Corrèze de Pradines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corrèze et Pradines.

Corrèze de Pradines
(Ruisseau des Nouaillettes, ruisseau de la Chattemissie)
Illustration
La Corrèze de Pradines au pont de Pradines.
Caractéristiques
Longueur 18,6 km
Bassin 51 km2
Bassin collecteur Dordogne
Régime pluvial
Cours
Source Bonnefond
· Localisation nord des Masures
· Altitude vers 845 m
· Coordonnées 45° 32′ 12,5″ N, 1° 57′ 10,2″ E
Confluence Corrèze
· Localisation Grandsaigne
· Altitude 536 m
· Coordonnées 45° 27′ 19,7″ N, 1° 55′ 17,8″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze

Sources : SANDRE, Géoportail

La Corrèze de Pradines est un ruisseau français du département de la Corrèze, affluent de rive droite de la Corrèze et sous-affluent de la Dordogne par la Vézère.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon le Sandre, la Corrèze de Pradines est un ruisseau du Limousin dont la branche mère porte les noms de ruisseau des Nouaillettes, puis de ruisseau de la Chattemissie.

Le ruisseau des Nouaillettes prend sa source sur le plateau de Millevaches, dans le parc naturel régional de Millevaches en Limousin, vers 845 mètres d'altitude, à l'ouest de la commune de Bonnefond, au nord du lieu-dit les Masures. Il se jette dans l'étang de la Chattemissie et prend alors le nom de ruisseau de la Chattemissie.

Il reçoit successivement sur sa droite le ruisseau de la Planche puis le ruisseau de Murat et prend alors le nom de Corrèze de Pradines.

Après avoir arrosé les villages de Pradines et Grandsaigne, la Corrèze de Pradines sert de limite entre Grandsaigne et Chaumeil avant de confluer avec la Corrèze en rive droite, à 536 mètres d'altitude, au nord du Pont du Vialaneix.

L'ensemble ruisseau des Nouaillettes-ruisseau de la Chattemissie-Corrèze de Pradines est long de 18,6 km pour un bassin versant de 51 km2[1], entièrement inclus dans le département de la Corrèze.

Département et communes traversés[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du département de la Corrèze, la Corrèze de Pradines arrose cinq communes[1],[2], soit d'amont vers l'aval :

Affluents[modifier | modifier le code]

Parmi les cinq affluents de la Corrèze de Pradines répertoriés par le Sandre[1], le plus long avec 4,6 km est le ruisseau de Gussange[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c La Corrèze de Pradines (P3330500) sur le site du Sandre, consulté le 3 décembre 2011.
  2. Contrairement à ce qu'indique le Sandre, les communes de Pérols-sur-Vézère et Saint-Yrieix-le-Déjalat ne sont pas arrosées par la Corrèze de Pradines.
  3. Ruisseau de Gussange (P3330580) sur le site du Sandre, consulté le 3 décembre 2011.