Cassagnes (Pyrénées-Orientales)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cassagnes.
Cassagnes
Image illustrative de l'article Cassagnes (Pyrénées-Orientales)
Blason de Cassagnes
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Perpignan
Canton La Vallée de l'Agly
Intercommunalité Perpignan Méditerranée Métropole
Maire
Mandat
Francis Izart
2014-2020
Code postal 66720
Code commune 66042
Démographie
Gentilé Cassagnols
Population
municipale
260 hab. (2014)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 44′ 28″ nord, 2° 36′ 44″ est
Altitude Min. 120 m
Max. 540 m
Superficie 15,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Orientales
City locator 14.svg
Cassagnes

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Orientales
City locator 14.svg
Cassagnes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cassagnes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cassagnes

Cassagnes est une commune française située dans le département des Pyrénées-Orientales, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Cassagnols.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Cassagnes se situe dans le canton de la Vallée de l'Agly et dans l'arrondissement de Perpignan, dans la région naturelle du Fenouillèdes, au nord de Bélesta et au sud-ouest de Latour-de-France[1].

Situation de Cassagnes.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Cassagnes[1]
Rasiguères Planèzes Latour-de-France
Caramany Cassagnes[1] Montner
(sur 50 m)
Bélesta

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est classée en zone de sismicité 3, correspondant à une sismicité modérée[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Cassagnes abrite le barrage sur l'Agly, fleuve côtier bordant la commune.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, le nom de la commune est Cassanhas[réf. nécessaire]. Le toponyme Cassagnes est à l'origine issu du gaulois cassanos, signifiant chêne[3].

On rencontre le nom de Cassagnes-la-Frontière en 1720[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Canton[modifier | modifier le code]

Dès 1790, la commune de Cassagnes est incluse dans le canton de La Tour (devenu plus tard Latour-de-France) et ne le quitte plus par la suite[4].

À compter des élections départementales de 2015, la commune est incluse dans le nouveau canton de la Vallée de l'Agly.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[5]
Période Identité Étiquette Qualité
1791 1791 Étienne Giran    
7 janvier 1792 1er septembre 1792 Joseph Delonca    
24 mars 1793 24 juin 1795 Paul Sire    
24 novembre 1795 6 avril 1796 François Masse    
17 avril 1796 12 mars 1797 Étienne Giran    
30 mars 1797 30 mars 1799 Jérôme Pelissier    
30 mars 1799 16 mai 1800 François Izard    
15 juillet 1800 septembre 1804 Joseph Delonca    
5 octobre 1804 février 1808 François Izard    
21 février 1808 avril 1813 Louis Dabat    
15 février 1813 mars 1815 Ignace Boixo    
1815 1815 Pierre Trousseu    
12 juin 1815 15 juin 1821 Ignace Boixo    
8 juin 1821 juin 1825 Paul Crabie    
3 juillet 1825 1830 Ignace Boixo    
3 septembre 1830 1832 Jean Barraut    
8 août 1832 juillet 1833 Paul Crabie    
36 juillet 1833 1837 Joseph Vezian    
20 septembre 1837 3 avril 1838 Paul Crabie    
20 juillet 1838 27 juillet 1838 Louis Dabat    
29 octobre 1838 octobre 1844 Ignace de Boixo    
13 décembre 1844 1848 Antoine Crabie    
27 mars 1848 mai 1864 Joseph Crabie    
20 septembre 1864 novembre 1862 Antoine Crabie    
20 novembre 1862 21 août 1865 Jean Dabat    
14 septembre 1865 janvier 1867 Paul Sire    
11 février 1867 20 septembre 1870 François Montegut    
27 septembre 1870 7 avril 1871 Félix Barraut    
8 mai 1871 14 février 1874 Baptiste Barraut    
février 1874 mai 1876 Joseph Pelissier    
16 mai 1876 8 novembre 1876 Baptiste Barraut    
19 novembre 1876 19 février 1878 Joseph Crabie    
1878 1878 Jacques Boyer    
24 mars 1878 9 septembre 1879 Joseph Crabie    
7 décembre 1879 17 novembre 1882 Antoine Masse    
19 novembre 1882 1892 Jean Dabat    
1892 1896 Pierre Trousseu    
1896 1919 Baptiste Trousseu    
1919 1925 Jean Crabie    
1925 septembre 1926 Joseph Ferrier    
1926 1929 Irénée Trousseu    
1929 1941 Amédée Barraut    
18 décembre 1941 14 juin 1942 Irénée Trousseu    
27 juillet 1942 5 août 1944 Jean Salvat    
10 octobre 1944 mai 1945 Marcel Masse    
1945 1965 Charles Trousseu    
1965 1971 Émile Benezet    
1971 1991 Henri Duchand    
1991 mars 2014 Claude Alibert[6]    
mars 2014 en cours Francis Izart[7]    

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie ancienne[modifier | modifier le code]

La population est exprimée en nombre de feux (f) ou d'habitants (H).

Évolution de la population
1693 1709 1720 1774 1788 1789 1790
30 f 40 f 40 f 70 f 180 H 63 f 230 H
(Sources : Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9))

Démographie contemporaine[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 260 habitants, en augmentation de 1,17 % par rapport à 2009 (Pyrénées-Orientales : 4,38 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
309 277 377 340 349 312 352 356 365
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
375 374 387 405 418 419 376 402 370
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
387 433 424 402 346 357 359 324 312
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
288 267 203 188 179 199 228 256 260
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[12] 1975[12] 1982[12] 1990[12] 1999[12] 2006[13] 2009[14] 2013[15]
Rang de la commune dans le département 135 131 134 143 144 138 133 133
Nombre de communes du département 232 217 220 225 226 226 226 226

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête patronale : 15 août[16] ;
  • Fête communale : 5 septembre[16] ;
  • Fête locale : 12 août.

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 19 128 €[17].

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de Cuxous

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Cassagnes Blason De sable à trois bandes d'or et un chef du même.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte IGN sous Géoportail
  2. BRGM, « Didacticiel de la règlementation parasismique > Département : 66 > Commune : CASSAGNES - Le Plan Séisme », sur www.planseisme.fr (consulté le 5 octobre 2016)
  3. Henriette Walter, l'aventure des mots français venus d'ailleurs, page 44
  4. a et b Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9)
  5. Liste des maires sur MairesGenWeb
  6. Préfecture des Pyrénées-Orientales, Liste des maires élus en 2008, consultée le 22 juillet 2010
  7. « Maires », sur le site de la Préfecture du département des Pyrénées-Orientales (consulté le 20 avril 2014).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. a, b, c, d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  13. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  14. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  15. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  16. a et b Michel de La Torre, Pyrénées-Orientales : Le guide complet de ses 224 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5066-7)
  17. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er février 2013).
  18. Notice no PA66000002, base Mérimée, ministère français de la Culture