Mamoul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
le Mamoul
Le point de séparation des deux bras du Mamoul à Bonneviole.
Le point de séparation des deux bras du Mamoul à Bonneviole.
Caractéristiques
Longueur 24,1 km [1]
Bassin ?
Bassin collecteur la Dordogne
Débit moyen ?
Nombre de Strahler 2
Régime pluvial
Cours
Source nord-ouest de Benne
· Localisation Sousceyrac-en-Quercy
· Altitude vers 570 m
· Coordonnées 44° 54′ 20″ N, 2° 01′ 39″ E
Confluence la Dordogne
· Localisation Prudhomat
· Altitude 124 m
· Coordonnées 44° 53′ 57″ N, 1° 47′ 55″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche ruisseau de Soult
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Lot
Régions traversées Occitanie
Principales localités Cornac, Bonneviole

Sources : Sandre:P2000500, Géoportail

Le Mamoul est une rivière française[2] du Massif central qui coule dans le département du Lot.

Sa partie aval étant constituée par deux bras divergents, le Mamoul est à la fois un affluent de la Dordogne, en rive gauche, et de la Bave, en rive droite.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Mamoul prend sa source vers 570 mètres d'altitude, au nord-ouest du lieu-dit Benne[3], sur l'ancienne commune de Sousceyrac, fusionnée depuis janvier 2016 dans la commune nouvelle de Sousceyrac-en-Quercy, trois kilomètres et demi au nord du bourg de Sousceyrac, en région Occitanie.

Il s'écoule globalement de l'est vers l'ouest[4].

Il passe sous les routes départementales (RD) 29 puis 31 avant d'entrer dans des gorges longues d'environ huit kilomètres et hautes de 100 à 150 mètres, recevant sur sa gauche le ruisseau de Soult, passant sous la RD 40 puis longeant la RD 140. Au sortir des gorges, juste en amont du bourg de Cornac, il se scinde dans la vallée en plusieurs bras dont un long de quatre kilomètres[5]. Les deux tronçons sont franchis successivement par les RD 134, 140 et 803, puis se rejoignent.

Au bourg de Bonneviole (commune de Prudhomat), le Mamoul passe sous la RD 14 et deux bras se séparent : celui au sud passe sous la RD 43 et va rejoindre la Bave en rive droite, à 125 mètres d'altitude, cent mètres en aval du pont de Maday ; l'autre va confluer à 124 mètres d'altitude avec la Dordogne en rive gauche, un kilomètre à l'ouest de Bonneviole[6]. Suivant différentes sources, il est donc considéré soit comme un affluent de la Dordogne[1], soit comme un affluent de la Bave[7],[8] et donc, un sous-affluent de la Dordogne.

Il est long de 24,1 km[1].

Communes traversées[modifier | modifier le code]

Dans le seul département du Lot, le Mamoul arrose huit communes[1], soit de l'amont vers l'aval : Sousceyrac-en-Quercy (source), Teyssieu, Cornac, Estal, Saint-Laurent-les-Tours, Belmont-Bretenoux, Bretenoux et Prudhomat (confluences avec la Dordogne et la Bave).

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Mamoul a neuf affluents référencés par le Sandre[1],[note 1]. Le plus long est le ruisseau de Soult, 4,6 km, en rive droite[9].

Le Mamoul n'ayant aucun sous-affluent, son rang de Strahler est égal à deux.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Consécutive à des pluies très importantes concernant tout le Haut Quercy, la crue de référence qui a touché le bassin du Mamoul date du 3 octobre 1960[10]. Le plan de prévention du risque inondation du bassin de la Dordogne amont intègre le Mamoul et a déterminé que quatre communes (Belmont-Bretenoux, Bretenoux, Cornac et Prudhomat) sont impactées, notamment l'école et la salle des fêtes de Cornac[10].

Environnement[modifier | modifier le code]

Le bassin du Mamoul fait partie d'une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 2 présentant un intérêt du fait de la présence de trois espèces de poissons migrateurs dans ses eaux : Lamproie marine (Petromyzon marinus), Saumon atlantique (Salmo salar) et Truite fario (Salmo trutta), ainsi que de deux autres espèces protégées : Chabot commun (Cottus gobio) et Loche franche (Barbatula barbatula)[11]. De plus, des tourbières sont présentes dans la partie amont du bassin[11].

Monuments ou sites remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Huit affluents directs, plus un sur un bras secondaire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Mamoul (P2000500) » (consulté le 30 juillet 2016).
  2. [PDF] Arrêté DDT Uproc no 2012 du 19 septembre 2012, p. 2, art. 1 sur le site du département du Lot, consulté le=30 juillet 2016.
  3. Source du Mamoul sur Géoportail (consulté le 30 juillet 2016)..
  4. [PDF] Carte du bassin versant du Mamoul sur le site du SIE Adour-Garonne, consulté le 30 juillet 2016.
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras du Ruisseau le Mamoul (P2005001) » (consulté le 30 juillet 2016).
  6. Visualisation des deux bras du Mamoul sur Géoportail (consulté le 30 juillet 2016).
  7. « Plan de prévention des risques naturels - Bassin Dordogne amont - Note de présentation » [PDF], sur Préfecture du Lot, (consulté le 31 juillet 2016) : « le Mamoul affluent de la Bave », p. 3.
  8. Jérôme Beyssac (Office national de l'eau et des milieux aquatiques - Brigade départementale du Lot), « Bassin du Mamoul (Identifiant national : 730030132) » [PDF], sur INPN, SPN-MNHN, (consulté le 31 juillet 2016) : « Cet affluent de la Bave, sous-affluent de la Dordogne », p. 2
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau de Soult (P2000530) » (consulté le 30 juillet 2016).
  10. a et b « Plan de prévention des risques naturels - Bassin Dordogne amont - Note de présentation » [PDF], sur Préfecture du Lot, (consulté le 3 août 2016), p. 4, 5 et 7.
  11. a et b Jérôme Beyssac (Office national de l'eau et des milieux aquatiques - Brigade départementale du Lot), « Bassin du Mamoul (Identifiant national : 730030132) » [PDF], sur INPN, SPN-MNHN, (consulté le 2 août 2016), p. 2
  12. « Château de Castelnau-de-Bretenoux », notice no PA00095185, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 30 juillet 2016.
  13. « Eglise du château de Castelnau-de-Bretenoux », notice no PA00095187, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 30 juillet 2016.
  14. « Ancien prieuré de Félènes », notice no PA00095188, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 30 juillet 2016.
  15. « Eglise Saint-Gilles de Bonneviole », notice no PA00095186, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 30 juillet 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]