Crempse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Crempse
Illustration
La Crempse canalisée à Mussidan.
Caractéristiques
Longueur 26,2 km [1]
Bassin 156 km2 [1]
Bassin collecteur Dordogne
Nombre de Strahler 3
Régime pluvial
Cours
Source Beauregard-et-Bassac
· Localisation la Cabane
· Altitude 169 m
· Coordonnées 44° 59′ 07″ N, 0° 39′ 08″ E
Confluence Isle
· Localisation Mussidan
· Altitude 45 m
· Coordonnées 45° 02′ 20″ N, 0° 22′ 04″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Ruisseau de la Chapelle
· Rive droite Tabac, Maurillas, Roy, Estissac, Crempsoulie
Pays traversés France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
arrondissement français Périgueux
Principales localités Issac, Bourgnac, Mussidan

Sources : Sandre:« P65-0400 », Géoportail

La Crempse est une rivière française du département de la Dordogne, affluent de la rive gauche de l'Isle et sous-affluent de la Dordogne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La première mention écrite connue du cours d'eau date de l'an 1283 sous la forme Crempsa[2]. Au XVe siècle apparaissent deux autres graphies : Crenssa en 1406 et Crehempsa en 1467[2].

D'origine obscure, le nom du cours d'eau a été associé à une origine gauloise °crenno- correspondant à un arbre ou rapproché de l'occitan crin, cren signifiant crête, mais aucune des deux hypothèses n'est apparue satisfaisante[3].

En occitan, le cours d'eau porte le nom de Cremsa[4].

Au niveau administratif, son nom se retrouve dans celui des communes de Saint-Julien-de-Crempse — dont la partie la plus proche du territoire est pourtant éloignée de trois kilomètres de cette rivière — et de Montagnac-la-Crempse, ainsi que d'une intercommunalité, la communauté de communes Isle et Crempse en Périgord.

Géographie[modifier | modifier le code]

La vallée de la Crempse, à Beauregard-et-Bassac, 1,5 km en aval de sa source.

La Crempse prend sa source à 169 mètres d'altitude, sur la commune de Beauregard-et-Bassac, un kilomètre à l'est du village de Beauregard, au sud-est du lieu-dit la Cabane. Elle contourne Beauregard par le sud et passe presque aussitôt sous la route départementale (RD) 38. Elle est franchie par la route nationale 21 puis est grossie en rive droite par son affluent le Tabac. À Pont-Saint-Mamet, elle passe sous la RD39 et reçoit sur sa droite le Maurillas. Au nord de Montagnac-la-Crempse, elle est à nouveau franchie par la RD38. Un kilomètre et demi plus loin, elle passe sous la RD107 et le GR 654. Au nord-est de Beleymas, elle passe sous la RD4 puis reçoit le Roy en rive droite. Elle s'écoule au sud de Saint-Hilaire-d'Estissac, reçoit le ruisseau l'Estissac à droite et le ruisseau de la Chapelle à gauche puis borde au sud le bourg d'Issac. Elle passe en contrebas du château de Montréal bâti sur son coteau sud. Elle est grossie à droite par son principal affluent, la Crempsoulie puis traverse le petit bourg de Bourgnac. Elle est franchie par l'autoroute A89 au viaduc de la Crempse et entre au centre-ville de Mussidan où elle passe successivement sous les RD709 et 6089.

Elle conflue avec l'Isle en rive gauche, à 45 mètres d'altitude.

À huit reprises, son cours se sépare en deux bras[1].

Selon le Sandre, sa longueur est de 26,2 km[1].

Communes, arrondissement et département traversés[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du département de la Dordogne, la Crempse arrose neuf communes[1],[note 1], toutes rattachées à l'arrondissement de Périgueux, soit d'amont vers l'aval : Beauregard-et-Bassac (source), Douville, Montagnac-la-Crempse, Beleymas, Saint-Hilaire-d'Estissac, Issac, Bourgnac, Sourzac (que par un quadripoint) et Mussidan (confluence avec l'Isle).

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le bassin versant de la Crempse s'étend sur 156 km2[1]. Celui-ci est constitué à 59,45 % de « forêts et milieux semi-naturels », 40,08 % de « territoires agricoles » et à 1,02 % de « territoires artificialisés »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Parmi les seize affluents[note 2] répertoriés par le Sandre[1], six dépassent les trois kilomètres de longueur, soit d'amont vers l'aval :

Plusieurs affluents de la Crempse ont eux-mêmes un ou plusieurs affluents ; de ce fait, le nombre de Strahler de la Crempse est de trois.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Crempse à Issac[modifier | modifier le code]

Le débit de la Crempse a été observé de 2010 à 2018, à la station hydrologique du moulin de Lousteau à Issac, un kilomètre en amont de sa confluence avec la Crempsoulie. À cet endroit, le bassin versant représente 126 km2[11], soit 81 % de celui du cours d'eau.

Sur cette période, le débit instantané maximal relevé à la station a été de 23,2 m3/s le pour une hauteur de 1,27 mètre. La valeur journalière maximale enregistrée ce même jour est de 17,9 m3/s[11].

Risque inondation[modifier | modifier le code]

Un plan de prévention du risque inondation (PPRI) a été approuvé en 2009 pour la vallée de l'Isle dans le Mussidanais incluant la partie aval de la Crempse, sur son dernier kilomètre, sur la commune de Mussidan[12],[13].

