Barbanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Barbanne
(ruisseau de la Barbanne)
Illustration
Carte.
OpenStreetMap Tracé de la Barbanne.
Caractéristiques
Longueur 23,5 km [1]
Bassin 66 km2 [1]
Bassin collecteur Dordogne
Régime pluvial
Cours
Source nord de la Grave
· Localisation Puisseguin
· Altitude vers 79 m
· Coordonnées 44° 55′ 54″ N, 0° 02′ 37″ O
Confluence Isle
· Localisation Brun (Libourne)
· Altitude m
· Coordonnées 44° 55′ 51″ N, 0° 14′ 38″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Gironde
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine

Sources : Sandre, Géoportail, Banque Hydro

La Barbanne (ou le ruisseau de la Barbanne[Note 1]) est un ruisseau français du département de la Gironde, affluent de l’Isle et donc sous-affluent de la Dordogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Barbanne prend sa source vers 79 mètres d'altitude sur la commune de Puisseguin, deux kilomètres et demi à l'est-nord-est du bourg, au nord du lieu-dit la Grave.

Elle coule globalement de l'est vers l'ouest[1]. Elle traverse le vignoble de Saint-Émilion, servant de limite naturelle à des communes aussi réputées que Montagne, Saint-Émilion, Lalande-de-Pomerol ou Pomerol.

Elle rejoint l’Isle en rive gauche, à 1 mètre d'altitude, sur la commune de Libourne, un kilomètre et demi au nord du centre-ville, au lieu-dit Brun.

Sa longueur est de 23,5 km pour un bassin versant de 66 km2[1].

Communes traversées[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de la Gironde, la Barbanne arrose douze communes[1] : Puisseguin (source), Montagne, Saint-Christophe-des-Bardes, Néac, Saint-Philippe-d'Aiguille, Saint-Genès-de-Castillon, Saint-Étienne-de-Lisse, Saint-Émilion, Lalande-de-Pomerol, Pomerol, Les Billaux, Libourne (confluence).

Affluents[modifier | modifier le code]

La Barbanne possède seize[Note 2] courts affluents répertoriés par le Sandre, dont cinq ont un nom[1] : le ruisseau de Tuillac, le ruisseau d'Aiguille, le ruisseau de Causin, le ruisseau de la Barbannotte et le ruisseau de Larguet.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

De 2000 à 2005, une station hydrologique a existé au moulin de Bassat à Puisseguin, à deux kilomètres en aval de sa source. À cet endroit le bassin versant ne représente que 10 % de sa surface totale. Sur cette courte période ont été enregistrés un débit journalier maximal à 0,719 m3/s le , et un débit instantané maximal de 1,150 m3/s, deux jours avant, le à 21 h 27[2].

Monuments ou sites remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

  • À Puisseguin :
    • les ruines du château de Malangin ;
    • l'église de Parsac ;
  • le château de Salles à Libourne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour le Sandre, il s'agit de la Barbanne ; le Géoportail IGN l'appelle aussi sous ce nom mais également ruisseau de la Barbanne.
  2. Quinze affluents directs, plus un sur un bras secondaire de la Barbanne.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]