Émilie Dequenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Émilie Dequenne
Description de cette image, également commentée ci-après

En 2012, à l'avant-première du long métrage À perdre la raison.

Naissance (35 ans)
Belœil, (Hainaut, Belgique)
Nationalité Drapeau de la Belgique Belge
Profession Actrice
Films notables Chez nous,
Rosetta,
Le Pacte des loups,
Oui, mais...,
L'Équipier,
A perdre la raison,
Pas son genre

Émilie Dequenne est une actrice belge née le à Belœil.

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

En 1989, elle intègre l'académie de Musique de Baudour et suit des cours de diction et de déclamation. En 1993, à l'âge de douze ans, elle prend en plus les cours de l'atelier théâtral de l'académie, et rejoint aussi la troupe de théâtre amateur « La relève » de Ladeuze. Elle termine ses humanités en 1998. Elle décroche son tout premier rôle à 17 ans dans Rosetta des frères Dardenne qui lui vaut le Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes 1999[1].

En 2001, on la retrouve dans Le Pacte des loups de Christophe Gans, aux côtés de Vincent Cassel, Samuel Le Bihan ou encore Jean Yanne. Elle remporte le Prix de l'espoir féminin au Festival du film de Cabourg la même année.

En 2002, elle inspire une chanson au groupe belge Sttellla : En week-end avec Émilie Dequenne[2].

En 2008, elle fait partie du jury du 49e Festival international du film de Thessalonique, avec notamment Diablo Cody, sous la présidence de Michael Ondaatje.

Lors du Festival de Cannes 2012, elle gagne le prix d'interprétation féminine dans la catégorie « Un certain regard » pour son rôle dans À perdre la raison, film de Joachim Lafosse relatant le drame d'une femme qui tue ses quatre enfants[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle donne naissance en Belgique, en juillet 2002, à son premier enfant, Milla, dont le père est son compagnon de 1999 à 2005, Alexandre Savarese[4].

Depuis 2008, elle vit en couple avec l'acteur français Michel Ferracci qu'elle épouse[5] le à la mairie de Paris 10e.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Émilie Dequenne en 2007 pour la pièce de théâtre Mademoiselle Julie.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Émilie Dequenne photographiée en 2009 par le studio Harcourt.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Palmarès du Festival de Cannes 1999 », sur le site officiel du Festival.
  2. « Avec Armelle et Emilie Dequenne », La Dernière Heure, (consulté le 22 mars 2015).
  3. « Émilie Dequenne récompensée à Cannes pour son rôle dans À perdre la raison », RTBF, (consulté le 27 mai 2012).
  4. Perrine Sabbat, « Emilie Dequenne: un style simple - Gala », sur Gala.fr, (consulté le 23 novembre 2016).
  5. Coralie Vincent, « Emilie Dequenne s'est mariée ! », sur closermag.fr, (consulté le 28 octobre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :