Triouzoune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 37′ 09″ N 2° 07′ 29″ E / 45.6192, 2.12472 ()

la Triouzoune
Illustration
Caractéristiques
Longueur 50,5 km
Bassin 130 km2
Bassin collecteur la Dordogne
Débit moyen 1,76 m3/s (Saint-Angel)
Régime pluvio-nival
Cours
Confluence la Dordogne
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France

La Triouzoune est une rivière française du Limousin, affluent de la Dordogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle prend sa source vers 900 m d’altitude en Corrèze, en bordure est du plateau de Millevaches, un kilomètre au nord de la Rigaudie, un des hameaux de Saint-Sulpice-les-Bois.

Elle arrose Saint-Angel et rejoint la Dordogne en rive droite dans la retenue du Barrage de l'Aigle, entre les communes de Sérandon et de Latronche, deux kilomètres à l’ouest d’Arches.

Nature et Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • L’abbaye de Saint-Angel
  • Le lac de Neuvic
  • Les gorges de la Triouzoune après le lac de Neuvic car elle suit une faille
  • Le pont des Ajustants, à la confluence de la Triouzoune et de la Dordogne

Production hydroélectrique[modifier | modifier le code]

Deux kilomètres au sud-est de Neuvic est implanté le barrage de Neuvic (ou barrage de la Triouzoune) qui a permis la formation d’un lac artificiel de près de 300 hectares.

L’eau est amenée par galerie jusqu’à une usine hydro-électrique située cinq kilomètres au sud-est, sur la commune de Sérandon, en rive droite de la retenue du barrage de l'Aigle.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Depuis sa mise en service en 1961, la station hydrologique de Saint-Angel a enregistré un débit journalier maximal de 15,5 m3⋅s-1 le 26 décembre 1999.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]