le chef-lieu du canton de Mouthoumet et n’est plus le siège de la communauté de communes du Massif de Mouthoumet.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La commune comptant moins de 100 habitants au dernier recensement, le nombre de membres du conseil municipal est de neuf[29] et non pas de huit comme indiqué sur le site de la mairie[30].

Tendances politiques[modifier | modifier le code]

L'élection présidentielle de 2002 a amené Jacques Chirac et Lionel Jospin à égalité au premier tour (14 voix et 22.58 % chacun) devant Noël Mamère et Arlette Laguiller (6 voix et 9.68%) avant de voter à une écrasante majorité pour Jacques Chirac (56 voix contre 3 et 94.92 % contre 5.08 %) au second tour[31],[32].

L'élection présidentielle de 2007 ont amené en tête Ségolène Royal (22 voix et 32.14 %) devant Nicolas Sarkozy (19 voix et 26.03 %) et Jean-Marie Le Pen (9 voix et 12.33 %) avant de donner la majorité à Ségolène Royal (45 voix et 60.81 %) au second tour[33].

L'élection présidentielle de 2012 ont amené Jean-Luc Mélenchon en tête (27 voix et 37 %) devant François Hollande (21 voix et 28.77 %) et Marine Le Pen (14 voix et 19.18 %) avant de donner une large majorité à François Hollande (51 voix et 79.69 %) au second tour[34].

À l'image des villages des Corbières, Mouthoumet est une commune de gauche ayant des penchants pour les partis d'extrême gauche et d'extrême droite.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Cinq maires seulement se sont succédé depuis la Seconde Guerre mondiale :

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1966 Jean Gravère
1966 1971 Fernand Rousset
1971 2001 Roger Gravère PS
2001 2017 Jean-Marie Saunière PS
2017 En cours Christelle Hermand [Sans étiquette]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La zone natura 2000 vallée de l'Orbieu qui comprend toutes les communes qui ont sur l'Orbieu de sa source à son embouchure ainsi que la tête du bassin versant. L'altitude maximale est de 910 m et l'altitude minimale de 20 m. Cette zone fait partie de la directive habitats qui a pour rôle de limiter la réduction des habitats indispensables à la survie des espèces. On y trouve des écrevisses à pattes blanches, rosalies des Alpes, desman des Pyrénées mais aussi des loutres et des barbeaux méridionaux ainsi que quatre espèces de chauves-souris : grand murin, petit murin, grand rhinolophe, petit rhinolophe et rhinolophe euryale[35].

Laroque-de-Fa fait partie de la zone natura 2000 « Hautes-Corbières » s'étend de Dernacueillette à Espéraza d'est en ouest et jusqu'à Villebazy au nord couvrant ainsi toute la partie centrale du massif des Corbières. L'altitude varie de 220 m à 924 m. Cette zone fait partie de la directive oiseaux qui a pour but la conservation des oiseaux sauvages. On y trouve l'aigle royal, le circaète Jean-le-Blanc, le crave à bec rouge, le faucon pèlerin, le grand-duc d'Europe, le martin-pêcheur d'Europe, le milan royal ou encore le vautour fauve[36].

Jumelage et partenariats[modifier | modifier le code]

Au , Mouthoumet n'est jumelé avec aucune autre commune[37].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[38]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[39].

En 2018, la commune comptait 106 habitants[Note 6], en diminution de 14,52 % par rapport à 2013 (Aude : +2,17 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
253279311324380368348369349
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
397354341360314365350331296
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
265290255190192167168155149
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
12392711026586106121108
2018 - - - - - - - -
106--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[40] puis Insee à partir de 2006[41].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

École de Mouthoumet.

Mouthoumet est situé dans l'académie de Montpellier.

L'école maternelle et élémentaire du massif de Mouthoumet scolarise les enfants de tout le canton.

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 7 236 , ce qui plaçait Mouthoumet au 31 490e rang parmi les 31 525 communes de plus de 39 ménages en métropole[42].

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2009 la population de Mouthoumet se répartissait ainsi : 62 % d'actifs et 38 % d'inactifs dont 12.7 % de retraités et 5.1 % d'élèves, d'étudiants et de stagiaires non rémunérés[43].

Le taux de chômage était de 24.4 %[44].

Commerces et entreprises[modifier | modifier le code]

Au Mouthoumet comptait 28 établissements : huit dans l’agriculture-sylviculture-pêche, deux dans l'industrie, trois dans la construction, huit dans le commerce-transports-services divers et sept étaient relatifs au secteur administratif[45].

En 2011, une entreprise a été créée à Mouthoumet dans le domaine du commerce-transports-services divers[46].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Rue donnant sur le passage couvert et l'église.
Chapelle Saint-Anne.

