Méouzette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Méouzette
Illustration
La Méouzette à Saint-Merd-la-Breuille.
Caractéristiques
Longueur 23,9 km [1]
Bassin 102 km2 [1]
Bassin collecteur Dordogne
Nombre de Strahler 4
Régime pluvio-nival
Cours
Source Malleret
· Altitude 785 m
· Coordonnées 45° 45′ 21″ N, 2° 18′ 39″ E
Confluence Chavanon
· Localisation en amont du moulin de la Roche
· Altitude 677 m
· Coordonnées 45° 41′ 43″ N, 2° 31′ 19″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche ruisseau des Bœufs
· Rive droite ruisseau des Meunières, ruisseau des Allis, Feyt
Pays traversés France
Région Nouvelle-Aquitaine
Départements Corrèze, Creuse

Sources : Sandre : P0060500, Géoportail

La Méouzette est une rivière française des départements de la Corrèze et de la Creuse, affluent du Chavanon et sous-affluent de la Dordogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Méouzette prend sa source dans le département de la Creuse à 785 mètres d’altitude à l’intérieur du camp militaire de La Courtine, au lieu-dit Vernières, à l'ouest de Saint-Maurice, sur la commune de Malleret.

Elle traverse l’étang de Vernières, passe sous la route départementale (RD) 18A3 puis alimente l'étang de Méouze qui s'étend sur 62 hectares[2]. Au sortir de celui-ci, elle est franchie successivement par la RD 996 puis une deuxième fois par la RD 18A3. Elle est grossie en rive droite par le ruisseau des Meunières puis passe sous la RD 30L au moulin des Chevilles. Elle reçoit le ruisseau des Allis en rive droite et entre ensuite en Corrèze, marquant brièvement sur moins de 300 mètres la limite entre les deux départements. Le ruisseau des Bœufs conflue avec elle en rive gauche. Au pont de Malcornet, elle passe sous la RD 22 et s'engage dans des gorges longues de six kilomètres pouvant atteindre 70 mètres de profondeur, recevant le Feyt en rive droite. Elle est franchie par la RD 101 et rejoint 100 mètres plus loin le Chavanon en rive droite, à 677 mètres d’altitude, en amont du lieu-dit le Moulin de la Roche, deux kilomètres au sud-est du bourg de Laroche-près-Feyt.

S'écoulant d'ouest-nord-ouest vers l'est-sud-est, la Méouzette est longue de 23,9 km[1].

Communes et départements traversés[modifier | modifier le code]

La Méouzette arrose six communes[1] dans les départements de la Creuse et de la Corrèze, soit d'amont vers l'aval :

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Son bassin versant s'étend sur 102 km2[1]. Il est constitué à 49.83 % de « territoires agricoles », à 49.69 % de « forêts et milieux semi-naturels » et à 0.58 % de « surfaces en eau »[1]. Outre les six communes baignées par la Méouzette, le bassin en concerne également deux autres en Corrèze : Eygurande et Lamazière-Haute baignées par le Feyt[3].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Parmi les treize affluents répertoriés par le Sandre[1], quatre portent un nom. D'amont vers l'aval se suivent :

  • le ruisseau des Meunières (3,5 km) en rive droite[4] ;
  • le ruisseau des Allis (3,2 km) en rive droite[5] ;
  • le ruisseau des Bœufs (2,8 km) en rive gauche[6], qui sert de limite entre Creuse et Corrèze sur plus d'un kilomètre ;
  • le Feyt ou ruisseau de Feyt (15,9 km) en rive droite[3], qui arrose le bourg de Feyt et dont les six premiers kilomètres en amont servent de limite départementale entre Corrèze et Creuse.

Le ruisseau des Meunières a un affluent qui arrose le bourg de Saint-Oradoux-de-Chirouze[7], et un sous-affluent[8]. Le nombre de Strahler de la Méouzette est donc de quatre.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]