Ruisseau des Maisons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maisons.

Ruisseau des Maisons
(Ruisseau de la Gane)
Illustration
Le ruisseau des Maisons au sud de la tourbière de Longeyroux.
Caractéristiques
Longueur 10,9 km
Bassin collecteur Dordogne
Régime pluvial
Cours
Source les Pins de la Demoiselle
· Localisation Meymac
· Altitude vers 930 m
· Coordonnées 45° 34′ 41,9″ N, 2° 06′ 03,2″ E
Confluence Ars
· Localisation Saint-Merd-les-Oussines,
Pérols-sur-Vézère
· Altitude 798 m
· Coordonnées 45° 35′ 40,6″ N, 2° 01′ 02,3″ E
Géographie
Pays traversés France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze

Sources : Sandre, Géoportail

Le ruisseau des Maisons est un ruisseau français du département de la Corrèze, affluent en rive gauche de l'Ars et sous-affluent de la Vézère.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon le Sandre, le ruisseau des Maisons est connu comme un seul cours d'eau qui prend d'abord naissance à près de 930 mètres d'altitude sous le nom de ruisseau de la Gane, sur la commune de Meymac, près du lieu-dit les Pins de la Demoiselle, au nord de la route départementale 979[1].

Il traverse la forêt domaniale de Longéroux et à environ deux kilomètres de sa source, prend le nom de ruisseau des Maisons (du nom d'un lieu-dit situé sur la commune de Saint-Merd-les-Oussines).

Les trois derniers kilomètres de son cours marquent la limite entre Saint-Merd-les-Oussines et Pérols-sur-Vézère. Il rejoint l'Ars en rive gauche, à 798 mètres d'altitude, au nord-est du puy de Cournioux[2].

L'ensemble ruisseau de la Gane et ruisseau des Maisons, entièrement inscrit à l'intérieur du parc naturel régional de Millevaches en Limousin, mesure 10,9 kilomètres de long[3].

Affluents[modifier | modifier le code]

Le ruisseau des Maisons possède six petits affluents répertoriés par le Sandre[3], dont le plus long avec 3,9 km, est le ruisseau du Rebellier[4].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Les trois communes traversées[3] se répartissent sur deux cantons corréziens :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « les Pins de la Demoiselle » sur Géoportail (consulté le 21 février 2011.).
  2. « Altitude 798 » sur Géoportail (consulté le 21 février 2011.).
  3. a b et c Ruisseau des Maisons (P3010570) sur le site du Sandre, consulté le 21 février 2011.
  4. Ruisseau du Rebellier (P3010590) sur le site du Sandre, consulté le 21 février 2011.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]