Chus Lampreave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chus Lampreave
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
Almería, (Espagne)
Nom de naissance
María Jesús Lampreave Pérez
Nationalité
Activités
Période d'activité
Autres informations
Distinctions

María Jesús Lampreave Pérez, dite Chus Lampreave, est une actrice espagnole née à Madrid le et morte à Almería le . Elle est internationalement connue pour ses rôles dans les films de Pedro Almodóvar.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chus Lampreave naît à Madrid le .

Elle prévoyait d'être peintre et a étudié à la Real Academia de Bellas Artes de San Fernando[1], À la fin de ses études, elle travaille à Madrid pour la maison d'édition Aguilar, illustrant des livres de contes pour enfants[2].

Bien qu'elle n'ait jamais eu de vocation d'actrice, elle était l'une des plus reconnues et appréciées du cinéma espagnol, spécialiste des rôles d'actrice secondaire. L’actrice tient ses premiers rôles au cinéma dès le début des années 1960, par exemple dans La Petite voiture de Marco Ferreri. Pendant les vingt ans suivants, elle joue seulement sporadiquement dans des films comme Mi querida señorita de Jaime de Armiñán, sorti en 1972, Le Bourreau et La Carabine nationale de Luis Garcia Berlanga[3].

Elle commence sa carrière d'actrice en 1958, mais est surtout connue auprès du public international pour ses rôles dans de nombreux films de Pedro Almodóvar[1], dans lesquels elle campe des vieilles dames (une concierge, une grand-mère) évoluant avec le plus parfait naturel dans un monde fou où se croisent drogués, homosexuels, dépressifs...

Elle gagne le prix d’interprétation féminine attribué au Festival de Cannes en 2006 à toutes les actrices de Volver[3].

Elle épouse Eusebio Moreno de los Ríos décédé le 2 juillet 2015). Ils ont eu deux enfants : Diego et Laura (née en 1963 et décédés en novembre 1996 à l'âge de 33 ans des suites d'une grave maladie)[2],[4].

Elle meurt à Almería le [1].  Elle participe à plus de soixante-dix films et de nombreuses œuvres à la télévision, collaborant avec les réalisateurs les plus importants du pays. C’est que pour tous les admirateurs d’Almodovar, Chus Lampreave était plus qu’une actrice : une sorte de mascotte, de porte-bonheur, presque une égérie[5].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Nomination au Prix Goya de la meilleure actrice dans un second rôle pour El Año de las luces
  • 1989 : Nomination au Prix Goya de la meilleure actrice dans un second rôle pour Espérame en el cielo
  • 1990 : Nomination au Prix Goya de la meilleure actrice dans un second rôle pour Bajarse al moro
  • 1996 : Nomination au Prix Goya de la meilleure actrice dans un second rôle pour La Fleur de mon secret
  • 2013 : Nomination au Prix Goya de la meilleure actrice dans un second rôle pour El artista y la modelo :) :]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Chus Lampreave. Cinéma .Biographie et œuvres sur Spain is Culture. », sur www.spainisculture.com (consulté le )
  2. a et b « Biografía: María Jesús (Chus) LAMPREAVE PÉREZ », sur www.dipalme.org (consulté le )
  3. a et b Tobias Dunschen, « Décès de l'actrice Chus Lampreave », sur Critique Film, (consulté le )
  4. (es) Jose Madrid, « Cinco años sin Chus Lampreave: la trágica pérdida tras la sonrisa de una gran cómica », sur vanitatis.elconfidencial.com, (consulté le )
  5. « Mort de Chus Lampreave, "égérie" almodovarienne », sur Les Inrocks (consulté le )
  6. (es) « Relación de premiados del año 2000 », sur Ministère de la Culture, (consulté le ) [PDF].

Liens externes[modifier | modifier le code]