Emily Beecham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beecham.
Emily Beecham
Description de cette image, également commentée ci-après
Emily Beecham en 2017.
Naissance (35 ans)
Manchester (Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau : Angleterre Anglaise
Drapeau : États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Little Joe
Séries notables Into the Badlands

Emily Beecham, née le à Manchester, est une actrice anglo-américaine.

Elle est surtout connue pour son rôle dans le film Little Joe de Jessica Hausner où elle remporte le prix d'interprétation féminine au festival de Cannes 2019, ainsi que dans la série télévisée Into the Badlands.

Biographie[modifier | modifier le code]

1984-2006 - Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Emily Beecham est née à Manchester, au Royaume-Uni, d'un père anglais et d'une mère américaine, originaire de l'Arizona. En 2003, alors âgée de 18 ans, elle entre à la London Academy of Music and Dramatic Art (LAMDA), en français « Académie de musique et d'art dramatique de Londres », dont elle sort diplômée trois ans plus tard.

En 2006, alors qu'elle n'a pas achevé sa formation à la LAMDA, elle accepte un premier rôle dans le thriller Bon Voyage, écrit par Oliver Brown et réalisé par John Fawcett[1] : un couple, interprété par Ben Miles et Rachael Blake, emmènent leurs deux enfants en vacances dans un camping en France et réalisent qu'ils sont espionnés par un autre couple, joué par Fay Ripley et Daniel Ryan. Le film remporte la Nymphe d'or de la meilleure mini-série lors du Festival de télévision de Monte-Carlo en juin 2007[2].

2007-2016 - Reconnaissance nationale[modifier | modifier le code]

Au milieu de l'année 2007, elle est choisie par la réalisatrice britannique Jan Dunn pour le rôle principal de son film indépendant : The Calling. Elle interprète la jeune Joanna qui décide, contre l'avis de sa famille et de ses amis, d'entrer dans l'ordre cloîtré des bénédictines. Elle reçoit pour ce rôle le prix de la meilleure actrice au Festival du film indépendant de Londres, ainsi que le prix du meilleur espoir au Festival du film international d’Édimbourg en 2009, présenté par Sean Connery.

Cette même année, Emily Beecham joue pour la première fois sur une scène de théâtre professionnelle, dans la pièce How To Curse de Ian McHugh, mise en scène par Josie Rourke au théâtre Bush, situé dans le quartier Shepherd's Bush à Londres.

Elle apparaît, au fil des années, dans plusieurs séries télévisées : Miss Marple, Tess of The D'Urbervilles, and The Street. Elle est répertoriée comme l'un des 55 « visages du futur » par le magazine Nylon, dans un numéro consacré au « Jeune Hollywood ».

En 2013, elle joue Caro Allingham dans The Village, série télévisée anglaise créée par Peter Moffat.

2017 - Reconnaissance internationale[modifier | modifier le code]

En 2017, elle interprète Daphné dans le film homonyme de Peter Mackie Burns, rôle pour lequel elle obtient non seulement une nomination dans la catégorie "meilleure actrice" aux British Independant Film Awards, mais également une reconnaissance internationale[3]. Elle joue une jeune femme cynique qui voit sa carapace voler en éclat lorsqu’elle est témoin d’une agression violente dans une épicerie : « Elle s’est créée un monde superficiel qui la protège, explique Emily Beecham à Caroline Vié dans 20 Minutes. Elle fait partie de ces gens qui refusent de s’engager. Elle prend très mal l’idée d’avoir été traumatisée par cette scène alors qu’elle se veut indifférente à tout. [...] Je me retrouve dans certains côtés de Daphné, car nous sommes de la même génération, mais je ne crois pas que je réagirais comme elle[4]. »

Si Hélène Lisle n'évoque pas un film inoubliable dans Femme actuelle, elle mentionne néanmoins la performance de la jeune actrice âgée alors de 32 ans : « Daphné est un joli film sans prétention sur un bout de vie de cette rousse incendiaire. Un bout de vie sans romance ni violons. Emily Beecham (retenez bien son nom !) est aussi touchante que son personnage, auquel on a toutefois du mal à s’identifier[5]. »

Anouk Féral loue également les talents de la comédienne dans le magazine spécialisé Première : « Emily Beecham, la nouvelle petite Anglaise que l’on va adorer. Rousse incandescente au visage de camé pâle, Emily Beecham contourne son propre classicisme esthétique. Elle insuffle à Daphné sa grâce mais aussi une rudesse et un bagout qui corsent habilement sa plastique évanescente[6]. »

Elle joue actuellement dans la série dramatique d'action/arts martiaux AMC: Into the Badlands dans le rôle de la Veuve (The Widow).

En 2019, elle reçoit le prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes pour son rôle dans Little Joe[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • 2017 : meilleure actrice pour Daphne au British Independent Film Award

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Casting du film "Bon Voyage" », sur Allociné (consulté le 28 mai 2018)
  2. « Festival de Télévision de Monte-Carlo 2007 », sur Comme au cinéma (consulté le 28 mai 2018)
  3. Dominique Widemann, « Cinéma. La vie à Londres par ses passerelles », sur L'Humanité, (consulté le 29 mai 2018)
  4. Caroline Vié, « VIDEO. «Daphné» rend fou d'Emily Beecham, rousse et volcanique actrice britannique », sur 20Minutes, (consulté le 28 mai 2018)
  5. « On a vu pour vous : "Daphné", avec Emily Beecham », sur Femme actuelle, (consulté le 28 mai 2018)
  6. Anouk Féral, « Les films au cinéma cette semaine », sur Première, (consulté le 29 mai 2018)
  7. Thomas Sotinel, « Festival de Cannes 2019 : la Palme d’or revient à « Parasite », le Grand Prix à « Atlantique » », sur Le Monde, (consulté le 26 mai 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]