Économie[modifier | modifier le code]

L'important dénivelé du cours d'eau a permis l'installation de forges et de moulins de divers types (moulin à blé, moulin à huile, carderie, maillerie[14], etc.). Plusieurs lieux-dits témoignent encore cette ancienne économie : Moulin de la Souille[15] , les Mailleries[16] , le Moulin de Gayral[17] , le Moulin de Lousteau[18] , Moulin de Fontmoure[19] , la Forge[20] et le Moulin du Pic[21].

Environnement[modifier | modifier le code]

La vallée de la Crempse vue depuis les jardins du château de Montréal.

À Issac une zone de 103 hectares s'étendant tout autour du château de Montréal est un site inscrit pour ses aspects historique et pittoresque, incluant la vallée de la Crempse au nord du château jusqu'à la route départementale 38[22].

À sa confluence avec l'Isle, la partie terminale de la Crempse — les deux cents derniers mètres — fait l'objet d'une protection au titre du réseau Natura 2000 : zone « vallée de l'Isle de Périgueux à sa confluence avec la Dordogne »[23],[24].

Monuments ou sites remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

À Beauregard-et-Bassac se dresse le dolmen de la Pierre Levée[25].

Dominant la vallée de la Crempse à Issac, le château de Montréal date des XIIe et XIIIe siècles[26]. Autres monuments remarquables sur la même commune, dans le bourg d'Issac, la tour Saint-Jacques date du XVe siècle[27] et la maison Chastenet, avec son pigeonnier, du début du XVIIIe siècle[28].

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Contrairement à ce qu'indique le Sandre, la commune de Saint-Front-de-Pradoux n'est pas arrosée par la Crempse puisqu'elle se trouve en rive droite de l'Isle, c'est-à-dire sur la rive opposée au confluent entre la Crempse et l'Isle.
  2. Treize affluents directs, plus trois affluents confluant avec deux bras secondaires de la Crempse.
  3. rd pour rive droite et rg pour rive gauche.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h Sandre, « Fiche cours d'eau - La Crempse (P65-0400) », consultée le 11 avril 2018.
  2. a et b Vicomte Alexis de Gourgues, Dictionnaire topographique du département de la Dordogne comprenant les noms de lieu anciens et modernes (A-K), article « CREMPSE (LA) », 1873, sur guyenne.fr, consulté le 10 avril 2018.
  3. Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 126-127.
  4. « Le nom occitan des communes du Périgord », conseil général de la Dordogne (consulté le 10 avril 2018).
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Tabac (P6530500) », consultée le 10 avril 2018.
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Maurillas (P6530510) », consultée le 10 avril 2018.
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Roy (P6530590) », consultée le 10 avril 2018.
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Estissac (P6540500) », consultée le 10 avril 2018.
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau de la Chapelle (P6540510) », consultée le 10 avril 2018.
  10. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Crempsoulie (P6540520) », consultée le 10 avril 2018.
  11. a et b Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Crempse à Issac [Moulin de Lousteau] (P7144010) » (consulté le 11 avril 2018).
  12. PPR inondation - 24DDT20070003 - Mussidanais - Isle, DREAL Aquitaine, consulté le 27 mars 2019.
  13. [PDF] Vallée de l'Isle - Mussidan - Plan de prévention du risque inondation p. 3, DREAL Aquitaine, consulté le 27 mars 2019.
  14. Ville de Mussidan, pupitre d'information touristique au quartier de Barraud intitulé « Les moulins de la Crempse ».
  15. « Moulin de la Souille » sur Géoportail (consulté le 11 avril 2018)..
  16. « les Mailleries » sur Géoportail (consulté le 11 avril 2018)..
  17. « le Moulin de Gayral » sur Géoportail (consulté le 11 avril 2018)..
  18. « le Moulin de Lousteau » sur Géoportail (consulté le 11 avril 2018)..
  19. « Moulin de Fontmoure » sur Géoportail (consulté le 11 avril 2018)..
  20. « la Forge » sur Géoportail (consulté le 11 avril 2018)..
  21. « le Moulin du Pic » sur Géoportail (consulté le 11 avril 2018)..
  22. Château de Montréal et ses abords sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 11 avril 2018.
  23. [PDF]FR7200661 - Vallée de l'Isle de Périgueux à sa confluence avec la Dordogne sur le site de l'INPN, consulté le 11 avril 2018
  24. Carte de localisation de la vallée de l'Isle de Périgueux à sa confluence avec la Dordogne sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 11 avril 2018. Afin de visualiser correctement la zone par rapport aux communes, dans la « Légende » (en bas à gauche), ouvrir la couche « Référentiels » et barrer la couche « Photographie IGN ».
  25. « Dolmen », notice no PA00082357, base Mérimée, ministère français de la Culture (consultée le 11 avril 2018).
  26. « Château de Montréal », notice no PA00082578, base Mérimée, ministère français de la Culture (consultée le 11 avril 2018).
  27. « Tour Saint-Jacques », notice no PA00082580, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le11 avril 2018.
  28. « Immeuble dit Maison Chastenet », notice no PA00082579, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 11 avril 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ressource relative à la géographie : SandreVoir et modifier les données sur Wikidata