Grolet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

le Grolet
(le ruisseau de Grolet)
Illustration
Le Grolet en limites de Saint-Laurent des-Hommes et Saint-Martin-l'Astier.
Caractéristiques
Longueur 14,3 km [1]
Bassin 47 km2 [1]
Bassin collecteur Dordogne
Débit moyen ?
Nombre de Strahler 3
Régime pluvial
Cours
Source Mautra
· Localisation Saint-André-de-Double
· Altitude 112 m
· Coordonnées 45° 07′ 34″ N, 0° 19′ 29″ E
Confluence l'Isle
· Localisation Saint-Laurent-des-Hommes et Saint-Martin-l'Astier
· Altitude 40 m
· Coordonnées 45° 02′ 23″ N, 0° 17′ 57″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche le ruisseau de la Boulbène, la Mouline
· Rive droite le Gravard
Pays traversés Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux

Sources : SANDRE:« P6560500 », Géoportail

Le Grolet, ou ruisseau de Grolet, est un ruisseau français du département de la Dordogne, en région Nouvelle Aquitaine, affluent de rive droite de l'Isle et sous-affluent de la Dordogne.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Pour l'IGN (carte de randonnée 1735 E) comme pour le Sandre, ce ruisseau se nomme le Grolet ; sur le répertoire numérique des archives départementales de la Dordogne listant les moulins, c’est le ruisseau de Grolet : « Saint-Laurent-des-Hommes : Moulin du Bost sur le ruisseau de Grolet »[2].

Au XIXe siècle, le cours d'eau porte le nom de Graule[3].

Son origine est incertaine, pouvant dériver de l'occitan graulha signifiant grenouille ou d'un mot prélatin °grava correspondant au gravier[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Grolet en crue entre Saint-Laurent des-Hommes et Saint-Martin-l'Astier.

Le Grolet prend sa source à 112 mètres d'altitude dans la forêt de la Double dans le sud de la commune de Saint-André-de-Double, au lieu-dit Mautra.

Il reçoit en rive droite le Gravard puis en rive gauche le ruisseau de la Boulbène et la Mouline. Aussitôt après, il est franchi par la route départementale (RD) 38. Il passe sous le GR 646, au moulin du Bost. Au sortir de la forêt de la Double, il arrive sur la plaine alluviale, passe sous la RD 3 et rejoint l'Isle en rive droite, en limite des communes de Saint-Laurent-des-Hommes et Saint-Martin-l'Astier, à 40 mètres d'altitude, à côté du lieu-dit les Chaumes, juste en amont de la micro-centrale hydroélectrique de Chandeau-du-Maine.

De direction générale nord-sud, le Grolet s'écoule en forêt de la Double, hormis sur le dernier kilomètre en aval. En dehors des trois premiers kilomètres de son cours, il sert de limite naturelle entre plusieurs communes :

Selon le Sandre, le Grolet a une longueur de 14,3 kilomètres[1].

Communes, arrondissement et département traversés[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du département de la Dordogne, le Grolet arrose cinq communes, soit d'amont vers l'aval : Saint-André-de-Double (source), Saint-Michel-de-Double, Saint-Étienne-de-Puycorbier, Saint-Martin-l'Astier (confluence) et Saint-Laurent-des-Hommes (confluence), toutes situées dans l'arrondissement de Périgueux.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le bassin versant du Grolet s'étend sur 47 km2[1].

Il est constitué à à 65,51 % de « forêts et milieux semi-naturels » et à 34,72 % de « territoires agricoles »[1].

Outre les cinq communes arrosées par le Grolet, le bassin versant en concerne une autre, Beauronne, arrosée par le ruisseau de la Boulbène[5].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Parmi les dix affluents répertoriés par le Sandre[1], seuls trois dépassent les deux kilomètres de longueur, soit d'amont vers l'aval :

Seul le ruisseau de la Boulbène a plusieurs affluents, mais aucun sous-affluent. De ce fait, le nombre de Strahler du Grolet est de trois.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

