Sallèles-d'Aude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sallèles-d'Aude
Sallèles-d'Aude
L'église paroissiale
en 2010.
Blason de Sallèles-d'Aude
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Narbonne
Canton Sud-Minervois
(bureau centralisateur)
Intercommunalité Le Grand Narbonne
Maire
Mandat
Yves Bastie
2014-2020
Code postal 11590
Code commune 11369
Démographie
Gentilé Sallelois
Population
municipale
2 877 hab. (2016 en augmentation de 5,69 % par rapport à 2011)
Densité 229 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 15′ 36″ nord, 2° 56′ 48″ est
Altitude 18 m
Min. 8 m
Max. 46 m
Superficie 12,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : région Occitanie

Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 14.svg
Sallèles-d'Aude

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Sallèles-d'Aude

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sallèles-d'Aude

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sallèles-d'Aude
Liens
Site web sallelesdaude.fr

Sallèles-d'Aude est une commune française située dans le département de l'Aude en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le nord du parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée à la confluence de la Cesse avec l'Aude, traversée par le canal de Jonction et le Canal du Midi.

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de sept autres communes :

Communes limitrophes de Sallèles-d'Aude[1]
Mirepeisset Argeliers Ouveillan
Ginestas Sallèles-d'Aude Cuxac-d'Aude
Saint-Marcel-sur-Aude Moussan
Carte de la commune de Sallèles-d'Aude et des proches communes.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Aude, La Cesse, le Ruisseau des Conillières... ainsi que le canal du Midi sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune.

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Le Somail est un hameau en partie sur la commune.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la ligne 20 des Autobus de Narbonne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Commune mentionnée en 924[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

L'atelier de poterie antique de Sallèles-d'Aude a fonctionné du Ier au IIIe siècle[2],[n 1]. Les fouilles ont commencé en 1976. En 1985 la première tombe y est découverte, d'autres apparaissent l'année suivante et encore en 1987[3].
Le site couvre 3 ha[2]. Il fournit d'abord principalement céramiques communes (vaisselle et autres objets de maison, notamment des lampes (à huile)[4], et des matériaux de construction, principalement des tuiles[3]. On y trouve des céramiques campaniennes, arrétines, gauloises...[5]. La période finale voit des céramiques sigillées, claires et africaines ; et un seul fragment de DSP[n 2],[5]. Mais bien avant l'abandon du site, l'atelier commence à produire les amphores à vin dont la quantité étonnante a inspiré le nom du musée attenant. C'est cette nouvelle production qui amène les potiers à construire des fours gigantesques pour l'époque[3].

Au domaine de la Fondelon dans l'est de la commune, une pierre enchâssée dans le mur de clôture porte une inscription laissant penser qu'elle pourrait marquer l'existence d'un pagus local[6].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Temps modernes[modifier | modifier le code]

Révolution française et Empire[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 2001 Claude Maraval Divers Gauche  
mars 2001 En cours
(au 30 avril 2014)
Yves Bastie LREM  
  • 1960-1989 Marcel MAUREL,ps.
  • 1944-1960 Jean CLAVEL, s.f.i.o..
  • 1931-1944 Pierre MARAVAL.
  • 1929-1931 Louis MAS.
  • 1898-1929 ARMET.
  • 1885-1898 DELPRAT.
  • 1880-1885 DUPONT.
  • 1878-1880 DELLONG.
  • 1876-1878 JUTGE.
  • 1867-1878 MESTRE.
  • 1859-1867 LAFFONT.
  • 1848-1859 Maurice CAUDIèRE.
  • 1843-1848 CAZANOU.
  • 1835-1843 DESPEYROUX.
  • 1831-1835 SOMADIEU.
  • 1825-1831 Xavier De La TAULE.
  • 1806-1824 Hercule BONET De SALLèLES.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8]. En 2016, la commune comptait 2 877 habitants[Note 1], en augmentation de 5,69 % par rapport à 2011 (Aude : +2,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6206877649509081 0211 1121 1831 224
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2591 3391 5961 7531 9072 4352 1682 4492 263
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 3142 0491 9291 9881 8881 8941 8051 5631 610
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 6341 8011 8791 8421 6591 8352 0632 4662 828
2016 - - - - - - - -
2 877--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête de la saint Roch
  • Marché des Potiers
  • Festival Eau, Terre et Vin
  • Festival des Rencontres de Cornemuses NA BODEGA
  • Marché de la Cousette

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une zone industrielle la ZIA de Truilhas

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • René Iché (1897-1954), sculpteur, né dans la commune.
  • Pierre Bastié (1925-2013), homme politique, né dans la commune
  • Jacques Lepatey (1929), ancien joueur français de rugby à XV
  • Roger Bastié (1932-2019), ancien joueur et entraîneur français de rugby à XV, né dans la commune.
  • Franck Tournaire (1972), joueur de rugby à XV international

Héraldique[modifier | modifier le code]

Sallèles-d'Aude

Son blasonnement est : Écartelé, au premier d'azur à un chevron d'or accompagné de trois roses d'argent, au second de gueules à une croix cléchée, vidée et pommetée de douze pièces d'or, au troisième d'argent au lion de gueules, au quatrième tiercé en fasce : au premier d'or à un lion naissant de sable, armé et lampassé de gueules, au second d'or à trois trèfles de sinople, au troisième de gueules à une bande d'or.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour plus de documentation sur le site antique, voir « Sallèles-d'Aube poteries », sur scholar.google.com (consulté le 30 mai 2019).
  2. DSP : « dérivés de sigillées paléochrétiennes », terme introduit par J. et Y. Rigoir en 1977.
  • Notes du la démographie
  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. a et b [Laubenheimer 2001] Fanette Laubenheimer, « L'atelier de Sallèles-d'Aude et son évolution dans le temps » (Colloque des 27-28 septembre 1996 (Sallèles-d'Aude)), Collection de l'Institut des Sciences et Techniques de l'Antiquité, no 760 « 20 ans de recherches à Sallèles-d'Aude »,‎ , p. 11-24 (lire en ligne [sur persee], consulté le 29 mai 2019).
  3. a b et c [Duday et al. 1995] Henry Duday, Fanette Laubenheimer et Anne-Marie Tillier, « Sallèles-d'Aude: nouveau-nés et nourrissons gallo-romains » (série “Amphores 3”), Centre de recherches d'histoire ancienne, Annales littéraires de l'université de Besançon, vol. 144,‎ (lire en ligne [sur books.google.fr], consulté le 30 mai 2019).
  4. Laubenheimer 2001, p. 14.
  5. a et b Laubenheimer 2001, p. 15.
  6. [Laubenheimer et Tarpin 1993] Fanette Laubenheimer-Leenhardt et Michel Tarpin, « Un pagus à Sallèles-d'Aude ? Essai sur les pagi de Narbonnaise », Revue archéologique de Narbonnaise, no 26,‎ , p. 259-276 (lire en ligne [sur persee], consulté le 1er juin 2019).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.