Dalon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne un ruisseau du Sud-Ouest de la France. Pour l'abbaye cistercienne, voir Abbaye de Dalon.

le Dalon
Illustration
La vallée du Dalon vue depuis le bourg de Boisseuilh.
Caractéristiques
Longueur 17,5 km [1]
Bassin 69 km2 [1]
Bassin collecteur Dordogne
Nombre de Strahler 3
Régime pluvial
Cours
Source Segonzac
· Localisation Sud-ouest du lieu-dit la Chabanne
· Altitude vers 260 m
· Coordonnées 45° 15′ 31″ N, 1° 17′ 06″ E
Confluence Auvézère
· Localisation pont de Guimalet
· Altitude 147 m
· Coordonnées 45° 18′ 51″ N, 1° 08′ 25″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Départements Corrèze et Dordogne

Sources : Sandre:P6330500, Géoportail

Le Dalon est un ruisseau français des départements de la Corrèze et de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine. C'est un affluent de l'Auvézère et un sous-affluent de l'Isle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Dalon (en bas) conflue avec l'Auvézère
(qui coule en haut de droite vers la gauche).

Le Dalon prend sa source en Corrèze vers 260 mètres d'altitude, sur la commune de Segonzac, deux kilomètres au sud du bourg, au sud-ouest du lieu-dit la Chabanne et à moins d'un kilomètre au nord-ouest du bourg de Saint-Robert.

Au sud-ouest du bourg de Segonzac, il passe sous la route départementale (RD) 71. Quatre kilomètres plus loin, il marque sur deux cents mètres la limite entre Corrèze et Dordogne avant de pénétrer dans ce département au niveau des ruines de l'ancienne abbaye de Dalon.

Passant successivement sous les RD 72, 72E2 et 72E1, son cours sert, sur huit kilomètres, de limite naturelle aux communes de Teillots et Boisseuilh au sud, d'une part, et Sainte-Trie et Génis au nord, de l'autre.

Sa partie terminale s'effectue dans des gorges étroites. Il est franchi par la RD 5, juste avant de confluer en rive gauche de l'Auvézère, à 147 mètres d'altitude, sur la commune de Génis, deux kilomètres au sud-ouest du bourg, une quarantaine de mètres en amont du pont de Guimalet.

Sa longueur est de 17,5 km[1].

Communes et département traversés[modifier | modifier le code]

Le Dalon arrose deux départements de la région Nouvelle-Aquitaine et cinq communes[1],[2], soit d'amont vers l'aval :

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le bassin versant du Dalon représente une zone hydrographique qui s'étend sur 69 km2[1]. Il est constitué à 61,59 % de « territoires agricoles », à 37,92 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 1,07 % de « territoires artificialisés », et à 0,41 % de « surfaces en eau »[1].

Affluents[modifier | modifier le code]

L'étang de Born alimenté par le principal affluent du Dalon.

Le Sandre répertorie quatorze affluents au Dalon. Aucun d'entre eux n'a de nom. Le principal a sept affluents et fait 10,5 km de long[3]. Il alimente l'étang de Born en forêt domaniale de Born[4].

Quatre affluents du Dalon ayant au moins un affluent, le rang de Strahler du Dalon est de trois[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

Sur la commune de Génis, entre Paquetie et Vieillecroze, et jusqu'à sa confluence avec l'Auvézère près du lieu-dit Guimalet, le Dalon s'écoule dans des gorges boisées sur environ trois kilomètres et demi, dans une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 2, remarquable pour sa flore[5],[6].

Par ailleurs, le principal affluent du Dalon s'écoule sur deux kilomètres et demi en forêt domaniale de Born, une autre ZNIEFF de type 2[7],[8]. Il alimente l'étang de Born qui s'étend sur seize hectares.

Monuments ou sites remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Dalon (P6330500) » (consulté le 24 février 2017).
  2. Contrairement à ce qu'indique le Sandre, le Dalon, affluent de rive gauche de l'Auvézère n'arrose pas Anlhiac, commune entièrement située en rive opposée.
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - (P6331010) (P6331010) » (consulté le 24 février 2017).
  4. Sur les anciens cadastres, ce ruisseau sans nom était le Dalon pour Salagnac et le ruisseau de l'Étang pour Génis.
  5. [PDF] Gorges de l'Auvézère sur le site de l'INPN, consulté le 25 février 2017.
  6. Carte de localisation des gorges de l'Auvézère sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 25 février 2017. Pour accéder à la carte administrative, aller en bas à gauche dans le pavé « Légende » ; ouvrir « REFERENTIELS » ; décocher la couche « Photographie IGN ».
  7. [PDF] Forêt domaniale de Born sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 25 février 2017.
  8. Carte de localisation de la forêt domaniale de Born sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 25 février 2017. Pour accéder à la carte administrative, aller en bas à gauche dans le pavé « Légende » ; ouvrir « REFERENTIELS » ; décocher la couche « Photographie IGN ».
  9. « Abbaye de Dalon », notice no PA00082905, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 25 février 2017.