Sœurs de l'Ange Gardien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Sœurs des Saints Anges gardiens.

Sœurs de l'Ange Gardien
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale 10 mai 1895
par Léon XIII
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
But enseignement, soins des malades
Structure et histoire
Fondation 3 décembre 1839
Quillan
Fondateur Louis-Antoine Ormières
Abréviation S.A.C
Site web (es) site officiel
Liste des ordres religieux

Les sœurs de l'Ange Gardien (en latin : Sororum ab Angelo Custode) sont une congrégation religieuse féminine enseignante et hospitalière de droit pontifical.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1833, Louis-Antoine Ormières, curé de Quillan ouvre une école et demande à Gabriel Deshayes de lui envoyer une communauté de sœurs de l'Instruction Chrétienne de Saint-Gildas-des-Bois mais la demande ne peut être accordée immédiatement.

Le 3 décembre 1839, avec le consentement du Père Deshayes, Julienne-Marie Lavrilloux en religion Mère Saint-Pascal ainsi que deux compagnes quittent les religieuses de l'instruction chrétienne et partent pour Quillan.

Au départ, la communauté de Quillan est une filiale de l'institut de Saint-Gildas-des-Bois mais elle est reconnue comme congrégation autonome par Napoléon III par décret du 11 décembre 1852 ; en 1859 la maison-mère est transférée à Montauban.

Les sœurs se propagent rapidement dans tout le Sud de la France et prennent en charge des écoles et des jardins d'enfants. En 1861, elles fondent leur première mission en Équateur, et en 1863, atteignent le Royaume de Dahomey avec la société des missions africaines. Lorsque les lois anticongrégationistes expulsent les religieuses, les sœurs déménagent en Espagne où elles sont présentes depuis 1864, elles y établissent la maison générale en 1922.

La congrégation reçoit le décret de louange le 10 mai 1895 et l'approbation finale par le Saint-Siège le 27 août 1902 ; leurs constitutions sont approuvées provisoirement le 18 décembre 1934 et définitivement le 11 mai 1942.

Activités et diffusion[modifier | modifier le code]

Les religieuses se consacrent à l'éducation de la jeunesse et aux soins des malades dans les hôpitaux et à domicile.

Elles sont présentes en :

La maison généralice est à Madrid.

À la fin 2008 la congrégation comptait 523 religieuses dans 90 maisons.

Notes et références[modifier | modifier le code]