GR36[modifier | modifier le code]

Le GR 36 passe à Mouthoumet, ce chemin de grande randonnée relie la Manche à la mer Méditerranée partant de Ouistreham et arrivant à Bourg-Madame. Il passe à Caen, Angoulême, Cahors et Carcassonne avant de croiser à plusieurs reprises le sentier cathare dans le sud des Corbières. Mouthoumet est situé entre Termes et Rouffiac-des-Corbières sur le tracé du GR.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. L'amplitude thermique annuelle mesure la différence entre la température moyenne de juillet et celle de janvier. Cette variable est généralement reconnue comme critère de discrimination entre climats océaniques et continentaux.
  2. Dans les sites Natura 2000, les États membres s'engagent à maintenir dans un état de conservation favorable les types d'habitats et d'espèces concernés, par le biais de mesures réglementaires, administratives ou contractuelles[10].
  3. Les ZNIEFF de type 1 sont des secteurs d’une superficie en général limitée, caractérisés par la présence d’espèces, d’association d’espèces ou de milieux rares, remarquables, ou caractéristiques du milieu du patrimoine naturel régional ou national.
  4. Les ZNIEFF de type 2 sont de grands ensembles naturels riches, ou peu modifiés, qui offrent des potentialités biologiques importantes.
  5. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  6. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  • Cartes

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Orthodromie », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le ).
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. « géoportail », sur portail des territoires et de citoyens (consulté le ).
  4. l'eau dans la commune: Mouthoumet
  5. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  6. « Le climat en France métropolitaine », sur http://www.meteofrance.fr/, (consulté le )
  7. « Définition d’une normale climatologique », sur http://www.meteofrance.fr/ (consulté le )
  8. « Le climat de la France au XXIe siècle - Volume 4 - Scénarios régionalisés : édition 2014 pour la métropole et les régions d’outre-mer », sur https://www.ecologie.gouv.fr/ (consulté le ).
  9. « Observatoire régional sur l'agriculture et le changement climatique (oracle) Occitanie », sur occitanie.chambre-agriculture.fr, (consulté le )
  10. Réseau européen Natura 2000, Ministère de la transition écologique et solidaire
  11. a et b « Liste des zones Natura 2000 de la commune de Mouthoumet », sur le site de l'Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  12. « site Natura 2000 FR9101489 - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  13. « site Natura 2000 FR9112028 - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  14. a et b « Liste des ZNIEFF de la commune de Mouthoumet », sur le site de l'Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  15. « ZNIEFF les « pelouses du col des Fourches » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  16. « ZNIEFF la « vallée du Sou à Termes » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  17. « ZNIEFF les « Corbières centrales » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  18. « ZNIEFF les « Corbières occidentales » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  19. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  20. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  21. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  22. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  23. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  24. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  25. LOG T1M - Évolution du nombre de logements par catégorie sur la fiche Insee de la commune, [lire en ligne].
  26. LOG T2 - Catégories et types de logements sur la fiche Insee de la commune, [lire en ligne].
  27. LOG T7 - Résidences principales selon le statut d'occupation sur la fiche Insee de la commune, [lire en ligne].
  28. « le village de Mouthoumet », sur le site de la mairie (consulté le ).
  29. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales
  30. « La mairie de Mouthoumet », sur le site de la mairie (consulté le ).
  31. « résultats du premier tour de l'élection présidentielle 2002 », sur le site du ministère de l'intérieur (consulté le ).
  32. « résultats du second tour de l'élection présidentielle 2002 », sur le site du ministère de l'intérieur (consulté le ).
  33. « résultats élection présidentielle 2007 », sur le site du ministère de l'intérieur (consulté le ).
  34. « résultats élection présidentielle 2012 », sur le site du ministère de l'intérieur (consulté le ).
  35. « PDF zone natura 2000 « vallée de l'Orbieu » », sur ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie (consulté le ).
  36. « zone natura 2000 « hautes-corbières » », sur ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie (consulté le ).
  37. Centre national de coopération au développement, Mouthoumet sur le site du cncd.
  38. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  39. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  40. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  41. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  42. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  43. EMP T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité sur la fiche Insee de la commune, [lire en ligne].
  44. EMP T4 - Chômage (au sens du recensement) des 15-64 ans sur la fiche Insee de la commune, [lire en ligne].
  45. CEN T1 - Établissements actifs par secteur d'activité au 31 décembre 2010 sur la fiche Insee de la commune, [lire en ligne].
  46. DEN T1 - Créations d'entreprises par secteur d'activité en 2011 sur la fiche Insee de la commune, [lire en ligne].