Hormis le tronçon terminal d'un kilomètre en aval du lieu-dit Gamanson, la majeure partie des vallées et étangs du bassin versant du Grolet est doublement protégée : par la zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type II des « vallées et étangs de la Double »[8],[9], et par le réseau Natura 2000 pour les « vallées de la Double »[10],[11]. Comme les autres vallées en forêt de la Double, il s'agit d'un site important pour la conservation d'espèces animales européennes menacées : la loutre d'Europe (Lutra lutra), le vison d'Europe (Mustela lutreola), le chabot fluviatile (Cottus perifretum), la lamproie de Planer (Lampetra planeri), la cistude d'Europe (Emys orbicularis), l'écrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes), le cuivré des marais (Lycaena dispar), le damier de la succise (Euphydryas aurinia), le fadet des laîches (Coenonympha oedippus) et le gomphe de Graslin (Gomphus graslinii).

Les cinq cents derniers mètres au niveau de la zone de confluence avec l'Isle font partie d'une autre zone Natura 2000 de la « vallée de l'Isle de Périgueux à sa confluence avec la Dordogne »[12],[13]. Parmi les nombreuses espèces qui peuvent y être présentes, plusieurs font partie de l'annexe II de la directive habitats :

  • neuf poissons : l'alose feinte (Alosa fallax), la bouvière (Rhodeus amarus), le chabot fluviatile (Cottus perifretum), la grande alose (Alosa alosa), la lamproie de Planer (Lampetra planeri), la lamproie de rivière (Lampetra fluviatilis), la lamproie marine (Petromyzon marinus), le saumon atlantique (Salmo salar) et le toxostome (Parachondrostoma toxostoma),
  • huit insectes : l'agrion de Mercure (Coenagrion mercuriale), la cordulie à corps fin (Oxygastra curtisii), la cordulie splendide (Macromia splendens), le cuivré des marais (Lycaena dispar), le damier de la succise (Euphydryas aurinia), le gomphe de Graslin (Gomphus graslinii), le grand capricorne Cerambyx cerdo et le lucane cerf-volant (Lucanus cervus),
  • deux mammifères : la loutre d'Europe (Lutra lutra) et le vison d'Europe (Mustela lutreola),
  • une tortue, la cistude d'Europe (Emys orbicularis),
  • l'écrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes),
  • ainsi qu'une plante, l'angélique des estuaires (Angelica heterocarpa).

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Grolet (P6560500) » (consulté le 19 avril 2018).
  2. Répertoire numérique provisoire de la sous-série 7 S Moulins], Archives départementales de la Dordogne, consulté le 19 avril 2018.
  3. Vicomte Alexis de Gourgues, Dictionnaire topographique du département de la Dordogne comprenant les noms de lieu anciens et modernes (A-K), article « GRAULE (LE) », 1873, sur guyenne.fr, consulté le 19 avril 2018.
  4. Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, Éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 173.
  5. a et b Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau de la Boulbène (P6560520) » (consulté le 19 avril 2018).
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau de Gravard (P6560510) » (consulté le 19 avril 2018).
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Mouline (P6560530) » (consulté le 19 avril 2018).
  8. [PDF]Vallées et étangs de la Double sur le site de l'INPN, consulté le 17 avril 2018
  9. Carte de localisation des Vallées et étangs de la Double sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 17 avril 2018. Afin de visualiser correctement la zone par rapport aux communes, dans la « Légende » (en bas à gauche), ouvrir la couche « Référentiels » et barrer la couche « Photographie IGN ».
  10. [PDF]Vallées de la Double sur le site de l'INPN, consulté le 17 avril 2018
  11. Carte de localisation des Vallées de la Double sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 17 avril 2018. Afin de visualiser correctement la zone par rapport aux communes, dans la « Légende » (en bas à gauche), ouvrir la couche « Référentiels » et barrer la couche « Photographie IGN ».
  12. [PDF] Vallée de l'Isle de Périgueux à sa confluence avec la Dordogne sur le site de l'INPN, consulté le 19 avril 2018.
  13. Carte de localisation de la vallée de l'Isle de Périgueux à sa confluence avec la Dordogne sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 19 avril 2018. Afin de visualiser correctement la zone par rapport aux communes, dans la « Légende » (en bas à gauche), ouvrir la couche « Référentiels » et barrer la couche « Photographie IGN ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]