Beauronne (de Chancelade)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beauronne (homonymie).

la Beauronne
(Beauronne de Chancelade)
Illustration
La Beauronne à Chancelade, au pont de la Beauronne.
Caractéristiques
Longueur 28,2 km [1]
Bassin 147 km2 [1]
Bassin collecteur la Dordogne
Régime pluvial
Cours
Source source
· Localisation Lempzours et Négrondes
· Altitude 195 m
· Coordonnées 45° 20′ 29″ N, 0° 50′ 15″ E
Confluence l'Isle
· Localisation en limite des communes de Périgueux et Marsac-sur-l'Isle
· Coordonnées 45° 11′ 23″ N, 0° 40′ 30″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Dordogne
Arrondissements Périgueux
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine

Sources : Sandre:« P6450500 », Géoportail

La Beauronne, ou Beauronne de Chancelade, est un ruisseau français du département de la Dordogne, affluent de l'Isle, donc sous-affluent de la Dordogne.

Confusions possibles[modifier | modifier le code]

Il ne faut pas confondre ce cours d'eau avec deux autres du même nom, également affluents de l'Isle et également situés en Dordogne :

Pour la distinguer de ruisseaux homonymes, elle est parfois nommée Beauronne de Chancelade[2].

Il existe également deux ruisseaux dont le nom, de même origine, est très proche :

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom, contraction de bebros ou beber désignant le castor et de onna représentant le cours d'eau, est d'origine celtique[3].

Bebro(n)na signifie donc « la rivière des castors ».

En occitan, le cours d'eau se nomme Beurona.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le cours asséché de la Beauronne à Ligueux au niveau de la route départementale 74.

La Beauronne prend sa source vers 195 mètres d'altitude en limite des communes de Négrondes et de Lempzours, deux kilomètres à l'ouest-sud-ouest du bourg de Négrondes, près des lieux-dits Pioriol et la Patourie.

Au milieu du XIXe siècle, son cours fut barré lors de la construction de la ligne de chemin de fer Périgueux-Limoges [4]. De ce fait, son lit s'est asséché sur cinq kilomètres et elle réapparaît près du lieu-dit Pouvériéras. Cependant, lors de précipitations intenses, son lit peut encore servir, parfois pour quelques heures, d'exutoire au trop-plein d'eau.

Elle arrose ensuite Agonac, Château-l'Évêque et Chancelade (dont l'ancien nom est également Beauronne), passant dans le parc de l'abbaye Notre-Dame.

Sa confluence avec l'Isle s'effectue en rive droite près du golf de Saltgourde, en limite des communes de Périgueux et Marsac-sur-l'Isle.

Sa longueur est de 28,2 km[1].

Communes traversées[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du département de la Dordogne, la Beauronne arrose huit communes[1],[note 1] : Négrondes (source), Sorges et Ligueux en Périgord, Saint-Front-d'Alemps, Agonac, Château-l'Évêque, Chancelade, Périgueux (confluence) et Marsac-sur-l'Isle (confluence), le tout dans l'arrondissement de Périgueux.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La Beauronne traverse une seule zone hydrographique La Beauronne (P645) dont la superficie s'étend sur 147 km2[1]. Ce bassin versant est constitué à 51,59 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 44,33 % de « territoires agricoles », et à 4,46 % de « territoires artificialisés »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de Mesplier en contrebas du château de Château-l'Évêque.

La Beauronne a six courts affluents répertoriés[1],[note 2], dont trois dépassent les cinq kilomètres de longueur. Le plus long avec 6,5 km[5], situé en rive droite, est le Maret[note 3]. Les deux autres sont également en rive droite : l'Alemps[6] et le ruisseau de Mesplier[7], tous deux de même longueur : 5,3 km.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Dans la nuit du 13 au , des orages particulièrement violents accompagnés de pluies diluviennes ont entraîné une crue subite de la Beauronne[8]. Une quarantaine de maisons ont été sinistrées à Agonac.

Risque inondation[modifier | modifier le code]

Un plan de prévention du risque inondation (PPRI) a été approuvé en 2012 pour la Beauronne et son affluent l'Alemps, ainsi que leurs rives, depuis Négrondes jusqu'à Chancelade, concernant une bande pouvant s'étendre jusqu'à 500 mètres de largeur sur cette dernière commune[9],[10].

De plus, en décembre 2014, le préfet de la région Midi-Pyrénées, responsable du bassin Adour-Garonne, a signé un arrêté concernant entre autres le territoire à risques importants d'inondation (TRI) de Périgueux[11] qui intègre la partie terminale de la Beauronne, qui sert de limite entre Marsac-sur-l'Isle et Périgueux[12],[13].

Monuments ou sites remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Depuis janvier 2016, Ligueux et Sorges forment la commune nouvelle de Sorges et Ligueux en Périgord.
  2. Cinq affluents directs, plus un sur un bras secondaire.
  3. Nommé ainsi sur le cadastre d'Agonac, alors que la carte IGN 1934 O lui attribue à tort le nom d'Alemps.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Sandre, « Fiche cours d'eau - La Beauronne (P6450500) » (consulté le 7 août 2016)
  2. Arrêté préfectoral n° 091423 du 13 août 2009. Consulté le 30 septembre 2009
  3. la lingua celtica (vocabulaire franco-celtique) (archive)
  4. Marie-Ginette Faure, À l'Ombre et à la Lumière du Clocher de Négrondes (page 599)
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau (P6450520) » (consulté le 7 août 2016)
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Alemps (P6450510) » (consulté le 7 août 2016)
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau de Mesplier (P6450550) » (consulté le 7 août 2016)
  8. [PDF] Plan de prévention du risque inondation de la Beauronne et de l'Alemps, p. 12-15, site de la mairie d'Agonac, consulté le 8 août 2016.
  9. PPR inondation - 24DDT20100003 - Beauronne, DREAL Aquitaine, consulté le 18 mars 2019.
  10. [PDF] Plan de prévention du risque inondation (7 pages), DREAL Aquitaine, consulté le 18 mars 2019.
  11. [PDF] Arrêté no 2014337-0002 portant approbation des cartes des surfaces inondables et des cartes des risques d'inondation pour les territoires à risque important d'inondation du bassin Adour-Garonne, DREAL Aquitaine, consulté le 2 avril 2019.
  12. Carte de synthèse des aléas - Marsac-sur-l'Isle, DREAL Aquitaine, consulté le 2 avril 2019.
  13. Carte de synthèse des aléas - Périgueux, DREAL Aquitaine, consulté le 2 avril 2019.
  14. « Église Saint-Martin », notice no PA00082313, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 9 août 2016.
  15. « Église Saint-Jean-Baptiste de Preyssac-d'Agonac », notice no PA00082485, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 9 août 2016.
  16. « Château », notice no PA00082484, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 9 août 2016.
  17. « Ancienne abbaye de Chancelade », notice no PA00082470, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 9 août 2016.
  18. « Chapelle Saint-Jean », notice no PA00082472, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 9 août 2016.