Our Town

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

42° 40′ 00″ N 70° 37′ 00″ O / 42.6667, -70.6167

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Our Town (homonymie).

Our Town est une pièce de théâtre en trois actes, écrite par le dramaturge américain Thornton Wilder en 1938. Elle a reçu le prix Pulitzer.

Résumé[modifier | modifier le code]

La pièce prend place dans la petite communauté fictive de Grover's Corners, créée d'après les petits villages du New Hampshire dans la région du Mont Monadnock : Jaffrey, Peterborough, Dublin, et autres.

En utilisant des dispositifs meta-théâtraux, la pièce est présentée dans un théâtre des années 1930. À travers les actions du Stage Manager, la ville de Grover's Corners est créée pour l'auditoire et les scènes de son histoire entre les années 1901 et 1913. Wilder, dans les années 1930, a vécu dans la colonie MacDowell de Peterborough au cours du mois de juin 1937, l'un des endroits où Wilder a travaillé à sa pièce.

Personnages[modifier | modifier le code]

Personnages principaux
  • Le Régisseur
  • Mrs. Martha Webb
  • M.. Charles Webb
  • George Gibbs
  • Emily Webb
  • Mrs. Julia Gibbs
  • Dr. Frank F. Gibbs
  • Simon Stimson
Personnages secondaires
  • Joe Crowell
  • Howard Newsome
  • Rebecca Gibbs
  • Wally Webb
  • Professeur Willard
  • Une femme dans l'Auditorium
  • Un homme dans l'Auditorium
  • Une autre femme dans l'Auditorium
  • Sid Crowell
  • Mrs. Soames
  • Gendarme Warren
  • Trois joueurs de baseball
  • Joe Stoddard
  • Sam Craig
  • L'homme mort
  • La femme morte
  • M.. Carter
  • Fermier McCarthy

Contexte[modifier | modifier le code]

Dans toute la pièce, le régisseur conduit l'histoire comme écrite, répond aux questions de l'assistance, décrivant les endroits et faisant des observations au sujet du monde qu'il crée pour l'assistance. Cet « homme de la situation » joue également quelques rôles différents (un prêcheur, le propriétaire d'un magasin de soda, une dame âgée).

Acte I : vie quotidienne[modifier | modifier le code]

La pièce commence par le régisseur qui fournit une description de la ville. Après les scènes dans les maisons Gibbs et Webb, les deux familles préparent leurs enfants pour l'école. Le régisseur guide alors l’assistance dans la vie de la ville durant une journée. Le professeur Willard, un historien local et M. Webb, le rédacteur du journal de Grover's Corners, parlent également de la ville. Après une scène dans l'église, Mme Webb, Mme Gibbs, et Mme Soames discutent de Simon Stimson. Stimson est l'organiste de l'église qui a une réputation d’ivrogne. En raison de sa nature non conforme, il est souvent le sujet de discussion de la ville. Bien qu’ayant un rôle relativement petit, Stimson est la voix de Wilder pour certaines de ses pensées les plus foncées sur l'humanité. L'acte inclut également une scène dans laquelle George et Emily discutent de l'école, et l'accord d’Emily d'aider George avec ses devoirs annonce une future relation. Également, la jeune sœur de George, Rebecca, parle de la lune et de la façon dont il pourrait devenir plus proche, montrant que Rebecca est une fille vraiment curieuse. Le sujet abordé sur la vie quotidienne dans tout cet acte stéréotype permet de voir la famille américaine typique.

Acte II : amour et Mariage[modifier | modifier le code]

Trois ans passent et George et Emily annoncent leurs plans de mariage. La journée est remplie d’évènements, finissant avec la visite de George à la maison familiale des Webb. Là, il rencontre M. Webb, qui dit à George une devise de son propre père pour le conseiller : de traiter son épouse comme sa propriété et de ne jamais la respecter. M. Webb continue et lui dit qu'il a fait l'exact contraire de la devise de son père et qu’il a été heureux depuis. M. Webb conclut en disant à George de ne jamais tenir compte du conseil de n'importe qui est de cette nature. Ici, le régisseur interrompt la scène et fait un bond dans le passé, pour voir comment Georges et Emily ont su qu'ils étaient fait l'un pour l'autre. Autour d'une crème glacée, Emily attaque George sur sa fierté et ils discutent du futur et leur amour l'un pour l'autre. Retour dans le présent, le mariage suit, où George, dans un élan de nervosité, dit à sa mère qu'il n'est pas prêt à se marier. Emily, aussi, parle à son père de son inquiétude au sujet du mariage. Cependant, ils se remettent de leur nervosité passagère et George et Emily vont sur l’autel où ils sont mariés par le prêtre (joué par le régisseur).

Acte III : la mort[modifier | modifier le code]

C’est à la fin de l’histoire où les tragédies commencent à se produire. Emily meurt tout en donnant naissance à son deuxième enfant, qui, lui, survit. Après l’enterrement d’Emily, le fantôme d'Emily retrouve les morts du village, dont Mme Gibbs et Simon Stinson, et apprend qu'il est possible de revivre une journée de sa vie auprès des vivants. Les morts lui déconseillent, mais elle s'obstine. Elle retourne à son 12e anniversaire et réalise comment la vie devrait être vécue, minute après minute. Déçue, elle revient alors dans sa tombe. Le régisseur clos la pièce.

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses
  • 1938 Prix Pulitzer pour une œuvre dramatique